Test de Call of Duty : Modern Warfare Reflex sur Nintendo Wii

Les FPS ne se bousculent par aux portillons de la wii, pourtant la wiimote semble dédié particulièrement au genre. Call of Duty : Modern Warfare se présente donc sur une scène assez vide, Activision ne prend pas de risque en nous donnant sa licence majeure néanmoins cela reste une adaptation d’un jeu sorti il y a plus d’un an sur les consoles concurrentes.

La Wii en mal de FPS ?

Activision semble donc choisir la voie de la facilité en nous proposant cette adaptation du très bon Call of Duty 4, mais dés les premières minutes le voile de doute se lève pour tout ceux qui n’ont pas connu la version HD. Malgré des textures assez pauvres, on est vite pris dans le feu de l’action et les nombreux réglages de la wiimote rendent le contrôle très précis et agréable.
Plus on avance dans le jeu, plus on y prend du plaisir. Les situations de combats sont très variés et permettent de ne pas s’ennuyer durant toute la campagne solo : Un moment d’affolement à  la vue du prologue du jeu avec l’évacuation d’urgence d’un paquebot à la dérive, des moments de tensions avec notamment des phases d’infiltration ou il faudra garder son sang-froid et des phases jouissives de grands carnages dans les pleines de Russie. Call ou Duty vous garde les fesses bien vissées sur votre canapé armé de votre fusil mitrailleur, AK 47 ou même lance-missile vous aller pouvoir dégommer tout ce qui bouge.

Dans le feu de l’action !

La Wiimote réponds bien tout au long du jeu même si certaines manipulations ne sont pas très intuitives comme enfiler les lunettes de vision nocturne ou demander un appui aérien, mais rien qui puisse gâcher le plaisir. Entre guérilla urbaine ou champs de bataille plus classique, Call of Duty vous proposera pratiquement toutes les situations possibles en état de guerre.
Vous ferez partie des marines US et des agents anglais SAS pour arpenter l’Azerbaïdjan, la Russie ou même le moyen orient. Les niveaux se suivent et ne se ressemblent pas à  tel point que l’on reste scotché à  son écran pendant les quelques heures que propose la campagne solo. Ce qui nous amène au point qui fâche, quelques heures suffisent pour terminer le jeu, certes elles sont soutenues et variés, mais quelques missions de plus n’auraient certainement dérangées personne.
Une fois n’est pas coutume dans les jeux de guerres, nous avons droit a un scénario bien ficelé et une mise en scène hollywoodienne qui ajoute encore plus d’immersion, on se rapproche plus d’un film interactif que d’un jeu vidéo pur et simple, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Cette tournure cinématographique implique par contre une progression assez scripté, on soulignera aussi le fait que sur certains champs de bataille les ennemies arrivent à  l’infini pour soutenir l’action, pas très agréable !

Encore !

On se trouve donc devant un très bon FPS Wii, malgré cette sortie décalée avec les épisodes HD et des décors forcement plus fade. Le controle à la Wiimote apporte un plus que les autres plateformes n’ont pas, seul le PC est capable de rivaliser avec sa bonne vieille souris. Les effets sonores sont très bien rendus et nous plonge dans l’ambiance en quelques minutes. Call of Duty fait partie des FPS à  possédé absolument sur Wii, les fines bouches voudrait une campagne beaucoup plus longue, mais c’est aussi ce concentré d’action qui fait que la campagne solo se révèle aussi additive.
Call of Duty est le Space mountain des jeux, une grosse montée d’adrénaline, mais trop courte. Vous pourrez bien sûr refaire les niveaux dans des difficultés accrues, faire du scoring dans le mode arcade et appeler un amis en coop avec un deuxième réticule de visé, contrôlable avec une seconde Wiimote, pour vous soutenir pendant la campagne solo. Pour finir, un mode online bien fourni gonfle aussi significativement la durée de vie.