Test de Professeur Layton vs Phoenix Wright : Ace Attorney sur Nintendo 3DS

Accueil » Blog Jeux Vidéo : Actu, Test et Bons Plans » Tests & Reviews des Jeux Vidéo » Test de Professeur Layton vs Phoenix Wright : Ace Attorney sur Nintendo 3DS

Deux ans après sa sortie au Japon, l’Europe a enfin pu découvrir le fameux cross-over entre les séries Professeur Layton (de l’équipe Level-5) et Ace Attorney (pour l’équipe Capcom). C’est ainsi qu’après une attente interminable, nous pouvons enfin assister à la rencontre improbable de deux licences qui ont connu un succès important. Si le concept peut paraître attirant, qu’en est-il du jeu en lui-même ?

Objection votre Honneur ! Je connais la réponse à cette énigme !

Si on avait pu penser que l’opus opterait pour des gameplays séparés, c’est tout l’inverse que nous proposent les concepteurs. En effet, la progression du jeu se fait par alternances régulières entre des procès et des énigmes. Ainsi, avec Phoenix Wright et Maya Fey, vous devrez mener des procès à bien. Et du côté du Professeur Layton et de Luke Triton, vous serez amenés à résoudre des énigmes et à enquêter. Mais ce qui fait le fort du jeu, c’est bien le fait que cela est parfois mélangé : Phoenix Wright est parfois mené à résoudre des énigmes au côté de Luke, tandis que Layton présentera des pièces à conviction au tribunal.

Entendre Phoenix Wright et le professeur Layton crier « Objection » en cœur est un grand plaisir pour les fans des deux séries. En effet, il s’agit là d’une des intonations célèbres de la série Ace Attorney, qui est prononcée en cas de contradiction dans la déclaration d’un témoin du tribunal.
Mais le mixe ne s’arrête pas là : même si ça n’arrive qu’une seule fois, il vous sera possible de placer une « Objection ! » en plein milieu d’une énigme, et de résoudre une énigme en plein milieu d’un procès.

Autre nouvel ajout : si vous avez déjà joué à la série Professeur Layton, vous connaissez déjà les fameuses Pièces SOS, qui une fois consommées, vous donnent accès à un indice si jamais l’énigme s’avérait trop difficile. Ces précieuses pièces sont de retour dans cet épisode, mais pas uniquement dans les énigmes. Eh oui, maintenant, si vous vous rendez compte que le procès est trop difficile, vous pouvez en utiliser une, et il vous sera indiqué quel élément du témoignage est contradictoire, quelle pièce à conviction il vous faut présenter. ,Mais n’en abusez pas ! Présentes en assez grand nombre, la tentation de les utiliser sera grande, mais ne fera que rendre trop facile le jeu, ce qui risquera de lui faire perdre tout son intérêt. Et puisqu’on en est à parler de la facilité des procès, il en est de même pour les énigmes : avec quelques pièces SOS, la réponse est pratiquement donnée. C’est à cela qu’on reconnaîtra que le jeu a plus vocation à introduire les deux séries de jeux aux nouveaux joueurs plutôt que de proposer un challenge pour les habitués.

Enfin, le dernier nouveau concept qui a été introduit dans le jeu, c’est celui des interrogations de plusieurs témoins à la fois. Ainsi, si jamais ils se contredisent entre eux, ou s’ils réagissent à ceux que disent les autres, vous pourrez les interroger sur ce qu’ils pensent des autres, si ça leur paraît cohérent, etc.

Des procès et des sorcières ?

En effet, dans l’histoire, vous évoluez dans un monde où les sorcières sont omniprésentes, et où elles lancent des sorts. C’est dans ce contexte que Phoenix Wright devra défendre des femmes accusées d’êtres des sorcières. Et c’est justement là que le jeu se démarque des autres de la série Ace Attorney : pour prouver l’innocence de vos clientes,vous devrez vous formater aux règles des sorcières et vous serez pourvus d’une liste de sortilège et de leurs utilisations, en tant que pièce à conviction. C’est cette fois des inquisiteurs que vous affrontez lors des jugements. La fine équipe de nos quatre comparses devra affronter des sorcières aux pouvoirs démoniaques et mystérieux pendant que Layton et Luke enquêteront sur ces mystérieuses histoires et sur les secrets que cache la ville dans laquelle ils progressent, Labyrinthia. Phoenix et Maya tenteront de trouver des preuves innocentant leurs clientes.

D’une manière générale, vous aurez à résoudre des mystères très étranges : qui est la Grance Sorcière Arcana ? Qui est le Narrateur ? Je ne peux cependant vous en dire plus, car le charme de l’épisode repose en majeure partie sur l’histoire, et bien entendu aussi sur son énorme et imprévisible dénouement, qui selon moi en fait, d’un point de vue scénaristique, l’un des meilleurs de la série des Professeurs Layton.

Luke, entends-tu cette douce mélodie ?

Si les deux licences de jeux sont connues pour leurs musiques épiques, ce cross-over n’échappe pas à la règle : des redécouvertes nostalgiques aux remixes somptueux, cet épisode est un vrai régal pour les oreilles. Vous retrouverez des musiques sensationnelles dans les moments tendus, mais aussi des musiques plus joyeuses pour les passages un peu plus comiques ou relaxes.

Lors de la résolution d’énigmes, vous reconnaîtrez la musique de réflexion propre à la série des professeurs Layton, et en ce qui concerne les procès, vous réentendrez les mélodies vous indiquant que vous vous rapprochez de plus en plus de la vérité. Ce choix judicieux de la part des développeurs ne vous fera qu’apprécier encore plus le jeu.

Vous aurez aussi affaire aux voix françaises : si vous étiez habitués à celles du célèbre archéologue londonien et de son assistant, vous découvrirez pour la première fois celle de Phoenix Wright.

Professeur, je crois que j’ai compris !

Ainsi, nous avons là encore un bel opus pour chacune des séries, comportant son lot de bonnes musiques, une histoire troublante, mais très bien conclue, des énigmes presque trop faciles et moins nombreuses (c’est un cross-over après tout), des procès innovants et inédits.

Si on peut lui faire un reproche, c’est la tentation d’avoir voulu rendre le jeu trop accessible aux non-connaisseurs ruinant un peu le challenge, probablement même pour quelqu’un n’ayant jamais joué à aucun jeu de l’une ou l’autre des licences. Les pièces SOS vont littéralement donner la solution en procès, et pratiquement le faire pour les énigmes avec les indices. Si le jeu était pensé à la base pour les inconditionnels des jeux des deux séries, cela risque des les laisser sur leur faim.

En terme de durée de vie, comptez aux environs de 25 heures pour terminer les 10 chapitres qui composent l’histoire. À cela se rajoutent quelques contenus supplémentaires qui se débloqueront au fil des mois suite à la sortie du jeu.

Partager ce post
Articles Similaires
0
0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Thanks for submitting your comment!