Test Digimon Racing

A défaut de Pokémon, on parle aujourd’hui de Digimon, une série plus aboutie que le prénom, et on ne veut pas faire de mauvais jeu de mots. Cependant, ce n’est pas une question de RPG et de chasse ici, c’est une question de course.

Le ton d’ouverture donne joliment le ton. De puissants Digimon viennent de prendre le contrôle de Digimon en prenant le contrôle d’une zone à la surface de la Terre. Le seul moyen de les atteindre pour arrêter leurs plans est : un jeu. Dès lors, notre petit Digimon assumera la lourde responsabilité de recoller les morceaux et de sauver nos compatriotes. Si l’on peut s’attendre à un produit bâclé et sans intérêt, les surprises sont plus agréables. Non pas que nous soyons confrontés à un jeu presque parfait qui peut coller à notre GBA SP pendant des heures, mais la vérité est que Digimon Racing est assez agréable malgré le gameplay qui manque de saveur. Tout commence en mode solo ou 4 joueurs, où vous pourrez affronter trois amis si vous avez autant de câbles de liaison et de cartouches qu’il y a de joueurs.

Pour les solos, pas de surprises : Championnats, courses rapides et contre-la-montre sont disponibles. En fait, s’il y a des petites nouveautés, nous les découvrirons dans le concours. A priori, rien n’a changé dans la formule de Mario Kart, puisqu’il a toujours été question d’affronter 5 adversaires, d’obtenir des bonus en attaque ou en défense, et d’essayer de finir dans les trois premiers à la fin du championnat. au prochain défi. Alors les petits plus que j’évoquais plus haut sont basés sur les caractéristiques des petits animaux que nous contrôlons (inspirés de l’anime). Donc, si vous débutez en forme de débutant, vous pouvez faire 3 digvolves pour gagner en force et en vitesse. C’est aussi la méthode la plus naturelle au monde, en passant par des zones câblées touchées par des virus informatiques. Par contre, il faut quand même faire attention après coup, car dès qu’on se fait percuter ou trébucher sur un obstacle, on recule. Cela dit, vous êtes libre de revenir dans l’une des zones ci-dessus pour retrouver votre formulaire tout en remplissant votre colonne d’évolution. Un autre petit truc c’est qu’à chaque niveau tu as droit à une sorte de natif qui est à certains points du parcours et va essayer de te ralentir. Chaque partie vous demandera de faire attention à vos adversaires, aux rounds de négociations et à ces fameux habitants.

Ainsi, après plusieurs tournées dans des univers différents (désert, marais, ville futuriste, plage…), d’un point de vue graphique, vous vous retrouverez à la fin du tournoi sans pouvoir affronter de boss dans l’arène. Surmonter chacun d’entre eux nécessite une technique spéciale, et ce n’est qu’après avoir gagné que vous pourrez entrer dans une nouvelle zone contenant les quatre autres races. La longévité est la plus glorieuse, 3 niveaux de difficulté au choix pour participer aux 15 jeux qui vous attendent. En termes de gameplay, il n’y a rien de particulier à signaler. Les récompenses sont classiques (boucliers défensifs, missiles à tête chercheuse, colonnes de feu, bonus d’accélération, etc.), les commandes imitent les coups de Nintendo (un bouton pour accélérer, un autre pour freiner, des boutons de bord pour sauter et même écraser les concurrents…), si la vitesse d’animation Oui, nous voulons pouvoir tourner à tour de rôle lors des dérapages, le système de Mario Kart a également été utilisé dans Crash Nitro Kart. Mais ne boudons pas et contentons-nous de ce que l’on sait Digimon Racing n’est pas là pour détrôner les plombiers barbus, mais juste pour faire plaisir aux fans de la série animée et se faire plaisir. Les enjeux sont donc assez réussis et le titre est un plaisir à parcourir, même s’il manque de sensations et de bonus déverrouillés.

En résumé !

Test Digimon Racing

A défaut de Pokémon, on parle aujourd'hui de Digimon, une série plus aboutie que le prénom, et on ne veut pas faire de mauvais jeu de mots. Cependant, ce n'est pas une question de RPG et de chasse ici, c'est une question de course. Le ton d'ouverture donne joliment le ton. De puissants Digimon viennent de prendre le contrôle de Digimon en prenant le contrôle d'une zone à la surface de la Terre. Le seul moyen de les atteindre pour arrêter leurs plans est : un jeu. Dès lors, notre petit Digimon assumera la lourde responsabilité de recoller les morceaux et de sauver nos compatriotes. Si l'on peut s'attendre à un produit bâclé et sans intérêt, les surprises sont plus agréables. Non pas que nous soyons confrontés à un jeu presque parfait qui peut coller à notre GBA SP pendant des heures, mais la vérité est que Digimon Racing est assez agréable malgré le gameplay qui manque de saveur. Tout commence en mode solo ou 4 joueurs, où vous pourrez affronter trois amis si vous avez autant de câbles de liaison et de cartouches qu'il y a de joueurs. Pour les solos, pas de surprises : Championnats, courses rapides et contre-la-montre sont disponibles. En fait, s'il y a des petites nouveautés, nous les découvrirons dans le concours. A priori, rien n'a changé dans la formule de Mario Kart, puisqu'il a toujours été question d'affronter 5 adversaires, d'obtenir des bonus en attaque ou en défense, et d'essayer de finir dans les trois premiers à la fin du championnat. au prochain défi. Alors les petits plus que j'évoquais plus haut sont basés sur les caractéristiques des petits animaux que nous contrôlons (inspirés de l'anime). Donc, si vous débutez en forme de débutant, vous pouvez faire 3 digvolves pour gagner en force et en vitesse. C'est aussi la méthode la plus naturelle au monde, en passant par des zones câblées touchées par des virus informatiques. Par contre, il faut quand même faire attention après coup, car dès qu'on se fait percuter ou trébucher sur un obstacle, on recule. Cela dit, vous êtes libre de revenir dans l'une des zones ci-dessus pour retrouver votre formulaire tout en remplissant votre colonne d'évolution. Un autre petit truc c'est qu'à chaque niveau tu as droit à une sorte de natif qui est à certains points du parcours et va essayer de te ralentir. Chaque partie vous demandera de faire attention à vos adversaires, aux rounds de négociations et à ces fameux habitants. Ainsi, après plusieurs tournées dans des univers différents (désert, marais, ville futuriste, plage...), d'un point de vue graphique, vous vous retrouverez à la fin du tournoi sans pouvoir affronter de boss dans l'arène. Surmonter chacun d'entre eux nécessite une technique spéciale, et ce n'est qu'après avoir gagné que vous pourrez entrer dans une nouvelle zone contenant les quatre autres races. La longévité est la plus glorieuse, 3 niveaux de difficulté au choix pour participer aux 15 jeux qui vous attendent. En termes de gameplay, il n'y a rien de particulier à signaler. Les récompenses sont classiques (boucliers défensifs, missiles à tête chercheuse, colonnes de feu, bonus d'accélération, etc.), les commandes imitent les coups de Nintendo (un bouton pour accélérer, un autre pour freiner, des boutons de bord pour sauter et même écraser les concurrents...), si la vitesse d'animation Oui, nous voulons pouvoir tourner à tour de rôle lors des dérapages, le système de Mario Kart a également été utilisé dans Crash Nitro Kart. Mais ne boudons pas et contentons-nous de ce que l'on sait Digimon Racing n'est pas là pour détrôner les plombiers barbus, mais juste pour faire plaisir aux fans de la série animée et se faire plaisir. Les enjeux sont donc assez réussis et le titre est un plaisir à parcourir, même s'il manque de sensations et de bonus déverrouillés.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!