TEST DE MXGP 2020 : UN PREMIER JEU NEXT-GEN POUR MILESTONE

Après un énorme travaille de la part de Milestone sur la Playstation 4 et la Xbox One avec des jeux comme Ride, MotoGp, Monster Energy Supercross, on a droit à MXGP 2020 qui vient être le jeu d’entre générations. En effet, c’est le premier jeu du studio adapté sur console next-gen mais que j’ai personnellement testé sur Playstation 4. Valide-t-il les acquis du studio ?

MXGP est un championnat qui a droit à son jeu de façon récurrente depuis 5 ans avec 5 jeux en 5 ans. Un développement conséquent et rapide qui peut faire peur surtout en matière d’amélioration technique et de nouveautés. Pourtant, Milestone fait toujours de bonnes choses avec ce jeu et c’est probablement le cas avec celui-ci.

Test de MXGP 2020

Un mode carrière intéressant mais pas innovant

Un des atouts majeurs de la part de Milestone est de posséder plusieurs franchises sportives surtout en ce qui concerne les sports motorisés. Le jeu MotoGP 20 a su améliorer et même renouveler son mode “Carrière” apportant un bon vent de fraîcheur. On aurait ainsi pu espérer la même chose du côté de MXGP 2020. Hélas, il n’en est rien.

On se retrouve avec un mode carrière déjà vu qui en devient ennuyeux même si les habitués aimeront probablement le refaire. Ce mode n’est autre qu’un enchaînement de courses de nos débuts de pilotes en MX2 jusqu’à atteindre le titre de champion MXGP. On pourrait alors espérer que les autres modes viennent enrichir le contenu pour emballer les joueurs, c’est à moitié réussi.

Le jeu chercher encore son mode de moto

C’est le constat que je me suis fait très rapidement. Dans MXGP 2020, on retrouve donc le classique mode Carrière, obligatoire mais qui n’innove pas d’un pouce et les autres modes ne sont pas non plus originaux.

Course Moto Cross

On retrouve donc le classique “Course Rapide” qui comme son nom l’indique permet de faire une course en particulier. On a ensuite un mode “Contre-la-montre” utile pour s’entraîner sur les différents tracés.

On a aussi le “Playground” qui permet de s’entraîner à manier son bolide sur différents terrains, c’est peut-être le mode de jeu le plus original mais qui n’est pas forcément utile comparé aux courses que l’on peut faire.

De plus, on trouve aussi un mode créatif qui va permettre de créer ses propres tracés avec de nombreux éléments présents. C’est alors à nous de tester et de concevoir les meilleurs circuits, un bon point pour ceux qui ont l’esprit créatif.

Le dernier mode n’a rien de spectaculaire puisqu’il s’agit du mode multijoueur dans lequel on peut faire de simples courses uniques avec le choix des tracés et des conditions climatiques via un petit système de vote. On oublie donc la présence d’un tournoi pour le moment.

De bonnes sensations dans le gameplay

Alors même si les modes ne sont pas à la hauteur de ce que j’espérai, la licence MXGP reste correcte sur d’autres aspects en commençant par le gameplay qui est de bonnes qualité. Pour les non-initiés au moto-cross, il faudra une petite phase d’adaptation pour commencer dans de bonnes conditions. Pour cela, il faudra passer par la case entraînement et s’exercer. Heureusement, la présence d’aide à la conduite sera aussi présente pour nous délester de certaines difficultés de prises en main quand on est débutant. Par contre, pour les inconditionnels de moto-cross, vous en aurez pour votre argent avec la possibilité de désactiver les différentes aides au fur et à mesure et donc prendre du plaisir et des sensations dans le jeu.

Sensations en course

En parlant de sensations, les courses sont prometteuses et apportent leurs lots de difficultés avec de nombreux pièges conçus pour nous surprendre : virage complexe, arrête au milieu de la route, un enchaînement de bosses… tout est présent pour nous obliger à avoir sa concentration au maximum !

De plus, le dosage dans l’accélération et le freinage est important et bien géré avec la manette. Je me demande juste s’il existe un accessoire à la manière des volants comme les Logitech afin de plonger un peu plus dans la simulation. Les dérapages sont aussi un point important qui n’a pas été négligé par les développeurs même si on chute fréquemment. Heureusement avec la fonction Rewind, on peut facilement rembobiner l’action pour reprendre un virage raté par exemple. Même si finalement certains diront que c’est presque triché que de s’aider cette option mais elle permet de s’entraîner avant tout. Par contre, ces Rewinds peuvent aussi s’activer lorsque l’on coupe un virage ou lors d’un obstacle et pour le coup, c’est plus dérageant surtout lorsque l’on débute car on n’a pas l’impression de progresser tellement ils sont importants.

Problèmes de piste

Si le gameplay est bon, on notera cependant un manque de différences dans les motos que l’on peut conduire. Le pilotage n’est pas différent en fonction de la moto, c’est dommage et regrettable car on perd de l’immersion. Surtout qu’il n’est pas non plus différent en fonction de la surface du sol : gravier, terre ou boue. D’ailleurs le terrain ne vient pas à se modifier par la suite après plusieurs passages de pneus dessus, dommage…

Enfin au niveau de l’IA, on constate d’abord la présence d’un public réactif qui est une bonne évolution comparée à MXGP 2019 où on avait un public très formel. On entend par moment le public crié, applaudir, brandir des drapeaux… De plus, les pilotes adverses réagissent de meilleures manières, ils commettent des erreurs, chutent. Ils ne sont pas parfaits et interagissent de manière moins formels, c’est un très bon point.

Suite à l'épisode 2019, MXGP 2020 sait se perfectionner sur le gameplay mais reste en dessous sur d'autres points. On aurait voulu un mode carrière plus innovant ou un mode multi plus réfléchit. Une bonne expérience quand même pour les fans de jeu de moto cross.
Gameplay
75
Bande-Son
70
Mode
50
Note des lecteurs0 Note
0
Bonne prise en main du jeu
Amélioration visuelle
Mode éditeur pour faire ses propres circuits
Rien de neuf en mode carrière
Améliorations nécessaires sur les pistes et les effets sur le sol
65