Test Diablo II : Lord of Destruction

Un an après la sortie tant attendue, mais surtout très retardée, de Diablo 2, Blizzard sort une extension de l’excellent titre tout aussi attendu mais heureusement retardé de plusieurs mois. Un add-on qui, s’il n’apporte pas beaucoup d’originalité, nous offre de nouvelles possibilités et corrige quelques petits défauts du titre original.

En tant que tel, Lord of Destruction arrive un an après la sortie de Diablo 2 et entend raviver avec succès l’intérêt des fans dès le départ. Comme vous pouvez l’imaginer, les principes de Diablo, simples et amusants, n’ont pas changé… tu es méchant, je vais te frapper, accomplir des tâches, acquérir de l’expérience et devenir encore plus méchant ! Dans l’ensemble, le principe du jeu ne nécessite pas de refaire le livret, vous voyez l’idée. Passons en revue les nouveautés qu’apporte cette extension, à n’en pas douter, elle devrait grandement renforcer l’intérêt de Diablo 2. Ceux qui s’attendent à quelque chose de révolutionnaire risquent bien sûr d’être déçus, mais il faut voir des développeurs vouloir plaire aux joueurs. Donc la nouveauté a à voir avec deux choses, une nouvelle terres enrichies par les barbares du nord et deux nouvelles classes, et d’autre part, les modifications et décisions prises par le Seigneur de la Destruction, la contenance des coffres et même de nouvelles armes qui peut être fabriqué.

On a donc droit avant tout à de nouveaux terrains avec des environnements riches en animations, mais surtout deux nouveaux types de personnages qui s’apprêtent à marcher dans les pas de Baal. Le territoire propose 6 nouvelles missions et représente un nouvel Acte. Un druide et un assassin, ainsi que deux nouveaux protagonistes ici, vous permettent de vivre les aventures de Diablo 2 sous un tout nouvel angle. Tout d’abord, le druide décrit ce qui se fait habituellement sur le terrain, car il est un allié de la nature et dispose de nombreux sorts. Seulement ici, ceux qui s’attendent à rencontrer un elfe faible avec 3 points de vie seront surpris, car le druide du LOD est la version musclée du lanceur de sorts.

Capable de lancer des sorts dévastateurs ou de se transformer en loup ou même en ours, cette nouvelle classe est plutôt une tarte. Pour lui, l’assassin est une jeune femme bonne à tous points de vue, mais il vaut mieux ne pas trop la piquer car c’est une vraie dispensatrice de vêtements étriqués. Elle possède des compétences de combat qui peuvent être utilisées comme des sorts, elle peut donc se parer d’une série de coups particulièrement intéressants directement inspirés des arts martiaux, faisant d’elle une classe de mêlée très attractive. Sans oublier les nouveaux sorts et compétences disponibles pour ces deux nouveaux personnages, mais surtout une impressionnante variété d’armes. En plus de ceux trouvés sur vos victimes, vous pouvez également combiner de nouvelles et améliorer leurs statistiques de manière intéressante. Des objets uniques et exclusifs ont également été ajoutés, grâce à une nouvelle combinaison de cubes Horadrim. Enfin, de nouveaux monstres dont des boss et de nouveaux PNJ (personnages non-joueurs) font leur apparition pour compléter les améliorations apportées à Diablo 2. 800X600, et la capacité du coffre de votre personnage vous permettra enfin d’arrêter de sacrifier des objets durement gagnés pour des raisons de stockage. Côté interface, un onglet a fait son apparition pour les niveaux d’armes, et désormais on peut passer d’une configuration d’arme à une autre d’un simple clic, ce qui est particulièrement utile lorsque l’on veut passer des attaques à distance au corps à corps.

Bref, sans une refonte complète du jeu (ce qui n’était d’ailleurs pas le but !) Lord of Destruction apporte son lot de nouveautés très intéressantes. Nous pouvons les diviser en deux catégories, celles qui améliorent l’interface, celles qui améliorent certains aspects du gameplay et celles qui apportent de nouveaux éléments au monde du jeu original. En bref, les fans verront ici une belle opportunité de redémarrer dans Diablo 2 pour le compléter avec deux nouveaux personnages, tout en explorant les nouveaux territoires que cette extension a à offrir.

En résumé !

Test Diablo II : Lord of Destruction

Un an après la sortie tant attendue, mais surtout très retardée, de Diablo 2, Blizzard sort une extension de l'excellent titre tout aussi attendu mais heureusement retardé de plusieurs mois. Un add-on qui, s'il n'apporte pas beaucoup d'originalité, nous offre de nouvelles possibilités et corrige quelques petits défauts du titre original. En tant que tel, Lord of Destruction arrive un an après la sortie de Diablo 2 et entend raviver avec succès l'intérêt des fans dès le départ. Comme vous pouvez l'imaginer, les principes de Diablo, simples et amusants, n'ont pas changé... tu es méchant, je vais te frapper, accomplir des tâches, acquérir de l'expérience et devenir encore plus méchant ! Dans l'ensemble, le principe du jeu ne nécessite pas de refaire le livret, vous voyez l'idée. Passons en revue les nouveautés qu'apporte cette extension, à n'en pas douter, elle devrait grandement renforcer l'intérêt de Diablo 2. Ceux qui s'attendent à quelque chose de révolutionnaire risquent bien sûr d'être déçus, mais il faut voir des développeurs vouloir plaire aux joueurs. Donc la nouveauté a à voir avec deux choses, une nouvelle terres enrichies par les barbares du nord et deux nouvelles classes, et d'autre part, les modifications et décisions prises par le Seigneur de la Destruction, la contenance des coffres et même de nouvelles armes qui peut être fabriqué. On a donc droit avant tout à de nouveaux terrains avec des environnements riches en animations, mais surtout deux nouveaux types de personnages qui s'apprêtent à marcher dans les pas de Baal. Le territoire propose 6 nouvelles missions et représente un nouvel Acte. Un druide et un assassin, ainsi que deux nouveaux protagonistes ici, vous permettent de vivre les aventures de Diablo 2 sous un tout nouvel angle. Tout d'abord, le druide décrit ce qui se fait habituellement sur le terrain, car il est un allié de la nature et dispose de nombreux sorts. Seulement ici, ceux qui s'attendent à rencontrer un elfe faible avec 3 points de vie seront surpris, car le druide du LOD est la version musclée du lanceur de sorts. Capable de lancer des sorts dévastateurs ou de se transformer en loup ou même en ours, cette nouvelle classe est plutôt une tarte. Pour lui, l'assassin est une jeune femme bonne à tous points de vue, mais il vaut mieux ne pas trop la piquer car c'est une vraie dispensatrice de vêtements étriqués. Elle possède des compétences de combat qui peuvent être utilisées comme des sorts, elle peut donc se parer d'une série de coups particulièrement intéressants directement inspirés des arts martiaux, faisant d'elle une classe de mêlée très attractive. Sans oublier les nouveaux sorts et compétences disponibles pour ces deux nouveaux personnages, mais surtout une impressionnante variété d'armes. En plus de ceux trouvés sur vos victimes, vous pouvez également combiner de nouvelles et améliorer leurs statistiques de manière intéressante. Des objets uniques et exclusifs ont également été ajoutés, grâce à une nouvelle combinaison de cubes Horadrim. Enfin, de nouveaux monstres dont des boss et de nouveaux PNJ (personnages non-joueurs) font leur apparition pour compléter les améliorations apportées à Diablo 2. 800X600, et la capacité du coffre de votre personnage vous permettra enfin d'arrêter de sacrifier des objets durement gagnés pour des raisons de stockage. Côté interface, un onglet a fait son apparition pour les niveaux d'armes, et désormais on peut passer d'une configuration d'arme à une autre d'un simple clic, ce qui est particulièrement utile lorsque l'on veut passer des attaques à distance au corps à corps. Bref, sans une refonte complète du jeu (ce qui n'était d'ailleurs pas le but !) Lord of Destruction apporte son lot de nouveautés très intéressantes. Nous pouvons les diviser en deux catégories, celles qui améliorent l'interface, celles qui améliorent certains aspects du gameplay et celles qui apportent de nouveaux éléments au monde du jeu original. En bref, les fans verront ici une belle opportunité de redémarrer dans Diablo 2 pour le compléter avec deux nouveaux personnages, tout en explorant les nouveaux territoires que cette extension a à offrir.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!