Test de Dead Or Alive 6 : de la baston comme on aime ?

Depuis que je suis gamin, j’adore les jeux de baston entre Street Fighter, Tekken, Mortal Kombat ou Dead Or Alive mon coeur balance et au final, je les aime tous pour leurs qualités comme pour leurs défauts. Alors l’arrivé d’un nouvel opus avec Dead Or Alive 6 me donne forcément envie de prendre la manette pour bastonner à coup de poings et de pieds les différents personnages et redécouvrir un jeu que j’apprécie pour différents points.

Néanmoins avec cet opus, je me pose des questions avant de le tester. On a le premier jeu de la saga sans son créateur Tomonobu Itagaki et donc un point de vue forcément différent du jeu de combat que l’on connaît. Et en face, il y a de nombreux concurrents de nos jours comparés à quelques années auparavant. On se retrouve avec du Tekken poignant, du SoulCalibur bien fun avec l’utilisation d’armes, du mythique Street Fighter comme Mortal Kombat d’ailleurs mais aussi Injustice pour les superhéros ou encore Jump Force et Dragon Ball FighterZ pour les fans de Mangas.

En effet, il y a du monde dans les jeux vidéo de combat et on peut clairement se poser la question de savoir si Dead Or Alive a toujours sa place dans un univers surpeuplé par des mastodontes !

Test de Dead Or Alive 6 : classique ou renouveau du jeu de combat ?

Lors de la soirée proposée par Koch Media, j’avais eu l’occasion de tester Dead Or Alive 6 et si certains points m’avaient agréablement surpris, je n’avais pas forcément pris le temps de l’apprécier complètement à sa juste valeur avec surtout 3 défaites monstrueuses face à un ami présent lui aussi pour m’aider dans mes tests.

Mais voilà, je suis chez moi et j’ai plus de temps pour me lancer dans des tests plus longs et aboutis dans ce domaine. Alors Dead Or Alive 6 est-il un jeu pour les spécialistes du genre ou pour des amateurs qui souhaitent découvrir l’univers pour la première fois ?

Simplicité ne veut pas dire facilité !

Dans Dead Or Alive, les combos sont bien plus simples que dans d’autres jeux de combat pour ne citer que Tekken par exemple avec un nombre gigantesque de combats et un nombre important de touches à manier. Ici le nombre de touches est bien plus faible et donc par conséquent, les mémoriser est plus accessible pour les néophytes qui découvrent la saga.

En effet, pour débuter, il vous faudra connaître seulement 5 touches permettant d’effectuer un coup de pied, un coup de poing, une garde, une prise et un coup spécial.

La technique de ” J’appuie sur les touches et je vous ce qui se passe ! ” peut alors très bien fonctionner pour commencer mais très rapidement on assimile les touches que l’on utilise et comprend très facilement alors que la touche pour effectuer les attaques spéciales est alors le R1 par défaut permettant d’exploser l’ennemi et possiblement de l’effectuer 4 fois d’affilées afin d’étourdir le combattant adversaire et de clairement prendre l’avantage.

combos spéciaux des characters

C’est ainsi que va donc se composer un combat dans Dead Or Alive 6 et les débutants ne seront clairement pas perdu dans des combos forts complexes. Pour autant, il faudra du coup pour les habitués trouver les bonnes phases de combat pour prendre l’avantage face à son adversaire et ne pas se retrouver bloquer dans enchaînement interminable.

C’est alors un dynamisme intéressant qui amène les débutants à découvrir le jeu et les experts à essayer de trouver la moindre parade pour devenir un king de la Fight !

Alors un jeu accessible par la simplicité des touches lorsque l’on est débutant clairement mais qui devient complexe lorsque 2 personnes expérimentées s’affrontent ! Personnellement, je suis conquis et ravi par ce choix de jouabilité qui ouvre les portes à de nouveaux joueurs qui ne sont pas forcément habitués à combattre.

Level Design cohérent et dynamisme bluffant !

Si vous me connaissez, vous savez que je suis un fan des jeux vidéo mais surtout j’adore les beaux graphismes et c’est un poing qui peut-être rebutant. Je ne dis pas que je ne joue pas à des jeux moches mais c’est un point assez important. Alors que dire de Dead Or Alive 6 ?

Graphismes bluffants, destruction des décors : de quoi s’amuser !

C’est une belle claque graphique avec des mouvements ultras fluides, des scènes dynamiques et agréables à regarder.

Clairement, la direction artistique a su exploiter la technologie des consoles nouvelles générations et surtout la patte graphique des anciens opus.

Dead Or Alive 6 Nico Personnage

On se retrouve donc avec des personnages soignés, des scènes agréables à regarder et une bande sonore correcte.

De plus, on se retrouve dans des niveaux où le décor et même les personnages du public agissent sur le combat.

Un développement de la part des graphistes extrêmement agréables et les détails sont vraiment aux petits oignons.

On se retrouve alors avec 14 stages, un nombre correct mais pas non plus exceptionnel. Aurions-nous droit à des DLC par la suite ?

Alors les stages sont complets et la manière d’interagir avec les zones du décor nous fait malgré tout découvrir des zones inédites.

On a donc quand même pas mal d’heures à passer avant de ne rien trouver de neuf dans le jeu.

Hypersexualisation modérée mais toujours présente

Un point qui m’a aussi surpris, c’est au niveau de l’hypersexualisation des personnages.

On ne peut le nier Dead Or Alive est une saga qui a énormément joué sur la nudité ou la proche nudité des personnages mais depuis quelques épisodes, les vêtements sont plus présents et ce n’est pas plus mal !

Le fait que son créateur Tomonobu Itagaki ne soit pas présent dans cet opus est-il le changement de la représentation de la femme ?

Je trouve que c’est une question intéressante mais ce n’est pas encore la question, le sujet de la sexualisation des personnages viendra plus tard.

Parce que malgré tout de nombreuses héroïnes ont sacrément des formes et certains skins sont plutôt minimalistes, autant le dire… Moins d’érotismes mais toujours présents malgré tout.

Skin maillot de bain Tina Dead Or Alive 6

Surtout avec les skins que l’on peut acquérir amenant ce genre de personnages en maillot. Dommage à mon goût mais d’un côté, on ne serait plus dans un Dead Or Alive…

Un gameplay qui envoie des coups et des techniques particulières à adopter

Alors bien évidemment, j’ai commencé à vous parler de la facilité de prise en main du jeu dès le départ mais comme je vous l’ai signalé par la suite, il va falloir s’entraîner pour en découdre réellement et devenir un combattant de l’extrême !

En effet, dès lors que l’on a assimilé les techniques de bases, les combos via le didacticiel ultra-complet de 40 niveaux du plus simple au plus complexe, il va nous falloir apprendre à gérer chaque personnage qui dispose de techniques différentes.

Devenir un expert à ce jeu va passer par des séances d’entraînement amenant à gérer la distance de chacun des coups, les dégâts occasionnés et portés par chacun. Et dans ce sens, les développeurs ont fait un travail de folie, histoire de bien geeker dessus et de pouvoir s’entraîner pour améliorer rapidement son niveau de jeu.

Les coups qui font mal avec des level réactifs

Histoire de devenir meilleur et de clairement s’entraîner dans les meilleures conditions, les combos et les techniques sont vraiment adaptés afin que les bourrins de la manette n’utilisent pas 100 fois les mêmes techniques mais que l’on ait une attitude bien plus de stratégie que dans d’autres classiques de combats. Et en cela Dead Or Alive est clairement une réussite !

C’est pour moi, un bon jeu de combat pour cette année 2019 qui a su mêler avec ingéniosité un gameplay agréable, de la stratégie et des réflexes à adopter pour les joueurs qui vont forcément s’y retrouver !

Afin de rendre le jeu complet, on a alors la possibilité de jouer 23 personnages à l’heure actuelle avec seulement 2 nouveaux persos que sont Diego le spécialiste des combats de rue et Nico, le scientifique adepte d’un art martial indonésien.

Alors au final, un contenu correct pour le moment sans forcément un renouveau de folie pour les personnages qui viendra se compléter par la suite comme avec Dragon Ball FighterZ.

Les modes de jeu classiques mais convaincants et fonctionnels

Au niveau des modes de jeu, on se retrouve avec des classiques mais inévitables.

  • Un story mode permettant de jouer différents personnages mais n’ayant pas une histoire de folie non plus, on n’est pas là pour une histoire complexe hélas…
  • On a aussi un mode en ligne avec des parties classé permettant d’évaluer notre niveau contre d’autres joueurs.
  • On peut jouer aussi dans un mode versus pour affronter ces amis directement chez soi
  • Avec aussi un mode contre la montre et de la Survie.
  • Enfin, on peut terminer par un mode quête pour les perfectionnistes qui veulent compléter toutes les missions du jeu.

Vous l’aurez donc compris des modes de jeu classiques pour des jeux de combats mais qui ont le mérite d’être présents et fonctionnels, surtout pour le mode en ligne.

Alors que pensez-vous du jeu Dead Or Alive 6 ? L’avez-vous acheté ?

 

Au final, un jeu qui valide sur la qualité graphique et la mise en scène des personnages. Par contre, pas de grandes nouveautés que ce soit au niveau des modes de jeu, des personnages. On confirme et ce n'est pas plus mal.
Graphisme8.5
Personnages6.5
Bande-Son6
Décor et Level8.5
Note des lecteurs0 Note0
7.4

Laisser un commentaire