Accueil » Blog Jeux Vidéo : l'univers du Gaming » Tests & Reviews des Jeux Vidéo » Test de The Lapins Crétins : La Grosse Aventure sur Wii

Test de The Lapins Crétins : La Grosse Aventure sur Wii

Le caddie. Symbole de notre société de consommation, il est au centre de ce nouvel épisode des lapins crétins. C’est en effet un chariot de supermarché que les rongeurs mabouls poussent tout au long de cette Grosse Aventure. Pour eux, il ne représente qu’un moyen de collecter divers déchets, afin d’ériger une tour de 384 000 km, correspondant approximativement à  la distance Terre-Lune. Eh oui, les animaux aux grandes oreilles ont enfin décidé de laisser notre planète bleue tranquille pour s’installer sur son satellite naturel. Ce postulat totalement idiot, mais digne de l’intelligence de ces lapins, offre surtout l’occasion aux développeurs de poser un regard critique sur le consumérisme galopant de nos sociétés occidentales.

« Les objets que l’on possède finissent par nous posséder »

A travers un jeu d’action à  la ligne directrice limpide (ramasser le maximum de déchets dans des niveaux simplistes), La Grosse Aventure dresse ainsi un portrait pour le moins acide du genre humain. Car si les lapins s’avèrent totalement décérébrés, les humains apparaissent encore plus atteints, spécialement lorsqu’ils sont apeurés et se réfugient pour échapper aux bestioles poilues. Réduits à  des consommateurs, et aidés par des doublages vocaux, ils déambulent, tels des zombies, dans les centres commerciaux du jeu. Le titre en profite également pour épingler diverses institutions (l’Armée) et pointer du doigt certaines dérives (le niveau rempli de liquides radioactifs). Avec une bonne dose de second degré, cette Grosse Aventure n’a, à  l’évidence, rien perdu de son humour. La folie des boules de poils fait à  nouveau mouche et on s’amuse toujours autant à  écouter leurs borborygmes hallucinés.

Un lapin dans la Wiimote

Mais le titre d’Ubisoft n’est pas qu’un gentil pamphlet et un délire humoristique où les lapins se retrouvent à  l’intérieur de la Wiimote (on ne se lasse pas de les projeter contre les parois virtuelles de la télécommande, en gigotant cette dernière), il reste avant tout un jeu. Hélas, ce dernier n’est pas très bon, sans être pour autant mauvais. A vrai dire, la Grosse Aventure tire sa force de sa simplicité, qui est aussi sa limite. Les commandes se révèlent instinctives -pas besoin de contrôler la caméra- et le gameplay se réduit à  traverser des environnements variés au level-design peu inspiré. Très dynamique, le titre invite à  collectionner un maximum d’objets, surtout en coopération. Malgré tout, bien que des efforts aient été réalisés dans la variété des missions, un sentiment de répétition se fait sentir petit à  petit. De fait, si les précédents épisodes sous forme de party-game incitaient à  rejouer régulièrement entre amis, ce nouveau volet risque fort de demeurer dans sa boîte, une fois l’aventure achevée.

Tu en penses quoi ?

0 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.