Test de Godfall : un action rpg digne des consoles next-gen ?

Note des lecteurs0 Note
0
7.5

Godfall a été le premier jeu dévoilé pour la Playstation 5 lors de la cérémonie des Games Awards 2019 et forcément il a donc dû porter cette immense responsabilité d’être un jeu next-gen pour de nombreux joueurs. Le titre est développé par Counterplay Games et édité par Gearbox Publishing. Il a donc des atouts incontestables sur le papier avec une résolution 4K et 60 images par secondes mais dans les faits, est-il vraiment un jeu next-gen ?

Test Godfall

Une histoire bien posée entre deux frères

C’est un classique des jeux vidéo et de l’histoire en général. On se trouve dans l’univers fantaisiste d’Aperion où les Chevaliers de Valorian se font la guerre en quête du pouvoir. Macros, un guerrier redoutable, ose trahir les siens pour obtenir le pouvoir et laisse ainsi pour mort son frère d’armes Orin.

Comment ne pas comprendre que ce début d’histoire va ainsi porter de nombreux conflits et de nombreuses décisions à prendre au fur et à mesure de l’aventure mais surtout à la volonté permanente de devenir plus fort en obtenant des loots toujours plus puissants. C’est surtout la scène d’ouverture extrêmement épique qui pose les bases du jeu et nous amenant à comprendre clairement que l’on va devoir vaincre Macros en empêchant une apocalypse proche pour être soulignée.

L'apocalypse est proche

Une structure sur narration qui est plutôt classique mais qui au moins le mérite d’exister avec une suite de dialogues qui viennent renforcer celle-ci. C’est surtout la présence du Septième Oracle qui nous permet de comprendre chacune des missions que l’on va trouver en jeu. C’est finalement assez simple de comprendre et assez linéaire même les royaumes sont assez classiques avec une représentation des éléments : Terre, Eau et Air. Avatar, où es-tu ? C’est dommage car cela donne une impression trop formel, trop stricte à un discours et un récit qui se veulent épiques ou héroïques.

Mais à la manière des livres dans Skyrim, on peut en apprendre un peu plus sur les différents acteurs de cette histoire grâce à des codex. Même si ce n’est pas suffisant pour donner de l’essence à la narration, c’est quand même un bien fait. Cela ne suffit pas pour donner de la consistance à l’univers que nous propose Counterplay Games avec Aperion. On en veut plus et finalement, c’est une bonne chose de rester sur notre faim. Il faut dire que lorsque l’on regarde les paysages et autres monuments, on a forcément envie d’en connaître plus mais j’ai bon espoir pour une suite de Godfall qui donnerait un peu plus de matière.

Tout comme le manque d’informations sur l’histoire, le fait que l’on soit obligé d’effectuer des déplacements assez répétitifs dans les mêmes zones n’apportent pas une grande satisfaction lorsque l’on joue et peut même donner un certain sentiment de lassitude même si le jeu est bon, on en reparlera plus tard.

La force du loot

Si Godfall devait être défini comme un genre, ce serait celui d’un Slasher Looter et c’est d’ailleurs de cette manière que les développeurs le définissent. Ils ont bien raison. Le principe de combat avec récupération de loot est clairement au centre du jeu à l’instar de l’histoire qui est bien plus occasionnelle. En effet, dans cet action-rpg qu’est Godfall, le loot a une place importante mais pas du tout handicapante pour les joueurs qui en fonction de leur niveau pourront quand même progresser au fur et à mesure de l’avancée dans l’histoire.

combats dans godfall

On a alors des combats variés où on peut effectuer des esquives, des parades au bouclier, des frappes rapides ou lourdes pour donner de la diversité aux différents échanges et surtout un style propre à chacun des joueurs. De plus, les guerriers vont avoir la possibilité de percer la garde adverse ou d’utiliser différentes aptitudes en fonction des armes équipées pour prendre l’avantage et profiter des faiblesses des adversaires. De plus, on retrouve aussi un concept assez intéressant qui est celui de Brise-Ame. C’est lorsque l’on effectue un enchaînement d’attaques légères permettant alors d’effectuer une attaque lourde pour terrasser l’ennemi en libérant la colère d’Archon. Forcément, ce sont de nombreuses mécaniques que l’on nous invite à maîtriser au fil de l’aventure et viennent donner de la profondeur au gameplay.

On en ressort alors avec des affrontements aussi bien violents que stratégiques où chacun de nos mouvements peut nous coûter la vie, réellement… De plus, on a aussi affronter des boss dans des combats dignes des plus grands. Il va falloir faire preuve de vitesse et de robustesse dans nos mouvements. Les boss disposent de patterns particuliers que l’on va devoir comprendre pour les contrer et les terrasser par la suite. D’ailleurs ces boss pourront même revenir par la suite dans l’aventure où on va revivre certains évènements. Mais finalement, les ennemis restent assez simples à vaincre surtout lorsque l’on est attentif et que l’on a l’habitude de ce type de jeux. Si le ressenti est bon au début du jeu, on aura tendance à être moins surpris par la suite.

Un jour, je serai le meilleur !

Loot

Le jeu Godfall s’articule donc sur les phases de combat mais aussi et surtout sur les phases de loot où on va gérer notre personnage de bout en bout. Pour cela, on va d’abord obtenir des armures, des armes ou des items que l’on va devoir améliorer ou tout simplement fabriquer et des compétences à acquérir… On en a clairement pour notre argent. Surtout que pour looter, on a plusieurs possibilités. On va devoir explorer les différents royaumes pour obtenir des ressources et des nouveaux équipements pour pouvoir affronter des ennemis toujours plus puissants. Accomplir des missions permet aussi de récupérer des équipements.

Point à attribuer

Lorsque l’histoire est terminée, le jeu ne l’est pas pour autant. En effet, c’est à ce moment-là que les Pierrêves débarquent. Ce sont des missions supplémentaires qui sont faites pour récupérer plus de loot et continuer donc à améliorer son personnage et ainsi être plus puissant. Il faut dire qu’à ce niveau, le jeu est fait pour optimiser au maximum son personnage avec l’ajout de nouvelles armures et des points de compétences à réattribuer facilement pour un équilibrage aux petits oignons. On a ainsi la facilité et la possibilité de tenter différentes combinaisons pour son personnage. On est dans du farming pur mais tellement plaisant et bien pensé.

Test de Godfall : un action rpg digne des consoles next-gen ?
Conclusion
Finalement, Godfall est clairement une bonne surprise. Les graphismes ne sont pas parfaits pour être considéré comme la claque de la next-gen mais ils sont tout de même particulièrement beaux. Le jeu est bien inspiré mais il manque d'inspiration sur l'histoire et surtout de profondeur car l'idée est bonne et elle est là ! Les combats sont accessibles et en même temps facilement punitifs permettant aux joueurs de s'y retrouver facilement. Enfin le principe de loot est top et bien réfléchi. Un bon jeu comme on les aime pour le genre Action-RPG.
Graphisme
8
Gameplay
7.5
Scénario
6.5
Durée de vie
8
Note des lecteurs0 Note
0
Points Forts
Un univers fantaisiste agréable avec un art design bien travaillé
Un excellent système de combat
Principe de loot
Une aventure jouable en coopération
Points Faibles
Un scénario qui manque de profondeur
La répétitivité est au rendez-vous
I.A prévisible par moment
7.5

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Graphisme
Gameplay
Scénario
Durée de vie
Note finale