Test de Tower of Guns sur Xbox One

Qu’est-ce donc que Tower of Guns ? Un FPS inspiré par Quake ? Un bullet hell à la japonaise ? Un oiseau? Superman ? Eh bien c’est un peu de tout ça mélangé pour donner un rogue-like qui reprend l’inoxydable formule du « simple mais efficace » pour mettre vos talents de tireur et vos réflexes à rude épreuve. Nous nous sommes ainsi élancés à la conquête de cette étrange tour et, le temps d’essuyer les traces de poudre sur nos figures de martyrs, on vous raconte tout sur ce nouveau titre atypique made in ID@Xbox.

Tower attack

Sorti sur PC l’année dernière, Tower of Guns rejoint donc la Xbox One par l’intermédiaire du programme ID@Xbox. Cette fenêtre grande ouverte sur le monde du jeu indépendant voit son catalogue accueillir toujours plus de productions originales dont Tower of Guns fait assurément partie. Le principe de ce FPS est simple : il s’agit de gravir les sept étages d’une tour truffée de robots, tourelles de défense, canons et autres lance-flamme pour accomplir sa destinée. Pas la peine de chercher plus loin une quelconque référence à ce scénario qui n’en est pas un. Limitée à quelques phrases échangées de manière textuelle entre le héros et un robot (mais qui ne manquent pas d’humour), l’histoire de Tower of Guns ne cherche même pas à être un prétexte pour tout faire péter. Il est d’ailleurs possible de la désactiver dans les options. Vous l’avez compris, on se moque bien de savoir le pourquoi et le comment de tout ça car l’essentiel est ailleurs.

Ce FPS se présente comme un rogue-like, à savoir qu’il plonge le joueur face à un défi « one shot », où le loot a son importance et où les environnements sont générés aléatoirement d’une partie à l’autre. Surtout, on ne dispose que d’une seule et unique vie pour venir à bout de la forteresse. Pas la peine de scruter les recoins du niveau pour un 1up salvateur ou de fouiller les options en quête d’un moyen de sauvegarder ; tout juste peut-on compter sur la possibilité offerte par la Xbox One de pouvoir reprendre une partie là où on l’avait laissée avant d’éteindre la console. Tous les niveaux n’ont pas la même configuration mais en moyenne, il faut compter entre 5 et 15 minutes pour en boucler un. Encore faut-il pouvoir survivre assez longtemps.

58 minutes pour vivre

On se prépare aux choses sérieuses avec le choix d’une arme parmi huit et d’une compétence sur la dizaine proposée. Dans un cas comme dans l’autre, il faudra d’abord passer par l’accomplissement de quelques exploits (ou lamentables échecs) pour voir les éléments se débloquer. Au pistolet succède ainsi le lance-disque qui rappellera de bons souvenirs aux joueurs de Quake 2, puis une arme automatique de type mitrailleuse ou encore l’équivalent d’un lance-grenade. Rien de très neuf dans la tour, mais le choix est là et le design des armes se veut à la fois original et soigné. Du côté des perks, on a la possibilité de débuter avec le triple-saut activé, être insensible aux éléments et piège comme la lave ou les piques ou encore voir son attaque augmentée au détriment de la défense. Le jeu nous titille même après plusieurs échecs en nous proposant une compétence diminuant la difficulté et augmentant tout le reste. Et on en profite allègrement au début, tant la tour se montre intraitable.

Si vous vous êtes déjà demandé à quoi ressemblerait un manic shooter (comme Dodonpachi sur Xbox 360 par exemple) en vue FPS, Tower of Guns vous apporte un début de réponse. Les projectiles fusent dans tous les sens, on est constamment en mouvement. Heureusement, pas la peine de recharger les armes qui se font un plaisir de déverser des flots de balles sans jamais faiblir. Brut de décoffrage, le gameplay de Tower of Guns s’appuie sur les réflexes du joueur autant que sur le loot : les orbes pour améliorer l’arme, les objets rechargeables (projectile puissant, vitesse améliorée) et les améliorations fixes (santé, vitesse, saut, difficulté en baisse… ou augmentée !) sont le nerf de la guerre. S’il est possible de rejoindre le boss de niveau sans tirer sur aucun ennemi, il sera difficile de survivre très longtemps sans optimiser ses statistiques. On peut compter également sur des mods pour les armes, rendant les projectiles plus gros ou explosifs, histoire de se faciliter un peu- la tâche dans cet enfer.

Plaisant par sa simplicité et son action frénétique, rappelant Unreal et autres Quake à leur glorieuse époque, Tower of Guns n’est tout de même pas exempt de défauts. Les armes manquent de punch pour la plupart et aucune ne parvient vraiment à nous faire ressentir un véritable sentiment de puissance, même au niveau maximum. Le bestiaire est intéressant mais pèche par des combats de boss étonnamment faciles, manquant d’envergure et laissant retomber l’action au moment où elle devrait être la plus intense. Du côté des environnements, on apprécie le côté aléatoire et la variété offerte par chaque zone ; dommage que le cheminement soit aussi balisé et ne laisse que peu de place à l’imagination pour engager le combat. Pour terminer avec un point sur la technique, Tower of Guns se laisse gentiment apprécier pour ses graphismes de type « comics » et son framerate globalement solide, en dépit de ralentissements au plus fort de l’action. Cela dit, les intérieurs d’une tour de métal, qu’ils soient garnis de tôle rouge, blanche ou jaune, de lave ou de rouages… Eh bien ils demeurent des intérieurs d’une tour de métal, avec la redondance que cela implique. Une affaire de sensibilité ? Peut-être, en particulier pour les amateurs et nostalgiques de Quake. Il en va de même pour la durée de vie de ce soft, à consommer par petites sessions, et peut-être en profiter jusqu’à plus soif. Ca tombe bien, il y a un mode endless.

 

En résumé !

Test de Tower of Guns sur Xbox One

Test Xbox One Tower of Guns : Qu'est-ce donc que Tower of Guns ? Un FPS inspiré par Quake ? Un bullet hell à la japonaise ? Un oiseau ? Superman ? Eh bien c'est un peu de tout ça mélangé pour donner un rogue-like qui reprend l'inoxydable formule du « simple mais...
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!