Test Decap Attack

Alors que le hors concours Psycho Fox a permis à Master System de sortir en beauté, les créateurs de la licence, Vic Tokai Studios, remettent le couvert sur Megadrive avec un nouveau platformer aussi atypique que son prédécesseur. Nul doute que Decap Attack vous fera perdre la tête !

Avec sa prise en main idiosyncratique, Psycho Fox a marqué de son empreinte les jeux de plateformes, en proposant d’incarner un renard dont les mouvements sont délibérément supprimés par un moteur physique très moderne. Combinée à un level design qui peut transformer les héros en trois autres animaux avec leurs propres caractéristiques, et un level design qui propose des niveaux à la verticalité extraordinaire, avec l’ajout de parcours alternatifs, l’appli se démarque clairement de la concurrence. Le nouveau jeu du studio Vic Tokai reprend le gameplay de Psycho Fox, uniquement avec un changement de revêtement. Cette fois, au lieu d’un animal, vous serez incarné comme une créature mort-vivante sans tête entièrement issue de l’imagination d’un savant fou. Pourtant, notre zombie n’est pas complètement sans cervelle, car il a toujours un visage au milieu de son torse. Cette difformité n’empêchera pas les morts-vivants de donner des coups de tête à un ennemi essayant de se mettre en travers de son chemin.

Au cours de ses pérégrinations, notre service zombie, répondant au doux nom de Chuck D. Head, aura une chance de trouver un crâne, qu’il pourra ensuite placer sur son épaule. Ce couvre-chef effrayant fera office d’arme secondaire, puisqu’il pourra être jeté au sol pour éliminer certains assaillants avant de le voir revenir automatiquement à sa position de départ tel un boomerang. Avoir un crâne vous permet également d’absorber les attaques ennemies sans subir de dégâts, mais vous perdrez la deuxième tête et devrez en trouver une autre. Contrairement à Psycho Fox, le héros possède une barre de santé qui lui permet de vivre plus longtemps lorsqu’il rencontre divers obstacles. En fait, Chuck a deux ou trois cœurs (selon le niveau de difficulté), les cœurs se vident lorsqu’il subit des dégâts, seule tomber dans la lave ou les falaises le tuera instantanément. Cependant, la difficulté de ses aînés est toujours la même, car il y a de nombreux ennemis, de nombreuses routes dangereuses et de nombreuses opportunités de périr.

Le level design profite de la même verticalité que Psycho Fox, permettant aux joueurs de naviguer sur 7 niveaux de 3 manières différentes. Ce sentiment de liberté est encore accentué par la possibilité de prendre du recul. Ce sera plus utile car vous devrez trouver un objet spécial à la fin de chaque niveau pour passer au niveau suivant. Il n’est donc pas rare de devoir traverser à nouveau la zone, parfois même après avoir vaincu un boss. Voyageant à travers sept continents, représentant un squelette disloqué, Chuck traversera des environnements kaléidoscopiques et sera interrompu par une atmosphère terrifiante en contraste frappant avec son prédécesseur. En plus, le côté décalé est toujours là, et la gestuelle que montrent nos zombies un peu maladroits est assez amusante. Alors que la possibilité de glisser incontrôlée et de ralentir sa chute est toujours d’actualité, le système de conversion est remplacé par des potions magiques qui peuvent être collectées au sein du niveau. Ce dernier accorde à Chuck différents pouvoirs, tels que la capacité de détruire instantanément tous les ennemis proches, de geler le temps, d’être invincible ou d’augmenter son endurance. Bien que ce nouvel ajout semble attrayant au premier abord, la courte durée de l’effet, combinée à la rareté de ces potions, rend le système plutôt daté.

Graphiquement, le logiciel utilise des décors assez détaillés et peut naviguer à travers les différents niveaux à une vitesse vertigineuse comme Psycho Fox sans ralentir du tout. Reste que Decap Attack est loin d’exploiter pleinement la puissance de la Megadrive, mais offre un rendu visuel plaisant. Quant aux musiques, elles se sont révélées assez génériques, tout comme les effets sonores assez sommaires. Enfin, sans exception, Decap Attack est un jeu de plateforme de qualité assez convenable qui surprendra ceux qui n’ont jamais essayé la maniabilité atypique de Psycho Fox, mais ravira également les fans de la première heure, à qui l’on retrouvera les jeux proposés par ce dernier. Bien sûr, le principe est de se contenter du nouveau système de potions et de l’ambiance terrifiante, mais pas forcément au goût de tout le monde.

En résumé !

Test Decap Attack

Alors que le hors concours Psycho Fox a permis à Master System de sortir en beauté, les créateurs de la licence, Vic Tokai Studios, remettent le couvert sur Megadrive avec un nouveau platformer aussi atypique que son prédécesseur. Nul doute que Decap Attack vous fera perdre la tête ! Avec sa prise en main idiosyncratique, Psycho Fox a marqué de son empreinte les jeux de plateformes, en proposant d'incarner un renard dont les mouvements sont délibérément supprimés par un moteur physique très moderne. Combinée à un level design qui peut transformer les héros en trois autres animaux avec leurs propres caractéristiques, et un level design qui propose des niveaux à la verticalité extraordinaire, avec l'ajout de parcours alternatifs, l'appli se démarque clairement de la concurrence. Le nouveau jeu du studio Vic Tokai reprend le gameplay de Psycho Fox, uniquement avec un changement de revêtement. Cette fois, au lieu d'un animal, vous serez incarné comme une créature mort-vivante sans tête entièrement issue de l'imagination d'un savant fou. Pourtant, notre zombie n'est pas complètement sans cervelle, car il a toujours un visage au milieu de son torse. Cette difformité n'empêchera pas les morts-vivants de donner des coups de tête à un ennemi essayant de se mettre en travers de son chemin. Au cours de ses pérégrinations, notre service zombie, répondant au doux nom de Chuck D. Head, aura une chance de trouver un crâne, qu'il pourra ensuite placer sur son épaule. Ce couvre-chef effrayant fera office d'arme secondaire, puisqu'il pourra être jeté au sol pour éliminer certains assaillants avant de le voir revenir automatiquement à sa position de départ tel un boomerang. Avoir un crâne vous permet également d'absorber les attaques ennemies sans subir de dégâts, mais vous perdrez la deuxième tête et devrez en trouver une autre. Contrairement à Psycho Fox, le héros possède une barre de santé qui lui permet de vivre plus longtemps lorsqu'il rencontre divers obstacles. En fait, Chuck a deux ou trois cœurs (selon le niveau de difficulté), les cœurs se vident lorsqu'il subit des dégâts, seule tomber dans la lave ou les falaises le tuera instantanément. Cependant, la difficulté de ses aînés est toujours la même, car il y a de nombreux ennemis, de nombreuses routes dangereuses et de nombreuses opportunités de périr. Le level design profite de la même verticalité que Psycho Fox, permettant aux joueurs de naviguer sur 7 niveaux de 3 manières différentes. Ce sentiment de liberté est encore accentué par la possibilité de prendre du recul. Ce sera plus utile car vous devrez trouver un objet spécial à la fin de chaque niveau pour passer au niveau suivant. Il n'est donc pas rare de devoir traverser à nouveau la zone, parfois même après avoir vaincu un boss. Voyageant à travers sept continents, représentant un squelette disloqué, Chuck traversera des environnements kaléidoscopiques et sera interrompu par une atmosphère terrifiante en contraste frappant avec son prédécesseur. En plus, le côté décalé est toujours là, et la gestuelle que montrent nos zombies un peu maladroits est assez amusante. Alors que la possibilité de glisser incontrôlée et de ralentir sa chute est toujours d'actualité, le système de conversion est remplacé par des potions magiques qui peuvent être collectées au sein du niveau. Ce dernier accorde à Chuck différents pouvoirs, tels que la capacité de détruire instantanément tous les ennemis proches, de geler le temps, d'être invincible ou d'augmenter son endurance. Bien que ce nouvel ajout semble attrayant au premier abord, la courte durée de l'effet, combinée à la rareté de ces potions, rend le système plutôt daté. Graphiquement, le logiciel utilise des décors assez détaillés et peut naviguer à travers les différents niveaux à une vitesse vertigineuse comme Psycho Fox sans ralentir du tout. Reste que Decap Attack est loin d'exploiter pleinement la puissance de la Megadrive, mais offre un rendu visuel plaisant. Quant aux musiques, elles se sont révélées assez génériques, tout comme les effets sonores assez sommaires. Enfin, sans exception, Decap Attack est un jeu de plateforme de qualité assez convenable qui surprendra ceux qui n'ont jamais essayé la maniabilité atypique de Psycho Fox, mais ravira également les fans de la première heure, à qui l'on retrouvera les jeux proposés par ce dernier. Bien sûr, le principe est de se contenter du nouveau système de potions et de l'ambiance terrifiante, mais pas forcément au goût de tout le monde.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!