Test de The Quarry : Le retour des QTE

Il y a quelques années, j’avais passé un excellent moment en jouant à Until Dawn et j’avais hâte de refaire un jeu dans le même genre. Supermassive Games a donc décidé de nous proposer une nouvelle aventure avec The Quarry ! On est alors sur une nouvelle histoire autour de personnages réalistes que l’on va jouer avec des QTE (Quick Time Event) et des prises de décisions nous amenant à avoir notre propre histoire mais on y reviendra plus bas dans ce test.

Père Castor raconte nous une histoire

Les vacances d’été sont terminées et les jeunes du camp de vacances sont partis. Il ne reste plus que les moniteurs du camp qui sont coincés, obligés à passer une dernière nuit à cause du sabotage du véhicule de la part de Jacob. Le petit groupe décide alors de faire une fête pour terminer en beauté ces vacances malgré une mise en garde du responsable du camp qui leur conseille de rester enfermé dans le chalet. Vous aurez compris que c’est une mauvaise idée de sortir et que c’est pourtant ce qui va se passer…

On se retrouve ainsi avec différents personnages que l’on va découvrir dès le départ à la différence des jeux Until Dawn ou The Dark Pictures, On prend le temps de connaître un peu leur personnalité, les relations entre les personnages et les enjeux qu’ils ont. Cette mise en scène qui prend son temps permet aux joueurs de s’attacher et à comprendre l’histoire qui va se dérouler sur ce camp.

Dans cette histoire, on ressent un entre-deux dans la temporalité. On voit des téléphones portables, des vêtements de notre époque, une « Influenceuse » mais cependant, le style visuel dont on va parler plus bas. Mais la mise en place de l’histoire est plutôt finalement réussie , on se pose rapidement des questions, on a envie de savoir ce qui se passe de si étrange dans ces lieux. Cette histoire est alors un hommage vibrant aux classiques de l’horreur comme Vendredi 13 ou bien Scream et même Massacre à la tronçonneuse….

C’est pas aussi si beau que j’aurai voulu

C’est à mes yeux le défaut le plus important du jeu. En effet, je ne vous ai pas spoilé concernant l’histoire mais je trouve le scénario intéressant et prenant mais la qualité graphique n’est pas à la hauteur. Until Dawn est sorti en 2015 et était une belle claque visuelle pour l’époque. Cela fait maintenant 7 ans que le jeu est sorti et on pouvait qu’espérer avoir une amélioration graphique dans The Quarry, ce n’est pas le cas.

Les défauts se situent dans l’animation des personnages que je trouve un peu figé dans les cinématiques, des textures qui sont males lissées. Cependant les lights sont biens gérées et c’est un point important dans un jeu survival-horror.

Même si les animations sont en retraits, on a quand même droit à un casting de qualité pour découvrir cette histoire avec David Arquette (Scream), Ted Raimi (Evil Dead, Spider-Man), Ariel Winter (Modern Family), Ethan Suplee (Le Loup de Wall Street), Lin Shaye (The Grudge, Insidious), Justice Smith (Détective Pikachu, Jurassic World : Fallen Kingdom), Evan Evagora (Star Trek : Picard), Miles Robbins (Halloween, Contrôle parental), Grace Zabriskie (Armageddon, Sailor et Lula), Zach Tinker (13 Reasons Why), Lance Henriksen (Aliens, Terminator), Halston Sage (X-Men : Dark Phoenix, La Face cachée de Margo), Brenda Song (Dollface, The Social Network), Siobhan Williams (Forsaken) et Skyler Gisondo (The Social Dilemma). C’est quand même un casting énorme pour un jeu vidéo. Notons aussi que les angles de caméra ont été très bien réglées et on a ainsi de belles visions cinématographiques et pour un jeu vidéo orienté vers le scénario, c’est appréciable.

C’est donc dommage d’avoir un jeu avec une bonne histoire et des graphismes corrects mais qui viennent à être « gâché » par un problème provenant des mouvements des visages lorsque les acteurs parlent. C’est ici un souci technique causé par la traduction du jeu et ce n’est pas la première fois que l’on voit ce problème qui est fréquent dans le monde du cinéma et cela arrive maintenant dans l’univers des jeux vidéo.

Prêt à appuyer ?

Si vous connaissez Until Dawn, vous ne serez pas dépaysé ! En effet, on retrouve les classiques QTE que j’avais fortement apprécié dans les autres opus de Supermassive Games. On doit donc appuyer au bon moment sur une touche dans des phases d’action pour effectuer un mouvement. Si on se loupe, on risque de chuter, de mourir… Et en fait, c’est surtout une question de choix que l’on doit prendre pour avancer. On a aussi des phases classiques avec de la recherche dans les différents paysages et même des phases de tir qui nous rappelle fortement celles d’Alan Wake.

Il est tout autant notable que ces phases sont peu nombreuses et on aurait pourtant aimé en avoir plus pour profiter pleinement du gameplay. On note aussi le système de respiration lors de phases de danger pour ne pas se faire repérer. On a en fait un jeu qui reprend certains systèmes du gameplay d’Until Dawn mais arrive aussi à s’en sortir pour rajouter de la profondeur au jeu. On est finalement dans un film interactif de bonne qualité qui dispose d’un bon gameplay mais on aurait aimé en avoir un peu plus.

A la vie ou à la mort ?

Un petit paragraphie pour parler de la durée de vie du jeu, on tourne autour de 8 heures de jeu sur une première partie mais il faut aussi noter que l’on peut rejouer pour connaître les différents événements et les différentes fins possibles. Cela permet ainsi d’atteindre 30 ou 40 heures de jeu.

Une ambiance appréciable

Pour ce qui est de la bande son et de l’ambiance sonore du jeu, elle est vraiment de qualité. On est vraiment plongé dans l’univers de The Quarry et on a des petits moments de frissons appréciables. On a aussi quelques petits moments d’émotions ou d’incertitudes. Personnellement, j’ai rajouté une chanson dans ma playlist et je vous laisse la découvrir en dessous.

En résumé !

Test de The Quarry : Le retour des QTE

The Quarry est le digne successeur d'Until Dawn, on se retrouve avec un scénario assez sympathique. On profite d'un gameplay maîtrisé avec des QTE bien visé. Supermassive Games est devenu le leader des films interactifs comme on le voit encore une fois. Cependant, on constate quand même quelques incohérences et même une fin trop rapide, trop expéditive mais qui souligne que l'on en aurait voulu plus finalement.
7.5
Good
Points Positifs :
  • Un bon scénario assez étonnant
  • Les personnages sont intéressants
  • Les paysages sont beaux
  • Une belle bande-son
  • Une peur bien maîtrisée
Points Négatifs :
  • Un bon scénario assez étonnant
  • Les personnages sont intéressants
  • Les paysages sont beaux
  • Une belle bande-son
  • Une peur bien maîtrisée

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!