Test de Dice Legacy : les dés sont pipés !

Note des lecteurs0 Note
0
7

Dice Legacy est un jeu qui a su se démarquer depuis son annonce. On est sur un jeu de gestion qui sort de l’ordinaire puisqu’il va tomber à lancer les dès et c’est peu commun de la part du genre. Le jeu est alors disponible sur PC et Nintendo Switch et on va donc en parler dans ce test de Dice Legacy.

test de dice legacy

Un jet de dés

Dans Dice Legacy, on nous propose donc de partir dans une petite aventure plutôt sympathique où on est à la tête d’une petite colonie échouée sur une plage d’une planète plutôt étrange en forme de halo. On n’est pas sur Terre clairement. Et c’est très rapidement que l’on va comprendre la subtilité du jeu, il faut lancer 6 dés afin d’agir avec les faces qui correspondent alors à certaines tâches disponible sur la carte du jeu. Les bois environnants peuvent être des zones de récoltes à condition d’obtenir la face de dés correspondantes. C’est pareil pour entamer la construction de n’importe quel bâtisse qui demandera des faces avec une icône de confection. A partir du moment que l’on a lancé les dés, on a un compte à rebours qui apparaît et qui représente alors le temps nécessaire à l’accomplissement de la tâche. Dès lors que celle-ci est terminé, les dés reviennent dans notre inventaire. Mais, on rencontre alors une difficulté, on ne peut pas les réutiliser directement. Il faudra alors relancer les dés, qui ont un nombre de points et qui diminueront à chaque lancer. Dès lors qu’un dés arrive à 0, il disparaît et vient même à mécontenter la population associé à celui-ci. C’est donc un autre point que l’on va devoir prendre en compte dans la manière dont on va devoir jouer puisqu’il va falloir apprendre à gérer les dés et à esquiver ainsi la mort de ceci pour satisfaire un maximum la classe associé à celui-ci et augmentera aussi les bénéfices des récoltes, une sorte de bonus alors que si on échoue, on peut subir des révoltes allant au point d’avoir les paysans qui se révoltent et créer alors des émeutes et brûlant nos bâtisses, un malus…

lancé de dés

Alors le jeu ne nous abandonne pas dans ce périple, on dispose de quelques possibilités afin de nous faciliter la tâche et réussir à agrandir notre territoire au point d’avoir une immense colonie. Tout d’abord, on peut récupérer des points de vie pour nos dés directement en les plaçant à l’auberge et en les nourrissant grâce à la nourriture récoltée précédemment. De plus, on peut « reproduire » nos dés en combinant tout simplement 2 dés dans une maison et qui alors engendré un nouveau dés qui va rejoindre notre inventaire. Par contre attention, notre inventaire est limité à 12 dés et si on doit en avoir un de plus, il faut alors en sacrifier un. C’est donc à nous de gérer en permanence nos dés et les jets restants pour ne pas perdre. L’idéal étant alors de se débarrasser des dés en fin de vie mais cela aura un impact sur la population qui sera tout simplement mécontente. Une subtilité encore une fois à apprendre à maîtriser dans le jeu mais qui révélé la profondeur du gameplay. En maitrisant de plus en plus le jeu, on pourra alors gérer les dés stockés dans l’inventaire avec les dés affectés à une tâche et qui ne sont pas comptabilisés à ce moment-là. Mais hélas, l’effet aléatoire du jeu apporte aussi son lot de frustration car si on n’arrive pas à entamer une tâche, on sera alors obligé de jeter un dés et rien faire de plus…

Un pur jeu de gestion

Dice Legacy n’est pas le jeu tranquille où on va se vider l’esprit en ne faisant pas grand chose. En effet, il y a de nombreuses choses à gérer. On est toujours poussé dans nos limites. Toutes les ressources sont limitées : métal, bois, or ou fer. C’est la même chose avec la nourriture qui peut tout bonnement disparaître et nous amener dans une situation délicate surtout lorsque l’on veut nourrir nos dés afin de leur redonner de la vie. On va donc devoir tout surveiller que ce soit l’exploitation de la main d’œuvre et la satisfaction de notre population. Tout comme, on va devoir penser à s’agrandir pour aider notre population : bâtiment de soin, bâtiment pour transformer le blé en farine et apprendre aussi à protéger les habitants des tribus voisines qui vont nous attaquer tout au long de la partie. On va donc devoir jeter des dés soldats.

mise en place de bâtiments grâce aux dés

Mais ce n’est pas tout car on a aussi un système de saisons en place dans Dice Legacy et l’hiver a un impact sur le jeu rajoutant alors une dose supplémentaire de gestion. L’hiver nous menace aisément et si on ne l’a pas anticipé, on va vivre l’enfer. En effet, on ne pourra plus faire pousser de blé durant cette phase et cette denrée étant essentielle, cela sonne la défaite… Cela rappelle forcément le jeu Frostpunk que j’avais testé. Les dés vont être gelés et ne pourront plus rien faire, devenant clairement inutilisable sauf si on les envoie à la taverne pour boire de la bière qui est fabriqué grâce au blé ! Je vous le dis, on est sur une défaite ou presque. Il va falloir alors faire une accélération le temps pour passer l’hiver et reprendre un cours de vie plus tranquille.

De la gestion innovante au début, redondante par la suite

Dice Legacy possède le problème de nombreux jeux de gestion et c’est le style qui veut cela, on ne va pas le reprocher. En fait, on va devoir remplir les différents objectifs du scénario principal. On progresse plutôt correctement et on est assez guidé finalement. Puisque les ressources sont sacrément limités, on va devoir étendre nos frontières naturellement. Mis à part la gestion de nombreux éléments, on a que peu de difficulté rencontré finalement et niveau de l’agrandissement de notre empire ! De plus, on va aussi découvrir un arbre technologique assez complet qui va nous permettre de déverrouiller des bâtiments et même des dés plus puissants. On a là encore une nouvelle phase de gestion où on va apprendre à gérer les bâtiments et les dés que l’on va obtenir en les déverrouillant. Les ressources sont vitales et on doit faire attention à ne pas les gâcher pour rien.

Finalement, je me plais dans Dice Legacy et je trouve même que c’est un jeu intéressant pour les débutants et autres néophytes des jeux de gestion. On peut lui reprocher quelques défauts mais il y en a souvent dans les jeux de gestion comme par exemple un manque de lisibilité par moment. Ici, c’est l’obligation de placer certains bâtiments derrière d’autres amenant à moins les voir. On peut même à oublier la pose d’un nouveau bâtiment à cause d’un manque de vision et de la pose d’un dés finalement abandonné par oubli.

Dès lors que l’on aura terminé le scénario principale, on aura la possibilité de jouer des alternatives de notre partie de base. On n’a pas la possibilité d’accomplir certaines missions apportant du challenge et d’évoluer dans un réel mode campagne. On reste bloqué sur la même carte et on aura juste quelques missions supplémentaires mais qui n’apporte pas grand chose finalement. Cela rajoute par contre une nouvelle contrainte qui est celle de farm les ressources afin de réussir avec les mécaniques acquises. Peut-on espérer alors un DLC rajoutant un système de cartes pour créer de nouveaux univers à parcourir ?

Dice Legacy décide de proposer un concept intéressant dans les jeux de gestion mais retombe dans les défauts de ce style : la redondance. On apprécie découvrir l'univers et les mécaniques du jeu mais au bout de quelques belles heures, on espère un peu plus. Il n'en reste pas moins un jeu original, agréable et mécaniquement bon.
Graphisme
8
Gameplay
8.5
Durée de vie
6
Bande Son
6.5
Scénario
6
Note des lecteurs0 Note
0
Un concept original avec les dés
Trop de bâtiments à gérer
Apprentissage idéal pour les débutants
Interface bien fichu
Redondance du genre
Une seule et unique carte
Lisibilité des bâtiments
7

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *