Test Die Hard Trilogy 2

The Die Hard Trilogy est le jeu marketing de Fox pour surfer sur la vague cinématographique de la franchise Die Hard. Le premier s’est vendu à 2 millions d’unités contre toute attente, le second était tout en nappe sur PlayStation…

mais si! Vous connaissez quand même les trois films de la série ! Rejoignez Bruce Willis dans le rôle original du flic le plus difficile à tuer de l’histoire et éliminez les commandos avec Opinel. Crystal Trap, 58 Minutes to Live, et plus récemment, A Day in Hell sont en tout cas à l’origine de la franchise Die Hard, dont le deuxième épisode vient de s’échouer sur nos côtes. Il est donc temps pour nous de voir si Fox a retenu la leçon après sa première entrée très discutable.

Premièrement, la trilogie Die Hard a toujours utilisé les mêmes principes, combinant plusieurs jeux en un seul. Dans ce cas, trois ont un mode de tir à la Virtua Cop, un mode à la Siphon Filter, et enfin un jeu de poursuite en voiture. Pour l’histoire, le jeu utilise un « nouveau » scénario. Vous êtes toujours, bien sûr, l’inspecteur John McClain, et cette fois à Las Vegas, des terroristes maléfiques surarmés vont exploser. Ils auraient dû embaucher McClain comme aimant terroriste… alors le mode film vous offrira une sorte de pseudo-scénario qui coupe dans la mini-scène et mélange allègrement les trois genres au cours de l’aventure. Pour les plus impitoyables, vous pouvez toujours utiliser le mode entraînement pour grincer des dents ou le mode arcade pour choisir le type de jeu dans lequel vous souhaitez vous lancer.

Le premier mode de jeu, Gunfight, est, comme tous les autres jeux, médiocre. Techniquement dépassé, il propose des configurations fades et super répétitives avec peu d’interactivité. Les ennemis (toujours les mêmes) arrivent par vague après vague de bêtise, les faiblesses dans les animations ou la précision de vos tirs vous font croire à des gunfights datant d’il y a 2 ans. Bonus, armes, tout est limité et le mode de tir ne tient vraiment pas la distance par rapport aux jeux d’armes normaux… passons au mode suivant. Maintenant en mode poursuite. Encore une fois, aussi inintéressant que possible, les commandes sont terribles, et comme ce frein, il vous écrasera sans aucune chance de déraper à l’exception du frein à main. La voiture se coince sur les roues avec les plus petits cailloux, et s’écarter lorsque la voiture se coince donne l’impression de conduire un bus. Graphiquement toujours monotone, l’adrénaline est en permanence maintenue au minimum même en écrasant les animaux niveau alimentation… c’est ce que je vous dis ! En fin de compte, aurait pu sauver le dernier mode du jeu, le mode d’action à la première personne. C’est sans aucun doute le meilleur de tous les modes, mais il ne suscite pas non plus la moindre réaction de la part du joueur moyen. Des ennemis similaires, des armes mal conçues, des niveaux endormis… et pire, certains bugs ruinent le jeu. Par exemple, à un moment donné, la caméra tourne et rencontre un mur, traversant et montrant tous les ennemis dans le couloir suivant… Bravo pour le suspense ! 🙂

En résumé !

Test Die Hard Trilogy 2

The Die Hard Trilogy est le jeu marketing de Fox pour surfer sur la vague cinématographique de la franchise Die Hard. Le premier s'est vendu à 2 millions d'unités contre toute attente, le second était tout en nappe sur PlayStation... mais si! Vous connaissez quand même les trois films de la série ! Rejoignez Bruce Willis dans le rôle original du flic le plus difficile à tuer de l'histoire et éliminez les commandos avec Opinel. Crystal Trap, 58 Minutes to Live, et plus récemment, A Day in Hell sont en tout cas à l'origine de la franchise Die Hard, dont le deuxième épisode vient de s'échouer sur nos côtes. Il est donc temps pour nous de voir si Fox a retenu la leçon après sa première entrée très discutable. Premièrement, la trilogie Die Hard a toujours utilisé les mêmes principes, combinant plusieurs jeux en un seul. Dans ce cas, trois ont un mode de tir à la Virtua Cop, un mode à la Siphon Filter, et enfin un jeu de poursuite en voiture. Pour l'histoire, le jeu utilise un "nouveau" scénario. Vous êtes toujours, bien sûr, l'inspecteur John McClain, et cette fois à Las Vegas, des terroristes maléfiques surarmés vont exploser. Ils auraient dû embaucher McClain comme aimant terroriste... alors le mode film vous offrira une sorte de pseudo-scénario qui coupe dans la mini-scène et mélange allègrement les trois genres au cours de l'aventure. Pour les plus impitoyables, vous pouvez toujours utiliser le mode entraînement pour grincer des dents ou le mode arcade pour choisir le type de jeu dans lequel vous souhaitez vous lancer. Le premier mode de jeu, Gunfight, est, comme tous les autres jeux, médiocre. Techniquement dépassé, il propose des configurations fades et super répétitives avec peu d'interactivité. Les ennemis (toujours les mêmes) arrivent par vague après vague de bêtise, les faiblesses dans les animations ou la précision de vos tirs vous font croire à des gunfights datant d'il y a 2 ans. Bonus, armes, tout est limité et le mode de tir ne tient vraiment pas la distance par rapport aux jeux d'armes normaux... passons au mode suivant. Maintenant en mode poursuite. Encore une fois, aussi inintéressant que possible, les commandes sont terribles, et comme ce frein, il vous écrasera sans aucune chance de déraper à l'exception du frein à main. La voiture se coince sur les roues avec les plus petits cailloux, et s'écarter lorsque la voiture se coince donne l'impression de conduire un bus. Graphiquement toujours monotone, l'adrénaline est en permanence maintenue au minimum même en écrasant les animaux niveau alimentation... c'est ce que je vous dis ! En fin de compte, aurait pu sauver le dernier mode du jeu, le mode d'action à la première personne. C'est sans aucun doute le meilleur de tous les modes, mais il ne suscite pas non plus la moindre réaction de la part du joueur moyen. Des ennemis similaires, des armes mal conçues, des niveaux endormis... et pire, certains bugs ruinent le jeu. Par exemple, à un moment donné, la caméra tourne et rencontre un mur, traversant et montrant tous les ennemis dans le couloir suivant... Bravo pour le suspense ! :)
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!