Test de MotoGP 21 : un petit tour et puis s’en va

Note des lecteurs0 Note
0
6.5

Après un excellent opus 2020, rafraichissant par l’arrivée d’un mode Carrière, MototGP 21 est donc de retour en selle pour débarquer sur consoles de salon et PC avec bien évidemment une arrivée sur PS5 et XBox Series. Forcément, on ne peut qu’espérer beaucoup de choses de la part de la licence officielle du championnat du monde de deux roues.

Test de MotoGP 21

Milestone mise gros avec MotoGP 21 sur PC, Playstation 5 et Xbox Series car même si le sport mécanique qui a la côte en ce moment se trouve être la Formule 1 mais le second se trouve être la moto qui propose tout autant de sensations et un grand prix exceptionnel.

Nouvelle console, nouvelle formule ?

Forcément avec l’arrivée de nouvelles consoles de salon, c’est un nouvel enjeu qui s’impose sur les nouveaux jeux vidéo qui est d’être à la hauteur au niveau technique de ce que peuvent proposer la Playstation 5 et la Xbox Series. Finalement, la question est plutôt simple : le jeu respecte-t-il les nouveaux standards graphiques de la next-gen ? Rassurez-vous à ce niveau tout va bien ! En effet, comme tous les jeux sortis dernièrement de la part de Milestone. On retrouve ainsi les 60 FPS constants et la 4K évidemment, une amélioration nette au niveau de l’anti-aliasing qui surprendra les joueurs des précédents opus. La manette DualSense apporte une résistance des gâchettes ainsi que des bruits sonores amenant le joueur à une plus grande immersion dans le jeu. Alors si vous avez déjà pris MXGP 2020 ou Ride 4, vous ne serez pas surpris mais pour les autres joueurs, ce sera une belle surprise.

Le jeu propose donc quelques nouveautés d’un point de vue technique qui sont principalement du à l’arrivée de la next-gen. De plus, on retrouve ensuite l’intégralité des coureurs du championnat de MotoGP, ce qui n’est pas surprenant par contre ceux-ci sont entièrement modélisé avec une apparition sur la grille de départ et sur le podium. On a aussi droit à la Moto 2 et Moto 3 avec l’ensemble du Roster et même quelques pilotes mythiques qui viennent se rajouter au lot même si en vrai, ce n’est qu’un aspect purement esthétique avec l’ajout de l’équipement et de la livrée qu’une personnalisation du comportement du pilote. On a aussi droit à 23 circuits disponibles et les étapes programmées sont alors associées à 3 pistes mythiques.

On peut le dire qu’il y a donc de quoi faire dans le mode Carrière qui dispose d’un contenu riche. Malheureusement la Carrière dans MotoGP 21 consiste simplement en un pâle copié-collé de l’an passé. Le joueur doit donc choisir entre la Moto 2, 3 ou GP, recruter un agent afin de trouver une écurie. Mais il manque de nombreuses fonctionnalité que l’on aurait aimé voir de nouvelles fonctionnalités comme la gestion des salaires, la possibilité de sélectionner des secteurs à perfectionner sur la moto, l’embauche de personnel. En somme rendre le jeu plus poussé pour les habitués de jeux de moto. Finalement cet aspect Recherche et Développement est un peu flou voire brouillon que l’on a dû mal à comprendre.

Et ça roule toujours ?

On constate donc que le mode Carrière n’a rien de surprenant mais qu’est ce que cela donne en course, sur la ligne de départ ? L’un des points très intéressants du jeu se trouve dans l’Intelligence Artificielle que l’on retrouve en course, prénommé ANNA, on avait déjà pu constater des réactions en course ultra-réaliste de la part des concurrents ( dépassement propres, s’adapte à la consommation de carburant, réagit de la bonne manière en temps de pluie…). Cette année, ANNA réagit différement sur un point qui est assez dommageable. En effet, l’intelligence artificielle à tendance à vouloir se surpasser au point de provoquer régulièrement des accidents et surtout à des moments importants de la course. On se retrouve alors avec des coureurs, presqu’un peloton à finir dans le décor et nous laisser même une victoire par moment. C’est ainsi moins réaliste.

Mais il n’en est pas moins un bon jeu de moto qui permet de découvrir la simulation sans problème avec même une quête du challenge. Il faut dire que pour les débutants comme moi, on peut profiter du tout-assisté puis les retirer progressivement pour aborder la conduite pleinement. Le facteur carburant et la gestion des pneus sont un point important à prendre en compte sur chacune des courses sans quoi, on risque la panne ou la chute dans les 2 cas, c’est la défaite.

Pour les puristes et habitués de moto, Milestone a ajouté des paramètres supplémentaires afin que chacun puissent paramétrer au mieux son bolide. De plus, on découvre aussi l’ajout de la pénalité de tour long qui vient rendre le jeu plus réaliste.

Un petit tour dans les stands ?

On se retrouve avec un jeu propre, bien réalisé mais qui a des défauts notables que ce soit dans le contenu, le mode historique exceptionnelle en 2020 a complétement disparu pour cette saison 2021. On ne retrouve pas non plus d’écran splitté pour pouvoir jouer à 2 sur un écran, la compétition motoE n’est pas non plus de la partie. En fait, les modes disponibles sont au nombre de 5 et sont Course Unique, Contre-La-Montre, Grand Prix, Carrière et Online que l’on retrouve dans un seul et même grand menu assez classique.

Enfin pour conclure, on constate un mode online trop léger et sans grand intérêt qui permettra juste de lancer des recherches pour affronter d’autres joueurs en ligne. On se retrouve alors dans de simples lobbys. Dernier défaut, la météo n’est pas dynamique, ce qui est clairement étrange pour un jeu de course de nos jours.

Le mot qui ressort de ce MotoGP 2021 est déception. On aurait aimé voir plus de propositions, d'initiatives. On retrouve un mode carrière déjà vu dans le précédent opus. Le gameplay n'évolue pas et l'IA est pris d'un coup de folie provoquant de nombreux accidents. L'absence d'un mode splitté est regrettable et le mode online sans grand intérêt.
Graphisme
7.5
Gameplay
6.5
Bande Son
7
Fonctionnalité
5
Note des lecteurs0 Note
0
Retour de tous les circuits et pilotes officiels
Gameplay accessible
Carburant et pneus à surveiller
Mode carrière sympa
Améliorations de la moto
Mode Carrière incomplet
Manque de contenu
L'IA ANNA qui pète un plomb
Retrait du mode historique et MotoE
Pas d'écran splitté
6.5