Test de Sonic et le Chevalier Noir sur Nintendo Wii

C’est la troisième fois que Sonic essaie de s’installer sur Wii, mais le hérisson peine à convaincre et enchaine les ratés. Cette fois, c’est lourdement armé qu’il tente de prendre d’assaut la console de Nintendo. Partons en croisade contre le terrible chevalier noir !

Un hérisson avec une épée

Sega a tenté trois approches pour séduire les fans sur Nintendo Wii. Sonic est d’abord arrivé au naturel dans Sonic and the Secret Rings, puis est passé par un stade garou fin 2008, pour enfin nous revenir armé d’une épée qui parle, appelée Caliburn. Sonic avec une arme blanche, pourquoi pas : la vitesse cumulée aux combats peu être sympathique, surtout avec les contrôles de la Wii. Si le hérisson se retrouve avec cette nouvelle arme, c’est parce qu’il a été téléporté en plein moyen âge par la magicienne royale qui a terriblement besoin d’un vaillant chevalier.

Une époque accueillante

Dès les premières missions, les paysages verts de l’époque des rois ravissent les yeux. L’impression de vitesse est elle aussi excellente, plus forte que dans Secret Ring. Techniquement, Sonic et le Chevalier Noir est mieux lèché et propose une réel évolution par rapport aux épisodes précédents. Malheureusement, l’épée qui est imposée dès le premier niveau ou plutôt la méthode de combat qui lui est associée pose quelques problèmes. Premièrement, elle gâche en partie la fabuleuse sensation de vitesse que les développeurs sont parvenu à retranscrire. Il est en effet quasiment impossible de tuer les ennemis qui nous barrent la route sans perdre une grosse partie de sa vitesse, chaque vague d’attaquants nous poussant alors à reprendre notre fastidieuse accélération à l’aide du nunchuk. De plus, la wiimote s’avère mal calibrée et trop peu sensible, poussant à faire de grands gestes pour réussir à aligner plusieurs coups d’épée et ainsi réussir un combo qui permet de continuer à courir. On en revient en fait au point précédent : rater un des ennemis provoquera une collision et donc un arrêt total. Finalement, le gameplay nous laisse relativement peu de chance de conserver un bon rythme, cassant le principe même de Sonic.

Enchainement de niveaux

Le tempo souffre de ralentissement pendant le jeu, mais paradoxalement les missions semblent s’enchainer beaucoup trop vite. Malgré le rythme saccadé, il suffit généralement de quelques minutes à peine pour terminer un niveau, si bien qu’on les enchaine tellement vite que l’on a parfois presque l’impression de jouer à WarioWare. Seules exceptions, certains niveaux pour être réussit imposent un objectif parfois difficile à comprendre, de sorte que l’on devra recommencer plusieurs fois. Tous ces soucis mis de côté, les combats contre les boss sont funs et on s’amuse bien lors des passages les mieux réalisés. Au final, les nombreux défauts étouffent les améliorations techniques et la bonne impression initiale. Des handicaps qui font de Sonic et le Chevalier Noir un jeu moyen qui amusera les plus jeunes et frustrera une partie des fans du hérisson bleu.

En résumé !

Test de Sonic et le Chevalier Noir sur Nintendo Wii

C'est la troisième fois que Sonic essaie de s'installer sur Wii, mais le hérisson peine à convaincre et enchaine les ratés. Cette fois, c'est lourdement armé qu'il tente de prendre d'assaut la console de Nintendo. Partons en croisade contre le terrible chevalier noir !
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!