Test de The Great Ace Attorney Chronicles : le retour de l’avocat est-il réussit ?

Note des lecteurs0 Note
0
9.1

The Great Ace Attorney Chronicles est une collection de spin-off provenant de la saga de Capcom et qui permet de faire revenir le célèbre avocat pour de nouveaux procès sur PC, PlayStation 4 et Nintendo Switch. Ryonosuke Naruhodo revient-il avec succès et rend-il honneur à la franchise ?

Si vous connaissez les jeux Ace Attorney, vous avez peut-être envié les Japonais qui ont eu droit aux jeux : The Great Ace Attorney : Adventures et The Great Ace Attorney 2: Resolve qui sont alors sortis en 2015 et 2017 et qui n’ont pas touché le seul Européen… jusqu’à présent puisqu’on va donc les retrouver dans The Great Ace Attorney Chronicles. On va alors retrouver ces 2 spin-off dans la collection et découvrir le personnage timide de Ryunosuke Naruhodo et non le très célèbre Phoenix Wright que l’on connaît bien. Notre héro est donc encore en train d’apprendre le Droit et fait un petit détour par les tribunaux de l’ère Meiji et se rendre même sur les terres anglaises. Une belle aventure à découvrir aisément !

Test the great ace attorney chronicles

Pas de Version Française

Commençons par l’un des défauts notables du jeu pour les habitués de la langue de Molière et non de Shakespeare. En effet, il s’avère que The Great Ace Attorney Chronicles n’est pas traduit en français. Il faudra alors un bon niveau en anglais afin de comprendre toutes les subtilités linguistiques que l’on va rencontrer. Mais cela peut-être aussi un excellent moyen d’apprendre ou de se perfectionner en anglais.

La découverte de l’ère Meiji

Les aventures de notre futur avocat (ou plutôt apprenti) Ryunosuke Naruhodo vont donc commencer de façon un peu incongrue puisqu’il va se trouver sur le banc des accusés. En effet, il semble que notre héro se soit trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment comme on dit. Il est alors le suspect principal du meurtre d’un professeur d’anglais. Et cette situation est extrêmement délicate puisque l’Empire Anglais vient de signer un traité d’amitié avec le Japon. Autant dire qu’il faut trouver le coupable et rapidement ! On va alors devoir assurer notre propre défense, tout en étant aidé par Kazuma Asogi, notre ami d’enfance. Au fur et à mesure que le procès avancera, on aura de nouveaux alliés comme l’érudite Susato Mikotoba, Herlock Sholmes… Au niveau des témoins se sera alors un vrai spectacle caricaturale dont l’objectif serait de nous faire rire grâce à de magnifiques animations.

Ryunosuke

Il faut dire que l’on est presque sur un pièce de théâtre où chacun des chapitres nous fait découvrir une pléthore de personnages excentriques et remarquables comme la mamie qui est venue tricoter son pull sur le banc des jurés, l’Européenne au cygne… S’exprimer avec autant de fouillis n’est pas une chose aisée.

On est donc au tout début de l’ère Meiji et cela se ressent aussi avec des décors sublimes et agréables à regarder et avec des personnages modélisés en 3D. On a alors un contexte intéressant et l’écriture se voit embelli, nous plongeant aisément dans un contexte historique important. Les différents protagonistes s’émerveille alors des nouvelles technologies que l’on rencontre avec même des sujets encore importants de nos comme le racisme et le sexisme de l’époque. De plus, on a aussi une bande-son très agréable qui nous plonge un peu plus dans le jeu. Finalement, The Great Ace Attorney Chronicles est très sympathique et on se plonge facilement dans le jeu.

Après une présence intéressante à la Cour Suprême de Justice du Japon, Ryunosuke Naruhodo va ensuite partir à Londres pour relever de nouveaux défis. On a ainsi la découverte de nouveaux paysages et de nouvelles aventures. Alors petit détail à prendre en compte dès le départ, on peut progresser dans l’histoire comme on le veut mais il est préférable de suivre l’intrigue depuis le début et de progresser dans l’ordre. Autant il est préférable d’avancer dans l’ordre pour l’intrigue mais c’est tout aussi vrai en ce qui concerne l’évolution des personnages et mieux comprendre alors leur caractère. On appréciera aussi la longueur du contenu qui dispose de 10 affaires à défendre et une bonne durée de vie de plus de 60 heures. De quoi être ravi surtout que du contenu bonus sera aussi à découvrir après avoir terminé l’histoire principale.

Quelques petites nouveautés bien accueillies

On a de quoi être étonné dans le gameplay que nous propose le jeu. En effet, le premier procès est plutôt dirigiste afin de mettre en scène les personnages et aux novices à apprendre les touches. Par la suite, on dispose alors de nombreuses possibilités permettant d’approfondir le gameplay et le contenu du jeu. On a à disposition un carnet de bord qui est notre outil principal et même indispensable afin de regarder les profils des suspects et même analyser les pièces à conviction.

Objection votre honneur

On va alors devoir analyser les faits, exposer des mensonges ou des vérités et même faire quelques contradictions afin de trouver la vérité en écoutant aussi les témoins. Un vrai avocat ! Il va falloir faire preuve d’intuition et repérer les défaillances dans les discours des personnes. Je vous rassure la difficulté est présente sans pour autant être aberrante. De plus, on dispose d’un « story mode » qui permet d’écarter les dialogues et même les énigmes seront alors réalisé à notre place. Le choix est permis donc même s’il est préférable d’apprécier les jeux textuels comme c’est le cas ici avec The Great Ace Attorney Chronicles.

Sholmes bonjour

De plus, on va aussi découvrir 2 nouveautés inédites dans la saga et réellement rafraîchissantes. Lorsque l’on se trouve à Londres, les jurés anglais doivent voter à l’issue du procès en lançant alors un poids enflammé du côté gauche ou droit d’une balance de Thémis. On aura alors la possibilité de contredire les arguments afin d’essayer de leur faire changer d’avis. Une belle initiative qui apporte un peu plus de profondeur aux différents procès. Cette nouvelle possibilité est appelé « Examens de synthèse » qui est donc vraiment intéressante. De plus, on a aussi la danse de la déduction avec Ryunosuke et son ami Sholmes afin de réussir à résoudre des enquêtes. On doit alors corriger les déductions loufoques du détective pour donner ensuite une fine analyse. On a droit à des séances humoristiques très appréciables. Enfin on aura droit aussi à enquêter sur les terrains et rechercher des preuves sur les décors en se rendant dans les rues de Baker Street par exemple !

Enfin le dernier aspect très intéressant se situe sur les différentes affaires qui ne sont jamais aisées puisque le dénouement peut s’avérer être en notre défaveur avec un client que l’on défend qui n’est pas innocent, un aspect très réaliste du métier d’avocat. De plus, on a de quoi réagir et appréhender chacun des chapitres différemment . Comme je l’ai dit plus haut, le tout premier chapitre est plutôt un tutoriel fait pour apprendre et découvrir les bases. D’autres sont ultra-rythmés et de se concentrer pour tout comprendre.

The Great Ace Attorney Chronicles est une collection d'excellents volets de la saga. Ils sont visuellement très beaux et nous permet de découvrir une ambiance très intéressante avec plusieurs heures de jeux à faire : 60 heures ! On a alors droit à des personnalités excentriques avec un humour impeccable. Il est dommage de ne pas avoir une version française pour nous combler totalement.
Graphisme
9
Gameplay
8.5
Scénario
9.5
Durée de vie
9.5
Bande Son
9
Note des lecteurs0 Note
0
De nombreux personnages à découvrir
D'excellentes animations
Des procès très intéressants
Des séquences avec pleins d'humour
Durée de vie assez longue 60 heures de jeu
De bonnes cinématiques qui sont animées et doublées
Pas de VF, le jeu est entièrement en anglais
Un peu de longueur par moment dans les dialogues
9.1