Test de Colorz sur Nintendo Wii

Le Wiiware c’est une sorte de caverne d’Ali baba où l’on trouve tout et n’importe quoi, du morceaux de caillou jusqu’au diamant taillé. Mais où se situe Colorz dans cette boutique Nintendo qui commence à  bien se remplir ?

Un De blob qui plane

Comme dans le jeu de peinture de Blue Tongue, Colorz, comme l’indique clairement son nom, va nous en mettre plein la vue. Il s’agit d’un concept assez simple : un extra terrestre dirige au pointeur pilote un vaisseau spatial et doit détruire les virus dans un environnement très dynamique sur un fond de house music bien rythmé. Votre aéronef est au départ rouge et vous permet de rentrer en collision avec les virus rouges afin de les détruire. Au fur et à  mesure de sa progression, le vaisseau aura la possibilité de changer de couleur en passant sur des pastilles bleues ou vertes. Vous traversez donc le premier niveau sans encombres, et remarquerez au passage la présence de vies supplémentaires. Seulement, les obtenir s’avère plus ardu qu’il n’y paraît. En effet, on pourrait se dire que cela va être simple, jusqu’à  l’apparition d’un second vaisseau, qui se dirige lui à  l’aide du joystick, ce qui va augmenter le nombre de combinaisons possibles de couleur. Le second niveau passé, l’entame du troisième niveau fait s’écarquiller nos yeux pour voir apparaitre une troisième fusée qui elle se maniera avec la croix de la Wiimote. Sortez donc les cachets d’aspirine ou votre troisième main, car gérer trois véhicules simultanément avec trois gameplay différents va vous demander du courage !

3, 2, 1, couleur !

Vous aurez donc des niveaux avec un seul véhicule qui seront très dynamiques, comme par exemple une course sur un circuit jaune alors que votre bolide lui sera rouge. Mais attention aux bordures ! De plus un effet de zoom accompagnera vos accélérations, et certains passages doivent se négocier au millimètre. On notera tout de même que frôler sans rentrer en collision avec les couleurs différentes rapporte un bonus, mais entraîne un réel danger pour vos vies. Les parcours avec trois véhicules seront eux moins rapides, mais l’on pourra fusionner les vaisseaux pour changer de couleur : à  l’aide du bouton Z, on enclenche en effet une fusion qui permet de combiner les vaisseaux et d’obtenir une couleur différente. Du coup, on se retrouve avec un ou deux véhicules au lieu de 3, tout en tenant bien compte que la combinaison des vaisseaux va produire des couleurs différentes. A vous donc de faire les bons choix pour obtenir la couleur adéquate en fonction de l’obstacle. En outre, quelques subtilités de gameplay apparaitront tout au long du jeu, comme des icônes pour accélérer ou ralentir la vitesse de votre navette spatiale. Vous aurez à  traverser cinq mondes composés chacun de cinq niveaux, ce qui est honorable pour les parties en solo, d’autant plus que que le prix de tout cela est de seulement 7 euros.

Jeu concept

Avec World of Goo et de blob, Colorz peut apparaître comme un jeu concept, une sorte d’ovni qui apparaît sur la Wii, on pourrait rester dubitatif face à ce genre mais au final ils se révèlent très bon. Colorz en fait donc partie avec son univers pastel et dynamique. Les niveaux peuvent devenir très difficile surtout si l’on veut décrocher les médailles d’or en finissant le niveau sans perdre de vie, les amateurs de scoring seront servis. Dans le gros panier du Wiiware il est parfois difficile de savoir que choisir, mais Colorz est une bonne pioche ! il sera jouable pour tout types de joueurs quelque soit l’âge la difficulté est bien dosée pour vous tenir des heures en haleines, le replay value est aussi très élevée pour les amateurs de high-score bref si on adhère au concept originaux et que l’on aime sortir des sentiers battus ou tout simplement pour la découverte d’un bon jeu, Colorz vous attends sur la boutique Wiiware de Nintendo.