Test de Wii Party U

Des Mario Party, Nintendo en a sorti pas moins de 11 en 15 ans, dont deux épisodes sur portable. Mario Party : Island Tour a été annoncé pour une sortie en 2014 sur 3DS, mais Nintendo n’a toujours pas dévoilé de volet à destination de la Wii U, même si on ne doute pas une seconde qu’il y en a un en préparation. Mais d’ici à ce qu’il sorte, il faut bien trouver un stratagème pour rassembler familles et amis autour de la Wii U, histoire que le constructeur conserve son image de pourvoyeur de convivialité. Il y a bien Nintendo Land qui est sorti en même temps que la console, mais une fois passée la découverte du GamePad, le jeu se montrait bien trop limité pour occuper sur la durée. Il aura donc fallu attendre un an et Wii Party U pour que Nintendo passe aux choses sérieuses en matière de party game.

Wii Party U, c’est une pléthore d’activités ponctuées de mini-jeux à gogo, le tout défiant les joueurs au GamePad et à la Wiimote Plus de multiples manières : rapidité, précision, dextérité, réflexe, hasard, sens de l’observation et parfois même un soupçon de psychologie ou de stratégie. Une description détaillée de tout le contenu serait pénible aussi bien à écrire qu’à lire, d’autant plus que c’est un plaisir de découvrir soi-même les activités (bonnes ou moins bonnes), mais sachez que tout cela est divisé en trois catégories. Allez, trois et demi, mais c’est bien parce que vous pinaillez.

Commençons avec Jeux de Société qui rassemble cinq activités se rapprochant de ce que peut proposer un Mario Party. Chacune suit la même routine : atteindre un objectif (finir un plateau en premier, faire tomber le plus de bille dans un pousse pièces,…), sachant que les capacités de chacun sont conditionnées par son classement lors du mini-jeu proposé à chaque tour (généralement choisi au hasard). C’est le morceau principal de ce Wii Party U, car même si l’utilisation du GamePad y est malheureusement plus que limitée (et on ne peut pas passer en Off-TV Play pour libérer la télé), c’est là que l’on peut tâter la plupart des 80 mini-jeux que compte le titre et se faire des jeux de plateau d’une durée de 20 minutes à une heure.

Pour le reste, le programme est moins alléchant, les deux autres catégories étant un peu décevantes même si elles utilisent bien plus le GamePad. Jeux de Salon comprend ainsi diverses activités : des jeux (dont le très sympathique cache-cache), de la danse, ou même un quiz de personnalité. Les épreuves de Jeux sur Table se limitent pour leur part à deux joueurs maximum et se joue exclusivement sur le GamePad. Le problème de ces deux catégories ? Il y certes quelques activités chouettes, mais ça oscille généralement entre le moyen, le mauvais et le simpliste. On trouve aussi dans le lot des épreuves qui semblent divertissantes au premier abord mais qui s’avèrent être décevantes, mais les optimistes préfèreront le terme prometteur car on peut espérer en trouver des versions plus évoluées dans le futur Mario Party. Et la demi-catégorie restante, me direz-vous ? Et bien il s‘agit de Mini-jeux qui rassemblent toutes les courtes épreuves que l’on trouve dans Wii Party U ainsi que des modes de jeu permettant de les enchainer rapidement.

Il y a donc en tout cas une belle quantité d’activités en stock, et il faut déjà de multiples heures pour en faire le tour une première fois. Tout n’est certes pas digne d’intérêt, encore que c’est parce que je donne ici mon avis de néo-trentenaire qui a roulé sa bosse dans les party games. Car certaines activités, qui paraitront limitées, risibles, voire même complètement ridicules aux gamers aguerris, pourraient bien occuper les plus jeunes pendant des heures. On pense par exemple à Service Compris, un jeu de la marchande qui demande de servir dans un fast-food ou une cafeteria. Les parents qui essayent désespérément de faire manger des épinards à leurs têtes blondes apprécieront…

Venons-en maintenant à LA réponse que l’on attend tous à chaque nouveau party game : oui, vous allez bien vous amuser avec Wii Party U, et longtemps qui plus est car le nombre des mini-jeux et leur courbe de progression assurent une durée de vie très confortable. Et ce dans toutes les configurations ! Si vous jouez avec des amis ou de la famille, on retrouve dans le titre tout le savoir-faire de Nintendo en matière de convivialité, assurant de bonnes tranches de rigolade. Quant au jeu en solo, il propose aussi un joli défi car même si on ne peut pas accéder à toutes les activités tout seul (Jeux de Salon est par exemple proscrit), il y a tout de même de quoi s’occuper et les 5 niveaux de difficulté (trois au début) sauront vous scotcher à la manette pendant de nombreuses heures. J’en veux pour preuve que j’ai moi-même encore envie de jouer tout seul pour calmer cette satanée intelligence artificielle. Mais tout le monde n’est pas maso comme moi, et les performances improbables de l’ordinateur au dernier niveau de difficulté en calmeront certains très rapidement…

D’ailleurs, tant que l’on en est à parler de tricherie de l’ordinateur, il est impossible de ne pas aborder l’éternel sujet avec les jeux multijoueurs de Nintendo : les manigances de l’IA. Dans Wii Party U, ça se vérifie principalement dans les Jeux de Salon avec des lancers de dés étrangement favorables aux derniers, ou des bonus/malus qui tombent un peu de nulle part pour pénaliser les leaders et favoriser les plus mal placés. J’en veux pour exemple une mésaventure qui m’est arrivée. J’étais en train de me prendre une raclée par trois ordinateurs au niveau Maître (le plus élevé), quand les combines de Nintendo ont commencé à me faire remonter le plateau à vitesse grand V. Je suis ainsi arrivé très rapidement en tête, et c’est alors que mes trois adversaires se sont retrouvés sur la même case en même temps, une case Coup de Pouce qui aide le dernier, et donc ici les trois derniers, en l’occurrence. Résultat des courses : ils ont tous profité du bonus en même temps et me sont tous passés devant en une poignée de secondes. Bon, ma première place était imméritée donc c’était un juste retour des choses, mais ça illustre bien le manège des manigances de Nintendo.

On pourrait aussi relever d’autres défauts comme le design bubble-gum pas toujours bienvenu, le nombre de joueurs limité à 4 (alors qu’ils auraient pu le monter à 5 avec le GamePad), l’absence de jeu en ligne, ou les longueurs dans les explications (également un défaut typique de Nintendo). Mais passer autant de temps à critiquer ce Wii Party U serait injuste car le titre est tout simplement un très bon party game qui proposera du challenge et de la bonne humeur pour tout le monde, peu importe l’âge ou le niveau en Jeu Vidéo. Alors quand en plus le prix est attractif (50€ avec une Wiimote Plus, malheureusement pas disponible en téléchargement…), ce serait dommage de se priver de passer un excellent moment avec son entourage.