Test de Saviors of Sapphire Wings et Stranger of Sword City Revisited

Note des lecteurs0 Note
0
5.4

Ces derniers temps les jeux japonais ont la côte pour notre plus grand plaisir et c’est surtout les jeux de type D-RPG qui commencent à être bien ancrés dans la culture européenne, ce qui n’était pas gagné à l’époque. Le donjon-RPG Saviors of Sapphire Wings ainsi que Stranger of Sword City viennent de débarquer en Europe pour notre plus grand plaisir. Mais peut-il satisfaire les joueurs ?

Pour autant, on est quand même habitué à ce style de jeux même si on reste dans une niche. On peut clairement penser à Shin Megami Tensei, ou Etrian Odyssey ou bien encore Persona Q: Shadow of the Labyrinth qui ont su apporter cette nouveauté et pour le coup, on peut fortement remercier l’éditeur NIS America qui a su les importer chez nous.

Test de Saviors of Sapphire Wings et Stranger of Sword City Revisited

Stranger of Sword City

La version “revisited” qui se trouve donc dans la compilation Saviors of Sapphire Wings et Stranger of Sword City Revisited n’apporte que très peu de changements par rapport à la version originale qui était sorti sur Playstation Vita en 2014 déjà ! Bien évidemment, on a droit à une amélioration graphique en premier lieu.

Au niveau de la dimension stratégique, point important d’un D-RPG, celle-ci est améliorée via 3 nouvelles classes et un système de Guard Counter que l’on a l’habitude de voir maintenant sur de nombreux jeux. Il donne une forte utilité à la défense qui n’était pas très utile à l’époque. On a alors la possibilité de stunt nos adversaires pour leur assainer ensuite un gros coup. De plus, cette version possède aussi 3 nouveaux donjons et 3 nouvelles fins à l’histoire qui ont été rajoutés et qui forcément augmente drastiquement. Une bonne chose pour les joueurs qui connaissent déjà le jeu et qui veulent quand même se replonger dedans.

Par contre, l’interface n’est clairement pas attayante, comme à l’époque. On aurait aimé une amélioration pour donner une aspect plus conviviable au jeu mais la plupart des jeux du genre ont cet aspect rétro. Cependant quelques améliorations sont quand même présente puisque l’on peut par exemple répéter des actions prises sur un tour ou le fait de naviguer facilement et surtout automatiquement sur la carte permettent d’explorer et de combattre plus facilement.

Saviors of Sapphire Wings : La nouveauté est-elle présente ?

Forcément, c’est ce jeu qui invité le plus à la curiosité puisque l’on est sur de la nouveauté pure sur Nintendo Switch ne connaissant pas la version PS Vita exclusive au Japon à l’époque. Forcément, je m’attendais à des nouveautés et surtout un renouveau du genre pour donner un bol d’air pour apprécier pleinement le jeu. Hélas, on est quand même dans un rendu très (trop ?) classique d’un Dungeon Crawler et qui n’apporte finalement rien au genre.

Dans les faits, le jeu n’apporte pas une histoire nouvelle ultra-captivante ou un challenge hardcore qui nous pousse à faire le jeu de façon ultra-méticuleuse pour avoir envie de le relancer plusieurs fois, il n’en est rien… Cet opus passe à côté de ces 2 points nécessaires et primordiaux pour apprécier pleinement le jeu. Il n’en reste pas un bon jeu mais très classique à mon goût.

On a alors une histoire très classique du genre qui ne vient pas nous surprendre dans les faits. On nous annonce que l’on est la réincarnation de Xeth, héros légendaire de la table ronde qui est mort dans un affrontement contre le Seigneur du mal, il y a plus de 100 ans. Suite à cela, le monde est tombé dans le chaos mis à part quelques petites régions qui ont réussi à ne pas plonger dans les méandres des ténèbres.

Forcément, on se doute de la suite puisque l’on va être le réprésentant de ces derniers défenseur du bien et de créer la meilleure équipe pour vaincre le puissant démon, rien d’extraordinaire en somme.

On a ainsi une histoire assez linéaire où on connaît déjà la fin et on peut avoir quelques incertitudes sur le cheminement à la limite. On y trouve cependant un détail satisfaisant qui a été bien traité par les développeurs, c’est l’histoire des personnages secondaires qui est correctement bien abordée nous permettant d’en savoir plus sur tous les compagnons ainsi que les différents héros de guerre.

Des combats trop similaires

Au niveau du système de combats et de l’exploration, il n’y a rien de neuf sous le soleil, dira-t-on. On est même dans un mélange de fonctionnalités présentes dans différents jeux du type. Une bonne chose pour ceux qui n’ont pas forcément joué à des D-RPG.

Le système de capture de zone ressemble profondément à ceux que l’on avait pu découvrir dans Demon Gaze. On doit alors placer un appât sur une case de la carte afin de faire apparaître des monstres que l’on doit ensuite tuer en un certain nombre de tours. En réussissant ce défi, on obtient alors un coffre avec des équipements améliorés pour mieux se stuffer. Une étape inévitable à réaliser au début puisque c’est le seul moyen pour améliorer son équipement en début de jeu. Mais finalement, c’est une interface complexe et dense en information devenant indigeste que l’on a et que je déconseille d’utiliser en mode portable de la Nintendo Switch.

Pour ce qui est de l’interface de combat, on trouve la possibilité de répéter les actions des tours précédents, c’est plutôt pratique quand l’on doit faire des actions répétitives pour farmes du mob. On a aussi les différentes interfaces de sorts et de compétences, les premiers dépensant des MP tant que les deuxième non. Pour ce qui est de la mise en place de stratégie, on possède différentes classes comme souvent dans ce type de jeux et avec du coup, la formation d’équipe assez évidente et similaire. Finalement, la difficulté n’est pas présente et l’interface peu plaisante pour rentrer dans des phases immersives.

Finalement, une déception pour cette compilation que je recommande de faire au moins une fois du fait que les sorties de D-RPG sont très rares et qu'il faut en profiter. L'histoire est intéressante mais banale et les interfaces de jeu sont pas à la hauteur de ce que j'espérais pour que ce Dungeon Crawlers soit à la hauteur.
Gameplay
4.5
Graphisme
6
Bande Son
6.5
Durée de vie
7
Histoire
3
Note des lecteurs0 Note
0
Accessible aux débutants
Des illustrations agréables
Rare D-RPG sur Nintendo Switch
Un méli-mélo d'ancien Dungeons Crawler
La difficulté mal jaugée apportant peu de défis
Un gameplay faiblard
5.4