Test de Fallen Legion Revenants : L’idée est présente, la réalisation défaillante

Note des lecteurs0 Note
0
7

La saga Fallen Legion revient, c’est le cas de le dire avec le jeu Fallen Legion Revenants. Cette saga cherche encore à faire sa place dans l’univers très présent des RPG. Après 2 premiers opus que sont Flames of Rebellion et Sins of an Empire sorti en 2017 sur Playstation 4 et PS Vita, le studio YummyYummyTummy a décidé de nous proposer un nouveau contenu en 2021 pour la Playstation 4 et la Nintendo Switch.

Une histoire intéressante mais qui manque de détaille

Une maladie du nom de miamse frappe les humains qui sont alors transformés en monstres autant dire que la population mondiale est dans tout ses états et la panique a vite pris le dessus. On a alors la famine, des maladies et les fameux monstres à vaincre… Le château de Welkin est le dernier lieu protéger de cet enfer, on est sur une forteresse immense où se trouve les riches de ce monde, les nobles qui tentent de faire survivre une partie de l’humanité. C’est presque politique comme histoire.

On y suit alors l’histoire de Lucien, un jeune politicien qui vit dans le château et qui souhaite absolument faire tomber Ivor, le gouverneur tyrannique régnant sur Welkin. Ce n’est pas une tâche aisée. Pour cela, on va alors former une alliance avec Rowena, une fantôme qui souhaite sauver son fils se trouvant dans la prison du château. Un couple d’aventuriers prêt à tout allant jusqu’à tuer Ivor !

L’histoire est complexe rien qu’en lisant ce court résumé et c’est le cas surtout que dans cet action RPG, on va jouer les 2 protagonistes à tour de rôle. Finalement, on se rend rapidement compte au bout de quelques heures de jeux que le scénario est présent mais que c’est les phases de combats qui occupent une bonne partie du jeu et c’est bien dommage car on pourrait avoir une plus grande profondeur dans l’histoire si on avait plus de détails…

C’est l’heure du combat

Les phases de combats se déroulent lorsque l’on incarne Rowena qui est alors accompagné des Exemplars, de valeureux combattants antiques. Ils sont 12 et disposent forcément de particularités. En effet, ces guerriers ont des styles propres et on ne les posséde pas directement, il va falloir les trouver au fil de l’aventure. De plus, lorsque l’on commence des missions, on ne peut en sélectionner que 3 pour progresser, à nous de choisir les plus adéquates. Ces missions sont en réalité des niveaux de combats avec un level-design propre et où on avance de gauche à droite en effectuant des affrontements.

Dans le style, les combats rappellent fortement ceux qui sont présents dans l’excellent Valkyrie Profile qui date un peu mais qui étaient terriblement efficace pour l’époque. On se trouve avec nos 4 personnages sur la gauche de l’écran et on affronte notre ennemi qui se trouve sur la droite présent sur 4 cases. Les placements sont alors cruciaux pour pouvoir attaquer les bonnes cases et donc les bons ennemis.

La facilité est au rendez-vous dans les phases de combat où chacun de nos combattants est assigné à une touche de la manette et donc on peut facilement enchaîner des combos avec Rowena et mettre à terre nos ennemis. Il ne faut cependant pas appuyer sur toutes les touches et spammer celles-ci.

D’ailleurs pour intégrer un peu de difficulté, il suffit de défendre aussi car dans Fallen Legion Revenants, la défense est une part importante des phases de combat. On peut ainsi parer une attaque qui permettra de limiter les dégâts que l’on subit mais aussi réaliser un contre qui permettra de renvoyer directement l’attaque sur l’ennemi. Paralysé, on peut alors lui infliger une salve dévastatrice. Mais finalement, là aussi, les contres sont trop faciles à réaliser lorsque l’on a compris la méta. Par contre, on ressent aussi une difficulté supplémentaire à placer les contre lorsque les ennemis sont nombreux car le nombre d’attaques est alors proportionnel et trop important amenant un effet brouillon, fouillis. Dommage. La stratégie passe alors en second plan et on préfère miser sur les contres qui sont très efficaces surtout contre les boss.

On se trouve donc dans un jeu où la stratégie est présente mais trop difficile à mettre en place pour être utile et on préfère mise sur le spam pour vaincre les ennemis. De plus, la personnalisation des personnages n’est pas suffisante, trop limitée que ce soit les Exemplars ou Rowena, on est déçu.

De la politique pour seconde phase de jeu

Après les phases de combats avec Rowena, c’est au tour de Lucien dont on doit parler. En effet, entre les combats, on aborde aussi des missions où on incarne Lucien. Le gameplay est alors complétement différent puisque l’on passe principalement sur des phases de dialogue.

C’est clairement dans ces phases que l’on progresse dans l’histoire. On y incarne alors Lucien à Welkin et on doit réaliser différentes tâches dans un temps imparti. C’est la politique qui est alors mis à l’honneur avec des dialogues, des votes et un peu d’infiltration par moment. Bref, le meilleur de la politique dirons-nous.

Heureusement, les dialogues ont aussi une utilité dans les phases de comabts puisque l’on peut trouver des informations concernant un futur boss à vaincre par exemple, connaître la manière de faire une potion qui nous sera utile par le suite pour vaincre plus facilement un ennemi… Mais cela ne reste que des phases concentrées de dialogues pour en apprendre un maximum sur les personnages et l’histoire. Mais finalement les décisions dans nos dialogues se répètent rapidement et on ne prend que peu de satisfaction à progresser surtout que l’on ne ressent pas ou peu l’impact de nos décisions dans l’avenir incertain de l’humanité.

Petit détail qui compte pour tous les jeux et surtout pour celui-ci, c’est la direction artistique qui a clairement créé un univers propre et plaisant que l’on a envie de découvrir et qui aide à vouloir en connaître plus surtout concernant l’intégralité de l’histoire. La bande-son aussi a été travaillé et nous permet de nous plonger plus facilement dans l’univers.

Finalement, le jeu posséde une bonne direction artistique qui va permettre aux fans de RPG de se sentir à l'aise et de découvrir un univers étonnant. Néanmoins, les combats sont répétitifs et par moment trop simplistes, le scénario pourrait être intéressant mais on reste trop en surface.
Graphisme
7.5
Gameplay
5.5
Scénario
6.5
Durée de vie
8
Bande Son
7.5
Note des lecteurs0 Note
0
Design accrocheur dans un style fait main agréable
Bande Son excellente
Scénario sur 2 plans
Durée de vie du jeu assez importante
Scénario en dents de scie
Absence de la traduction en français
Gameplay répétitif et brouillon
7