Test Delta Force

Vous en avez marre des jeux « nag » comme Quake où vous pouvez tuer des centaines de méchants extraterrestres tout en étant pratiquement invincible ? Delta Force vous offre un gameplay plus réfléchi et réaliste, presque une simulation de commando…

Vous faites partie de Delta Force, une équipe de commandos entraînés au corps à corps envoyés aux 4 coins du globe pour des missions « subtiles ». Détruisez les réseaux de drogue à la mitrailleuse, interceptez des convois, volez des documents ultra classifiés, et les tâches qui vous sont confiées sont variées. Le jeu se joue donc à la première personne, comme un doom. Pouvoir voir son personnage de l’extérieur, mais ensuite ne pas pouvoir viser, limite grandement l’intérêt ! Dans Delta Force, le plus important est l’aspect « stratégique » qui prévaut. Comme dans la vie, une ou deux balles dans le corps, c’est la mort. Ensuite, nous devons être très prudents, être prudents, peut-être sauter derrière un ou deux gardes et leur trancher la gorge avec un couteau, ou jouer aux tireurs d’élite et les renverser à distance.

Le résultat de la mission est plein de suspense, mais le plus gros défaut de Delta Force est le graphisme. Le moteur Voxel Space 3 fonctionnait bien il y a quelques années, mais à l’ère des cartes 3D, il est un peu dépassé. Non basé sur des polygones et ne peut vraiment pas utiliser de carte accélératrice, ce qui le rend plutôt lent, même sur un Pentium2 300. Bien sûr, pas de filtrage, pas d’effets de lumière fous. Au final, l’aspect « rouillé » du jeu a un peu gâché notre plaisir d’y jouer, d’autant qu’il a du coup nécessité une configuration racing pour fonctionner correctement. Novalogic nous avait promis un patch 3D, mais c’était il y a quelques mois, et pas encore de nouvelles…

Le dernier point reste le même : les jeux multijoueurs sont particulièrement réussis. Capture du drapeau, deathmatch, co-op, multi-party co-op sont passionnants et jouables sur le web grâce à Novaworld, le service en ligne de Novalogic. Au total, Delta Force décevra les amateurs d’action pure, mais son côté « action de cœur » ne manque pas d’attrait. Seul gros défaut qui ruine complètement le jeu : ses graphismes sont d’une autre époque, et il ne profite même pas de la carte 3D… quel dommage.

En résumé !

Test Delta Force

Vous en avez marre des jeux "nag" comme Quake où vous pouvez tuer des centaines de méchants extraterrestres tout en étant pratiquement invincible ? Delta Force vous offre un gameplay plus réfléchi et réaliste, presque une simulation de commando... Vous faites partie de Delta Force, une équipe de commandos entraînés au corps à corps envoyés aux 4 coins du globe pour des missions "subtiles". Détruisez les réseaux de drogue à la mitrailleuse, interceptez des convois, volez des documents ultra classifiés, et les tâches qui vous sont confiées sont variées. Le jeu se joue donc à la première personne, comme un doom. Pouvoir voir son personnage de l'extérieur, mais ensuite ne pas pouvoir viser, limite grandement l'intérêt ! Dans Delta Force, le plus important est l'aspect "stratégique" qui prévaut. Comme dans la vie, une ou deux balles dans le corps, c'est la mort. Ensuite, nous devons être très prudents, être prudents, peut-être sauter derrière un ou deux gardes et leur trancher la gorge avec un couteau, ou jouer aux tireurs d'élite et les renverser à distance. Le résultat de la mission est plein de suspense, mais le plus gros défaut de Delta Force est le graphisme. Le moteur Voxel Space 3 fonctionnait bien il y a quelques années, mais à l'ère des cartes 3D, il est un peu dépassé. Non basé sur des polygones et ne peut vraiment pas utiliser de carte accélératrice, ce qui le rend plutôt lent, même sur un Pentium2 300. Bien sûr, pas de filtrage, pas d'effets de lumière fous. Au final, l'aspect "rouillé" du jeu a un peu gâché notre plaisir d'y jouer, d'autant qu'il a du coup nécessité une configuration racing pour fonctionner correctement. Novalogic nous avait promis un patch 3D, mais c'était il y a quelques mois, et pas encore de nouvelles... Le dernier point reste le même : les jeux multijoueurs sont particulièrement réussis. Capture du drapeau, deathmatch, co-op, multi-party co-op sont passionnants et jouables sur le web grâce à Novaworld, le service en ligne de Novalogic. Au total, Delta Force décevra les amateurs d'action pure, mais son côté "action de cœur" ne manque pas d'attrait. Seul gros défaut qui ruine complètement le jeu : ses graphismes sont d'une autre époque, et il ne profite même pas de la carte 3D... quel dommage.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!