Accueil » Blog Jeux Vidéo : l'univers du Gaming » Tests & Reviews des Jeux Vidéo » Test de The Caligula Effect 2 : un bon retour mais…

Test de The Caligula Effect 2 : un bon retour mais…

On ne l’attendait pas et pourtant Furyu et NIS America ont décidé de faire revenir d’entre les morts The Caligula Effect, sorti sur PS Vita ou The Caligula Overdose, la version « améliorée » sur Playstation 4, Nintendo Switch et PC avec donc The Caligula Effect 2 qui est donc la suite directe du premier jeu ! Je parle bien d’étonnement puisqu’une suite n’était pas réellement envisageable mais pour autant souhaité par la communauté de ce jeu de niche. On retourne donc dans les méandres et tréfonds des jeux J-RPG : réussi-t-il à nous surprendre comme le premier opus ?

test de Caligula Effect 2

Sachez que l’aventure est ici scénarisé par Tadashi Satomi, le scénariste de Persona et Takuya Yamanaka à la réalisation. On est clairement sur de la qualité pour le coup et cela marque la barre un peu plus haut encore une fois…

Un peu d’histoire pour restituer le contexte

Dans le jeu The Caligula Effect 2, on découvre une nouvelle virtualdoll du nom de Regret qui a alors créé le monde de Redo afin de sauver les gens de tous les regrets passés. Ils sont alors emprisonnés dans cet univers de simulation sans qu’ils ne le sachent. Les Obbligato, un groupe de musiciens, transforment alors leur foi en regret et rendent alors le Redo plus fort grâce à la musique.

Mais, parce qu’il faut un mais…, ce monde subit une grande remise en cause suite à l’arrivée d’une idole virtuelle du nom de X qui débarque dans la réalité virtuelle de Regret et permet à un jeune lycéen de récupérer ses souvenirs du monde réel. Dès lors, d’autres étudiants se réveillent via des cauchemars à « cause de la simulation ». Ils créent alors le Go-Home Club, la résistance qui va lutter contre Regret et ses partisans, les Obbligato. On a alors qu’une seule et unique volonté : revenir à la réalité !

X dans Caligula Effect 2

On retourne donc dans la même lignée que le premier opus en ce qui concerne l’histoire et cela permet ainsi de ne pas être perdu pour les fans de la saga. En effet, les deux opus se suivent puisque X est la fille de µ qui vient tout simplement résoudre les problèmes qu’ont entraînés ce second Moebus et dont sa mère se fait accuser ! En effet, X est en fait une virtualdoll en « alpha » pour ainsi dire puisqu’elle n’est alors jamais sorti et elle est alors resté en développement. Elle ne comprend pas la psyché humaine et c’est alors pour cela que l’on est dans cette situation. Les personnes qui sont bloqués dans ce monde revivent alors leurs années lycées afin de fuir la réalité et surtout leurs regrets (Est-ce une bonne chose ?). Bien évidemment, il y a alors un autre personnage qui entre en jeu et qui se cache alors derrière tout cela.

Un style graphique qui rappelle fortement d’autres jeux et ne surprend guère

Le style graphique n’est pas fabuleux, extraordinaire et c’est bien ce que l’on constate dès lors que l’on lance le jeu. L’aspect global est faiblarde, elle est tout simplement pas au niveau que l’on puisse espérer d’un jeu sorti en 2021. En effet, le premier opus, sorti sur la Playstation Vita en 2017 semble plus détaillé que ce nouvel opus et ce n’est pas normal en fait !

De plus, les objets n’ont sont trop lissés et les personnages et monstres sont trop ressemblants. On peut juger que c’est le manque de surprise qui fait cela mais c’est aussi une hésitation de la part des développeurs de sortir des sentiers battus et on se retrouve alors avec une oeuvre original trop proche du premier opus et où on compare facilement les deux aisément sauf qu’il y a 4 ans d’écarts et que l’écart graphique n’est pas présent lui…

Mais un gameplay toujours aussi bien fichu

Par contre il faut l’avouer, le gameplay est clairement savoureux et plaisant. En effet, The Caligula Effect 2 nous refait découvrir le même gameplay et surtout le même système de combat que dans le premier opus. Mais avec quand même quelques modifications permettant d’améliorer quelques défauts. On retrouve alors des améliorations au niveau de l’interface et aussi au niveau de la lisibilité du contenu. On retrouve alors les fameux combats au tour par tour qui apportent de la stratégie afin de vaincre les ennemis dans des combos gigantesques.

Phase de combats

On remarque aussi que les contres face aux ennemis sont plus claires et donc plus actionnables qu’auparavant, c’est une excellente nouvelle. Mais comme souvent avec les J-RPG, les habitués peuvent être rapidement perdus et hélas avec The Caligula Effect 2 n’est pas des plus lisibles. Par contre, on constate rapidement que le jeu n’est pas très difficile mis à part les boss que l’on va rencontrer qui sont par moment complexe. Mais comme je le disais auparavant, la difficulté n’est pas au rendez-vous pour les joueurs habitués au genre.

Quelques quêtes en plus ?

Comme je l’ai déjà dit plus haut entre The Caligula Effect et The Caligula Effect 2, l’innovation n’est pas présente et on s’appuie avant tout sur les bases du scénario et du gameplay afin de proposer un jeu de qualité. En tant que joueur, on peut alors être très facilement déçu et c’est tout à fait compréhensible. De plus, on constate aussi que les personnages de Go-Home Club sont moins travaillés. On aurait alors aimé avoir plus d’histoires avec des histoires secondaires intégrés mais ce n’est pas le cas. Finalement, on s’attache moins à ces personnages qui sont très lisses et le jeu manque alors d’émotions. On en voudrait plus pour rendre le jeu plus immersif.

Le détail qui fait plaisir est que l’on retrouve plus d’interactions entre les personnages permettant d’avoir des micro scénarios assez intéressants et avec des sujets fournis comme celui de l’attouchement entre un professeur et son élève. Je vous laisse découvrir cette histoire…

Tu en penses quoi ?

0 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.