Test de Port Royale 4 : On est parti moussaillons !

Note des lecteurs0 Note
0
6.5

Forcément pour les joueurs passionnés de jeu de stratégie, Port Royale va forcément vous faire penser à d’autres jeux du type comme Anno ou Tropico et c’est bien normal. La licence en est à son 4 ème épisode aujourd’hui développé par Gaming Minds que l’on connaît bien pour Railway Empire. Vous vous doutez bien qu’il fallait que je parte à l’aventure dans les hautes mers des Caraïbes pour tester Port Royale 4.

Port Royale 4 test

L’âge d’or des caraïbes

Ce bon vieux Port Royale 4 se déroule donc dans les Caraïbes entre le XVI ème et le XVII ème siècles qui est une période de colonisations et de pirateries. Une ère donc où la navigation y est importante et où les affrontements sur l’eau très important. C’est donc dans cette période que l’on va se retrouver à gérer de nouvelles tâches comparées à ces prédecesseurs avec une importances accrues sur le commerce et l’échange tandis que la conquête et les combats se voient passer au second rôle.

Devenir le roi du commerce

En effet, le cœur du jeu se trouve dans la manière de commercer et dans la gestion des échanges pour se faire. Le studio lui-même définit le jeu comme un titre de simulation d’échanges commerciaux. On est toujours dans la gestion mais les affrontements seront donc pas la phase la plus intéressante à voir dans Port Royale 4. Il en résulte que l’on va devoir naviguer entre les différentes villes présentes sur la map pour ensuite obtenir le maximum d’argent et de profit donc. Autant prévenir pour vous ne soyez pas déçus à ce sujet. Par contre si on oublie un peu donc les conflits, la découverte est bien présente puisque la carte est vraiment gigantesque. On est donc dans les Caraïbes dans son intégralité avec le Golfe du Mexique, la Floride et le Venezuela. On peut alors profiter d’une petite profondeur de gameplay assez intéressante grâce à une carte en 3D qui nous permet de zoomer et de construire nos différents bâtiments.

navires et bâtiments

On peut jouer 4 nations qui ont chacune des caractéristiques définies. Les Espagnols qui est la faction implantée depuis longtemps dans la région, les Anglais qui sont les opposants voulant conquérir les territoires, les français qui possèdent la Louisiane et les Hollandais. Il faut par contre commencer le jeu avec l’Espagne pour la campagne. Alors n’oublions pas le commerce qui est le sujet principal du jeu. Chacune des villes disposent de produits spécifiques permettant de vendre avec les autres nations et gagner des profits mais pour cela, il faudra gérer l’équilibre financiers et de ressources. En effet, les ressources manquantes doivent être récoltées au fur et à mesure. Du coup, on part dans la construction de bateaux pour récolter les bonnes ressources et les vendre au bon endroit. Par la suite, on pourra se procurer divers bateaux que le jeu nous propose soit 18 types de bateaux disponible.

De la clarté et une amélioration graphique

En effet, on va parler d’amélioration graphique en comparaison de ces prédécesseurs puisque les développeurs ont amélioré l’esthétisme générale du jeu mais il reste en dessous de la qualité graphique de la plupart des jeux de ce style. L’interface a été revue et amélioré, on y trouve des icônes plus claires et plus lisibles. On pourrait même souligner que les menus ont été clarifié pour éviter que les joueurs ne se perdent mais ce n’est pas suffisant. On a l’impression de revenir 10 ans en arrière et autant si c’était voulu, ce ne serait pas dérangeant mais j’ai l’impression que ce n’est pas le cas. On constate aussi l’animation mis en place sur des personnages en 3D qui vient améliorer le jeu et donner un petit coup de jeune.

paysages

Un travail visuel nécessaire mais qui est en dessous de ce que l’on pouvait espérer par rapport au technologie que l’on dispose à l’heure actuelle pour le gaming. De plus, on constate des bugs qui sont dérangeant avec des problèmes d’affichage et de finition mais aussi de textures et même des shaders sur l’eau qui posent problèmes. C’est clairement dommage pour cette saga mais on ne va pas nier que les améliorations sont quand même suffisantes.

Port Royale 4 est plaisant et c'est dommage de le voir s'entacher à cause de problèmes de finitions et de bugs clairement notable. La gestion est au centre du jeu avec une nouvelle approche qui est celle commerciale comme dans Railway Empire par exemple.
Graphisme
6
Jouabilité
7
Durée de vie
6
Bande Son
7
Note des lecteurs0 Note
0
6.5

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Graphisme
Jouabilité
Durée de vie
Bande Son
Note finale