Test Dead Nation

Le jeu de tir twin-stick Dead Nation, sorti sur PS3 en 2010, nous revient cette année avec une version PS4. Vous vous en doutez, le concept reste le même (on avance, on tire), mais en plus de performances graphiques un peu meilleures, on profitera également d’un contenu plus conséquent, puisque cette version dispose du DLC de base Road to Destruction.

Nous combattrons peut-être des hordes de morts-vivants à la télévision, au cinéma et dans les jeux vidéo, et tout semble indiquer que nous allons encore devoir nous remplir d’invasions sauvages au cours des prochaines années. Le dernier en date, surnommé Dead Nation, cache un jeu d’action bas dans le front sous son air Walking Dead suralimenté, mais est suffisamment excitant pour plonger tête la première dans la bataille. D’autant plus qu’il peut se jouer seul ou avec des compagnons malchanceux sur le même écran et en ligne. A ce sujet, rendons hommage aux développeurs qui savent parfaitement utiliser cet outil pour renforcer l’impression d’invasion du monde. Ainsi en se connectant, on pourra voir en temps réel entre chaque niveau, le nombre de zombies éliminés par le pays ou profiter de quelques flashs infos liés à de tels multi-événements, etc. Une idée géniale qui montre de quoi il s’agit ici !

Tuer des zombies est facile

Quant au jeu lui-même, tout devient plus basique. Contrairement à Zombie Apocalypse, Dead Nation mise cependant ici aussi sur une aventure plus scénarisée, avec plusieurs niveaux. On ne criera pas au génie cependant, car il s’agit toujours de dessouder une centaine de morts-vivants dans un pack, mais on apprécierait de pouvoir incarner un homme ou une femme et d’utiliser quelques artworks pour raconter notre parcours. Dans les deux cas, vous devrez vous enfuir pour survivre et surtout récupérer le plus de pièces possible. faire quoi ? Mais bien sûr, améliorez vos armes et achetez-en de nouvelles. En fait, vous aurez accès à la boutique entre les deux zones du chapitre, il s’agira de dépenser des roubles pour augmenter la quantité de munitions, la puissance de feu de cette arme, la cadence de tir… c’est pareil ici, vous pourrez voir l’équipement que vous transportez et savoir que vous pouvez trouver de meilleures pièces pour renforcer vos défenses, jetez un coup d’œil au niveau. Au final, nous avons droit à un développement réfléchi qui donne aux joueurs un réel sentiment de puissance. Il faut dire qu’entre les mitraillettes basiques, les lance-flammes, les fusils à pompe, les lance-lames, les grenades et bien d’autres, il y a de quoi rire quand les zombies explosent réellement.

La fin du monde arrive-t-elle sur PS4 ?

Outre vos ustensiles, vous avez d’autres moyens de traiter la viande en décomposition. Le moyen le plus pratique est de trouver une voiture avec une sirène (qui ne manque pas), de lui tirer dessus et d’attendre que les zombies se rassemblent avant qu’elle n’explose. Effet garanti. Une autre solution consiste à attendre qu’une sorte de Boomer vienne vers vous et lui défonce le ventre jusqu’à ce que son explosion emporte ses petits copains. A noter qu’en plus de Gugusse, vous rencontrerez d’autres types de morts-vivants plus rapides ou plus résistants, et capables de vous infliger de très sérieux dégâts après un atterrissage forcé. Dans ce cas, les sprints vous aideront beaucoup, car en utilisant cette technique, vous pourrez rapidement tangenter. Vous pouvez également utiliser des attaques de mêlée librement, même si cela n’a pas beaucoup de valeur par rapport à une mitraillette de base avec des munitions illimitées, contrairement à d’autres armes. Au final, c’est à vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux. A noter qu’on aurait aimé avoir des blasters inédits sur PS4, mais ce n’est pas le cas. En fait, pas grand chose de nouveau à signaler si ce n’est l’intégration directe du DLC Road of Devastation (un mode de survie plutôt intéressant). Pour ne rien arranger, d’un point de vue visuel, on pourrait trouver l’adaptation un peu paresseuse, tant le rendu n’a rien d’extraordinaire pour une machine si l’ensemble reste assez joli. Cependant, avec nos niveaux d’adrénaline qui montent en flèche à cause des combats aériens parfois surréalistes, Dead Realm : Apocalypse Edition devrait réussir à vous envoyer des frissons sur votre hémoglobine. Les charniers ne seront pas vidés…

En résumé !

Test Dead Nation

Le jeu de tir twin-stick Dead Nation, sorti sur PS3 en 2010, nous revient cette année avec une version PS4. Vous vous en doutez, le concept reste le même (on avance, on tire), mais en plus de performances graphiques un peu meilleures, on profitera également d'un contenu plus conséquent, puisque cette version dispose du DLC de base Road to Destruction. Nous combattrons peut-être des hordes de morts-vivants à la télévision, au cinéma et dans les jeux vidéo, et tout semble indiquer que nous allons encore devoir nous remplir d'invasions sauvages au cours des prochaines années. Le dernier en date, surnommé Dead Nation, cache un jeu d'action bas dans le front sous son air Walking Dead suralimenté, mais est suffisamment excitant pour plonger tête la première dans la bataille. D'autant plus qu'il peut se jouer seul ou avec des compagnons malchanceux sur le même écran et en ligne. A ce sujet, rendons hommage aux développeurs qui savent parfaitement utiliser cet outil pour renforcer l'impression d'invasion du monde. Ainsi en se connectant, on pourra voir en temps réel entre chaque niveau, le nombre de zombies éliminés par le pays ou profiter de quelques flashs infos liés à de tels multi-événements, etc. Une idée géniale qui montre de quoi il s'agit ici ! Tuer des zombies est facile Quant au jeu lui-même, tout devient plus basique. Contrairement à Zombie Apocalypse, Dead Nation mise cependant ici aussi sur une aventure plus scénarisée, avec plusieurs niveaux. On ne criera pas au génie cependant, car il s'agit toujours de dessouder une centaine de morts-vivants dans un pack, mais on apprécierait de pouvoir incarner un homme ou une femme et d'utiliser quelques artworks pour raconter notre parcours. Dans les deux cas, vous devrez vous enfuir pour survivre et surtout récupérer le plus de pièces possible. faire quoi ? Mais bien sûr, améliorez vos armes et achetez-en de nouvelles. En fait, vous aurez accès à la boutique entre les deux zones du chapitre, il s'agira de dépenser des roubles pour augmenter la quantité de munitions, la puissance de feu de cette arme, la cadence de tir... c'est pareil ici, vous pourrez voir l'équipement que vous transportez et savoir que vous pouvez trouver de meilleures pièces pour renforcer vos défenses, jetez un coup d'œil au niveau. Au final, nous avons droit à un développement réfléchi qui donne aux joueurs un réel sentiment de puissance. Il faut dire qu'entre les mitraillettes basiques, les lance-flammes, les fusils à pompe, les lance-lames, les grenades et bien d'autres, il y a de quoi rire quand les zombies explosent réellement. La fin du monde arrive-t-elle sur PS4 ? Outre vos ustensiles, vous avez d'autres moyens de traiter la viande en décomposition. Le moyen le plus pratique est de trouver une voiture avec une sirène (qui ne manque pas), de lui tirer dessus et d'attendre que les zombies se rassemblent avant qu'elle n'explose. Effet garanti. Une autre solution consiste à attendre qu'une sorte de Boomer vienne vers vous et lui défonce le ventre jusqu'à ce que son explosion emporte ses petits copains. A noter qu'en plus de Gugusse, vous rencontrerez d'autres types de morts-vivants plus rapides ou plus résistants, et capables de vous infliger de très sérieux dégâts après un atterrissage forcé. Dans ce cas, les sprints vous aideront beaucoup, car en utilisant cette technique, vous pourrez rapidement tangenter. Vous pouvez également utiliser des attaques de mêlée librement, même si cela n'a pas beaucoup de valeur par rapport à une mitraillette de base avec des munitions illimitées, contrairement à d'autres armes. Au final, c'est à vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux. A noter qu'on aurait aimé avoir des blasters inédits sur PS4, mais ce n'est pas le cas. En fait, pas grand chose de nouveau à signaler si ce n'est l'intégration directe du DLC Road of Devastation (un mode de survie plutôt intéressant). Pour ne rien arranger, d'un point de vue visuel, on pourrait trouver l'adaptation un peu paresseuse, tant le rendu n'a rien d'extraordinaire pour une machine si l'ensemble reste assez joli. Cependant, avec nos niveaux d'adrénaline qui montent en flèche à cause des combats aériens parfois surréalistes, Dead Realm : Apocalypse Edition devrait réussir à vous envoyer des frissons sur votre hémoglobine. Les charniers ne seront pas vidés...
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!