Test de AMY | Xbox Live Arcade

Aujourd’hui j’ai un grand sentiment de satisfaction. Je viens de finir AMY en difficile et en ayant obtenu les 200 G! Il m’aura donc fallu un peu plus de 10h pour finir les 6 chapitres de ce jeu qui m’a été envoyé par Lexis Numérique, l’éditeur du jeu.

Mais qu’est donc AMY ?

AMY est un survival horror développé par Vector Cell. Vous incarnez Lana, et votre but est d’escorter et protéger une petite fille autiste répondant, comme vous vous en doutez, au doux prénom d’Amy. L’histoire commence juste après que Lana ait organisé l’évasion d’Amy d’un mystérieux centre de recherches…

Réalisation & Jouabilité

Comme je l’ai annoncé un peu plus haut, AMY est un survival horror. Il faudra donc prendre soin de vos 2 personnages en faisant attention aux dégâts que Lana subit, à ce qu’Amy ne se fasse pas attraper par un contaminé, en économisant vos vaccins etc. Cependant, il faut l’avouer, le jeu penche beaucoup plus dans le domaine de l’infiltration plutôt que du dégommage de contaminés.
En effet, beaucoup de passages dans le jeu (voire un peu trop), nécessitent que vous vous cachiez, marchiez à croupis ou utilisiez (en fonction de l’environnement) un des 2 pouvoirs d’AMY : l’onde de choc et la bulle anti-bruit.

Et là vous allez me dire « Ah bon Amy a des pouvoirs ?». Et oui il fallait bien qu’elle nous serve un minimum étant donné que l’on se la trimballe tout au long de l’histoire ;-) . Pour apprendre un pouvoir, c’est très simple : quand un pouvoir est nécessaire pour avancer, il y a un symbole pas trop loin. Lorsqu’Amy dessine ce symbole sur sa tablette tactile, elle apprend le pouvoir.

Concernant les graphismes, pour un jeu Xbla, on est agréablement surpris. Certes, il peut parfois manquer de textures, il y a quelques lags (surtout au premier chapitre), le moteur du jeu est un peu vieillot etc. Mais il ne faut pas oublier que c’est un jeu téléchargeable, que ces jeux sont limités en taille. Donc perso je préfère avoir un jeu pas exceptionnel graphiquement et qui possède une durée de vie intéressante qu’un jeu très beau mais torché en 2 voire 3 heures. Et je peux vous le confirmer, si vous voulez terminer l’histoire en difficile, vous allez y passer du temps !

Malgré un système de combats pas très convainquant (il manque à mon gout un bon focus cible), la gestion des différents mouvements est bien répartie sur la manette. Cependant, le gameplay est assez lourd, on dirait que Lana a certains problèmes pour bouger…

Lana et Amy sont bien réalisées. Les effets de contamination agissant sur Lana sont très bien faits et font d’ailleurs limite peur ;-) . L’ambiance apportée tout au long du jeu (éclairage, bruits…) est très intéressante et nous permet de ressentir quelques frissons.

lana avant apres amy xbla

Niveau difficulté, AMY est un jeu dur, il faut l’avouer. A de nombreuses reprises, j’ai bien voulu abandonner le mode difficile pour le recommencer en normal ou même de changer de jeu. Par contre, ne comptez pas sur les checkpoints pour avancer petit à petit chaque jour. En plus d’être assez espacés, les checkpoints ne sont valables que si vous n’éteignez pas la console. Donc si vous en avez marre de jouer et que avez envie de poursuivre l’histoire le lendemain, gardez en mémoire que vous recommencerez au début du chapitre.
Ce système de checkpoint ajoute donc une couche de difficulté en plus, mais en rebutera sans doute plus d’un.
Par contre, un gros point noir : le boss final est trop facile. Certains chapitres sont à mon goût 1 voire 2 niveaux au dessus en terme de difficulté.

Bande Son

Niveau bande son, bien que le jeu ait été développé en France, nous y retrouvons des voix anglaises sous-titrées en français. D’un côté, cela ajoute un petit plus au jeu et d’un autre, on fait tellement attention pour pas se faire repérer ou toucher, que dans certains passages, il est difficile de les lire en même temps.
Les bruits environnementaux permettent d’être vraiment absorbés par l’histoire.

Durée de vie

AMY comporte 6 chapitres et 3 niveaux de difficulté (facile, normal, difficile). Si vous voulez vraiment du défi, attaquez l’histoire directement en difficile. En effet, je suis allé voir quelques points de passage assez chauds sur Youtube pour voir s’il existait une meilleure technique pour passer, et je suis tombé sur une vidéo du mode normal. Et je peux vous dire qu’elle m’a parue vraiment très simple par rapport à ce que j’avais devant moi à l’écran.
Au final, il m’aura donc fallu environ 10h pour terminer Amy en difficile.

Succès

200G répartis en 12 succès dont 9 garantis si vous commencez le jeu en difficile. Pour les 3 derniers, 2 sont largement faisables pendant votre avancée dans le jeu. Donc, AMY nous offre facilement 200G, à condition bien sûr d’avoir les nerfs accrochés pour terminer le mode difficile et surtout de faire attention à Amy ;-) .

Prix

800 Microsoft Points (entre 7,12€ et 9,60€ en fonction de l’endroit où vous vous êtes procuré les points).

Conclusion

Pour la qualité du jeu, et le temps que vous mettrez pour finir AMY, ce survival-horror fait partie des must have si vous êtes fan du genre !
On regrettera cependant un gameplay un peu lourdaud.

Encore merci à Lexis Numérique pour nous avoir permis de tester plus en profondeur AMY sur Xbox 360. Si vous êtes intéressé par le jeu, une démo est disponible sur le Xbox Live.