Test Digimon Battle Spirit 2

La série Digimon est presque aussi populaire que son modèle exceptionnel Pokemon, et de nombreux jeux commencent à tirer parti de la franchise. Si la dernière entrée de GBA, Digimon Racing, a parcouru le parterre de fleurs de Mario Kart, Digimon Battle Spirit 2 est de retour dans l’ancien combat, et malheureusement, nous l’avons joué beaucoup trop vite.

Puisqu’il est inutile de vous écrire une biographie de Digimon, autant aller directement à la liste de ce que vous trouverez dans ce Digimon Soul 2. Comme vous devez l’avoir deviné, en tant que jeu de combat, vous pourrez faire exploser tout ce qui est très similaire ou hors de portée de vos pairs pixélisés dans la nature.

Sans plus tarder, introduisons d’abord l’univers Digimon dans le jeu et jetons un coup d’œil aux guerriers qui apparaissent dans le jeu. Puisqu’il n’y a que 5 combattants de base à jouer, d’autres Digimon sont encore à débloquer. On retrouvera donc Agunimon, Lobomon, Kumamon, Kazemon et Beetlemon, qui ont tous bien sûr des capacités spécifiques comme des coups spéciaux ou leurs propres Digivolvations. Alors continuons à nous remettre en question. Bon, ça y est encore, il n’y a pas de quoi fouetter le chat, seuls deux modes de jeu sont disponibles. Par conséquent, nous trouverons le champion et la bataille contre des amis. D’autre part, après avoir terminé l’aventure principale, vous pouvez débloquer un autre défi (Digitir), près du Shufflepuck Cafe, où vous devez sortir le Digimon des limites du royaume.

Regardons maintenant un tournoi qui se compose d’une série de batailles. Puisque nous ne changeons pas le principe de victoire, l’épreuve de force de Battle Spirit 2 est comme deux gouttes d’eau au nom de l’Esprit. Vous vous retrouverez toujours à combattre plusieurs niveaux dans une arène (en sautant sur des plates-formes pour atteindre le haut de l’écran), et vous devrez collecter le plus de D-Spirit Balls pour gagner la partie. Ceux-ci (rapportant 1 à 3 points) seront largués par l’ennemi dès qu’ils seront touchés, vous aurez donc intérêt à les prendre sans tarder car ils disparaîtront au bout de quelques secondes. Bien entendu, le mode duo repose sur les mêmes principes, ce qui signifie que vous vous en lasserez rapidement dans les deux cas. Cela est également dû à la mauvaise qualité graphique du jeu, et dans très peu d’environnements, ni la présentation ni l’emplacement n’ont de sens. Des combats dans des grottes, des glaciers, des usines, des métros ou des plaines, eh bien, pourquoi ne pas se battre, mais mieux vaut faire preuve d’un peu d’originalité. Heureusement, le logiciel fait un meilleur travail d’animation des personnages. Cependant, l’épisode est encore trop médiocre pour que la bande-son quasi inexistante relève la barre.

Le gameplay est le même : il est simple mais apporte trop peu de nouveautés par rapport au premier opus. L’amplitude de mouvement est très limitée, et si vous pouvez combiner un sprint avec un coup de pied ou un coup de poing pour une attaque plus puissante, vous pouvez rapidement explorer les possibilités. Cela dit, vous aurez accès à trois techniques spéciales, et une fois votre compteur d’évolution plein (qui se remplit au fur et à mesure que vous combattez), vous pourrez évoluer pour utiliser les quatre autres attaques. Mais attention, car une fois que le compteur revient à son niveau d’origine, vous serez de retour au niveau de départ. Enfin, après avoir récupéré cinq esprits ancestraux (petits diamants jaunes laissés par l’ennemi), la super attaque peut être activée. Digimon Soul 2 n’est donc pas un canard boiteux, mais si Bandai n’avait pas décidé de miser sur le nom de la franchise en premier lieu pour vendre son produit, c’est encore loin du cygne que cela aurait pu donner. Au final, on se retrouve face à un jeu de combat très banal qui est loin d’être addictif et ne constitue pas la vraie force de la série.

En résumé !

Test Digimon Battle Spirit 2

La série Digimon est presque aussi populaire que son modèle exceptionnel Pokemon, et de nombreux jeux commencent à tirer parti de la franchise. Si la dernière entrée de GBA, Digimon Racing, a parcouru le parterre de fleurs de Mario Kart, Digimon Battle Spirit 2 est de retour dans l'ancien combat, et malheureusement, nous l'avons joué beaucoup trop vite. Puisqu'il est inutile de vous écrire une biographie de Digimon, autant aller directement à la liste de ce que vous trouverez dans ce Digimon Soul 2. Comme vous devez l'avoir deviné, en tant que jeu de combat, vous pourrez faire exploser tout ce qui est très similaire ou hors de portée de vos pairs pixélisés dans la nature. Sans plus tarder, introduisons d'abord l'univers Digimon dans le jeu et jetons un coup d'œil aux guerriers qui apparaissent dans le jeu. Puisqu'il n'y a que 5 combattants de base à jouer, d'autres Digimon sont encore à débloquer. On retrouvera donc Agunimon, Lobomon, Kumamon, Kazemon et Beetlemon, qui ont tous bien sûr des capacités spécifiques comme des coups spéciaux ou leurs propres Digivolvations. Alors continuons à nous remettre en question. Bon, ça y est encore, il n'y a pas de quoi fouetter le chat, seuls deux modes de jeu sont disponibles. Par conséquent, nous trouverons le champion et la bataille contre des amis. D'autre part, après avoir terminé l'aventure principale, vous pouvez débloquer un autre défi (Digitir), près du Shufflepuck Cafe, où vous devez sortir le Digimon des limites du royaume. Regardons maintenant un tournoi qui se compose d'une série de batailles. Puisque nous ne changeons pas le principe de victoire, l'épreuve de force de Battle Spirit 2 est comme deux gouttes d'eau au nom de l'Esprit. Vous vous retrouverez toujours à combattre plusieurs niveaux dans une arène (en sautant sur des plates-formes pour atteindre le haut de l'écran), et vous devrez collecter le plus de D-Spirit Balls pour gagner la partie. Ceux-ci (rapportant 1 à 3 points) seront largués par l'ennemi dès qu'ils seront touchés, vous aurez donc intérêt à les prendre sans tarder car ils disparaîtront au bout de quelques secondes. Bien entendu, le mode duo repose sur les mêmes principes, ce qui signifie que vous vous en lasserez rapidement dans les deux cas. Cela est également dû à la mauvaise qualité graphique du jeu, et dans très peu d'environnements, ni la présentation ni l'emplacement n'ont de sens. Des combats dans des grottes, des glaciers, des usines, des métros ou des plaines, eh bien, pourquoi ne pas se battre, mais mieux vaut faire preuve d'un peu d'originalité. Heureusement, le logiciel fait un meilleur travail d'animation des personnages. Cependant, l'épisode est encore trop médiocre pour que la bande-son quasi inexistante relève la barre. Le gameplay est le même : il est simple mais apporte trop peu de nouveautés par rapport au premier opus. L'amplitude de mouvement est très limitée, et si vous pouvez combiner un sprint avec un coup de pied ou un coup de poing pour une attaque plus puissante, vous pouvez rapidement explorer les possibilités. Cela dit, vous aurez accès à trois techniques spéciales, et une fois votre compteur d'évolution plein (qui se remplit au fur et à mesure que vous combattez), vous pourrez évoluer pour utiliser les quatre autres attaques. Mais attention, car une fois que le compteur revient à son niveau d'origine, vous serez de retour au niveau de départ. Enfin, après avoir récupéré cinq esprits ancestraux (petits diamants jaunes laissés par l'ennemi), la super attaque peut être activée. Digimon Soul 2 n'est donc pas un canard boiteux, mais si Bandai n'avait pas décidé de miser sur le nom de la franchise en premier lieu pour vendre son produit, c'est encore loin du cygne que cela aurait pu donner. Au final, on se retrouve face à un jeu de combat très banal qui est loin d'être addictif et ne constitue pas la vraie force de la série.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!