Accueil » Blog Jeux Vidéo : l'univers du Gaming » Tests & Reviews des Jeux Vidéo » Test de Mario Kart DS : ça roule sur console portable

Test de Mario Kart DS : ça roule sur console portable

Après avoir créé un nouveau style de jeu de course, la série des Mario Kart reste de loin la plus aboutie dans le genre et continue d’innover à  chaque épisode. Voilà  ! C’est dit ! Le reste ? C’est de la course basique, classique pourrait-on dire. Sauf que… commenter une course sur Mario Kart c’est presque une aventure en soi, une épopée tellement étrange qu’une démonstration s’impose. Trois…Deux… Un… Go ! On est parti pour le test de Mario Kart DS.

test de mario kart DS

Il me pousse dans l’eau !

Je me fais percuter l’arrière par Bowser qui m’envoie violemment sur le côté ; mon kart tombe dans l’eau et je mets plusieurs secondes à  revenir sur le circuit. Pas question de me démonter. à fond les manettes, je remonte péniblement, passe à  travers un premier cube pour m’armer, bien décidé à  goûter une terrible vengeance à  grands coups de carapaces vertes. Un virage : voilà  enfin l’occasion de faire un vrai dérapage. éclairs bleus, éclairs rouges, j’attends la sortie du virage pour lâcher le bouton de flanc. Mon turbo se déclenche et je profite de l’accélération pour aller percuter la princesse Peach… qui pousse mon kart dans l’eau (soupir !). Doucement, mais sûrement, je remonte un peu. Me voilà  derrière Bowser. Des traits de vitesse symbolisent l’effet d’aspiration. à‡a, c’est nouveau ! Ma vitesse s’accroît en restant derrière le gros kart de Bowser.

Au bout de trois secondes, une boule bleue apparaît au-dessus de ma tête et, là , c’est le superturbo qui s’enclenche tout seul. à peine le temps d’éviter les grosses fesses de Bowser… Je me décale, le turbo se calme, mais Bowser tente lui aussi de me doubler de la sorte (pour me pousser dans l’eau bien entendu). Pendant ce temps-là , un sifflement retentit et je vois une carapace bleue ailée passer au-dessus des joueurs. Un signal d’arrêt pour le premier et tous ceux qui vont être à  proximité. D’ailleurs, je les vois et j’ai juste le temps de faire un écart pour éviter l’explosion géante.

Deux écrans pour faire des courses mario kart sur la Nintendo DS

Maintenant, il faut garder la cadence et prendre de la distance en pilotant de façon assurée. Sur mon écran tactile, j’aperçois un ou deux autres prétendants à  la première place… tout proches de moi. Courage, on ne va pas me la faire. Pour me protéger, je laisse ma banane traîner derrière mon kart, histoire de prévenir une attaque de carapace quelconque et d’empêcher les curieux de venir s’approcher un peu trop près. Tiens, une sorte de pieuvre blanche passe au-dessus de ma tête… Aaarh ! Mon écran est parsemé de trois grosses taches d’encre. Ce qui complique tout de même légèrement le pilotage. Au bout de quelques secondes, tout redevient normal sauf que, dans la panique, j’ai percuté un mur et réussi à  éviter les bonus. Rien de grave, en voilà  d’autres. Encore une banane, ça va être dur ! J’attends d’être en ligne droite et je l’envoie sous les roues de Bowser, mon ennemi juré dans cette course. Il reste encore un tour de piste et tout peut arriver…

Menu Best Of

Depuis Mario Kart : Double Dash ! ! sur GameCube, on ne s’était pas autant amusé. Nerveux, rapide et ultra maniable, c’est une évidence : il n’y a rien à  jeter dans ce nouvel épisode. Le maniement du kart s’effectue uniquement avec la croix de direction et les boutons. L’écran tactile voit son utilisation réduite au minimum, mais il reste essentiel. Il affiche les positions des adversaires ainsi que deux vues différentes des circuits. L’une, globale, permet d’appréhender le tracé, l’autre, plus proche, permet de jeter un Œil sur vos adversaires et même sur les objets lancés à  vos trousses.

Mélange de créations originales et de reprises de grands classiques, vos karts évoluent sur une sélection des circuits issus des versions antérieures (de la Super Nintendo au GameCube). Les nouveaux circuits n’ont rien à  envier aux anciens, leurs conceptions étant une fois de plus irréprochables. Vous retrouvez huit championnats composés chacun de quatre courses, le mode Contre la Montre dans lequel tous les adeptes de la série se retrouvent pour savoir qui sera le meilleur, les inévitables modes Ballons et étoiles, etc. Les développeurs ont même concocté un nouveau mode de jeu intitulé Missions. C’est du solo et il faut remplir des objectifs puis aller vaincre un boss. Vous êtes noté à  la fin et il va sans dire que des surprises attendent les acharnés. En bref, un contenu explosif qui peut même se partager à  huit en Wi-Fi. Voilà  la révolution.

Talentueux Nintendo

Vous l’avez compris, cet opus va dynamiter vos petites parties multi habituelles en proposant de s’affronter via le Wi-Fi, mais aussi de concourir  à  quatre via… Internet ! Comment ça fonctionne ? De façon très simple : il s’agit d’utiliser l’accès Internet Wi-Fi de votre PC ou de bornes spéciales que Nintendo a mis à  disposition du public, de se connecter au réseau des réseaux, et de vous lancer dans des parties endiablées à  quatre. Plus simple, c’est pas possible ! évidemment, c’est gratuit. Croyez-moi, jouer de la sorte est irrésistible. Il est possible de paramétrer le nombre de courses (voire de jouer l’intégralité des circuits débloqués les uns après les autres… à  l’infini !) et de jouer  en équipe, ce qui demande parfois des efforts terribles de concentration (non, pas lancer la carapace : ami devant !).

Les puristes pourront même s’échanger leurs fantômes (ils représentent votre meilleure course et la rejouent telle que vous l’avez conduite) en Contre la Montre. Techniquement irréprochable, Mario Kart DS tient toutes ses promesses. Félicitons l’équipe de travail et inclinons-nous respectueusement devant Shigeru Miyamoto qui a imaginé le jeu le plus divertissant de tous au début des années 1990. Aujourd’hui, conservons une certaine objectivité. Le XXI e siècle n’a pas terni l’image de la série qui reste encore la référence du genre, et sans doute le jeu le plus apprécié des joueurs sur Nintendo DS. Un hit à  se procurer les yeux fermés.

Tu en penses quoi ?

0 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.