Test Dillon’s Rolling Western

Un nouveau choix totalement contraire à l’éthique : l’auteur de Rosy Rupeeland de Tingle sur DS, le développeur Vanpool est de retour avec une nouvelle application, cette fois sur l’eShop 3DS. Le Rolling Western de Dillon semble lui aussi avoir adopté une approche originale !

Dès lors, le titre étoffe temporairement le catalogue de l’eShop et sera téléchargé en échange de 10 euros, ce qui à première vue semble un peu trop salé. Mais heureusement, la fascination de ce Dillon Western ne tardera pas à faire effet. Nous avons été invités à instruire Dillon, un tatou taciturne et peu bavard, accompagné d’un assistant qui ne lâchait jamais son vélo volant. Déterminés à anéantir les monstres maléfiques de divers villages à la tombée de la nuit, ces deux rangers devenus fauteurs de trouble sauvent du bétail dans ces endroits pendant trois jours d’affilée, en réponse au doux nom de Brioche. Si le nombre de petits pains tombe à zéro, lors d’une attaque contre un village (ou si vous mourez au combat), vous perdrez la partie. La série a abouti à un jeu qui combine efficacement action, aventure et tower defense.

Nous avons donc pris le contrôle de nos rangers tatous, dont l’occupation principale est de se pelotonner pour se rouler et se déplacer dans la campagne autour du village. Tracez simplement une ligne sur l’écran tactile avec le stylet, relâchez la pression et le Dillon commencera à défiler, légèrement au début. L’accélération peut être effectuée en déplaçant à nouveau le stylet de haut en bas. Grâce aux sticks de la 3DS, il ne s’agira plus que de guider nos boules de poils. Ce gameplay donne une impression de vitesse, mais il n’est pas facile à maîtriser. Il faudra donc un certain temps pour s’habituer au système avant que les joueurs ne s’y habituent correctement, mais le système reste efficace et agréable. Je n’ai ressenti que quelques problèmes mineurs de caméra, lorsque la progression de notre personnage était bloquée par un obstacle, il s’agirait d’utiliser à nouveau le stylet pour le faire recommencer. Concrètement, chacun des trois jours était divisé en deux phases distinctes qui se répétaient à chaque fois. Le premier d’entre eux nous verra explorer la campagne autour du village en question pour récupérer une variété de matériaux et d’objets importants. Ensuite, nous serons libres de nous promener, et nous nous précipiterons rapidement vers les Herbriochons, une plante utilisée pour augmenter le nombre de têtes de vache pour se protéger. Ce mouvement est essentiel car plus vous avez d’animaux, moins vous avez de risque de perdre la partie lors d’une attaque.

Dans la campagne, les mines peuvent être explorées. Ils contiennent des minéraux à récolter. Ceux-ci peuvent être utilisés lors du retour au village. Ici il s’agira d’Herbriochons collectés, mais aussi d’améliorer les murs de la ville pour les rendre plus résistants grâce au minerai collecté. Notre premier tour de campagne, pour un temps limité à la tombée de la nuit, nous permet également de passer quelques minutes à travailler sur un élément essentiel du jeu : l’amélioration des tours réparties sur la carte (dans l’écran inférieur de la console voir ci-dessus) ), qui vous aidera à protéger votre village des monstres. Chaque tour peut être améliorée en échange d’argent sonnant et trébuchant, par exemple en changeant de matériaux (bois, fer…), et seules certaines d’entre elles peuvent être améliorées avec des armes, comme des fusils, des canons ou des machines Gatling. Différents niveaux sont également accessibles au fur et à mesure que le jeu progresse. Au fil des 10 villages disponibles (chacun composé de trois jours de protection), les possibilités ne cessent de s’élargir, à tel point que durant les premières heures de jeu, les tours paraissent anecdotiques et secondaires, prouvant finalement qu’il est vital de la survie de vous et du village. A noter que les joueurs ne pourront pas choisir leur emplacement ni leur rayon d’action, mais pourront uniquement payer pour affecter le type de tour.

Toutes ces étapes doivent être faites très rapidement, car Dusk ne tarde jamais à pointer le bout de son nez ! Enfin, les monstres sont sortis de leur tanière, ce qui sera une question d’entrer dans la phase la plus active des westerns Dillon. Si des monstres passent près d’une tour, ils apparaîtront sur la carte, et vous pourrez vous précipiter vers ceux qui présentent un plus grand danger en vous rapprochant trop du village. En cours de route, ils peuvent également tenter de détruire les tours en question (que vous pourrez ensuite réparer). Alors que Dillon s’approche de l’ennemi, les batailles se dérouleront dans un style RPG en temps réel, dans diverses arènes. Lorsque le joueur maintient le stylet enfoncé sur l’écran, Dillon peut charger son tir, puis le relâcher pour qu’il sprinte en roulant vers les ennemis. Des combos peuvent ensuite être effectués en appuyant sur l’écran avec un stylet pour effectuer des frappes en chaîne contre le même adversaire ou plusieurs ennemis.

La bataille est terminée lorsque tous les monstres ont été éliminés, puis nous retournons joyeusement à notre campagne et nous nous précipitons vers un autre méchant. Il faut dire que pendant que vous êtes occupés à compter avec leurs compatriotes, ils continuent leur marche vers le village ! Par conséquent, vous devez effectuer ces actions rapidement et stratégiquement. Des boss apparaissent également de temps en temps, il faut donc plus de temps pour les gérer. D’un jour à l’autre, pour un même village, des similitudes dans les attaques de monstres peuvent être identifiées, ce qui permet d’élaborer une petite stratégie. Vous recevez alors une feuille de score tous les jours, et en fonction de vos performances, vous pouvez gagner une certaine somme d’argent. Bientôt, retour au salon ! Entre les deux jours, Dillon peut choisir des missions (généralement pour collecter une certaine quantité de ressources la nuit suivante et les rapporter au personnel concerné), ainsi que former ou améliorer son équipement. Alors même si le jeu n’échappe pas aux effets de redondance plus ou moins importants, les possibilités s’élargissent allègrement, sans doute en raison du style de jeu (tower defense mélangé à de l’action) et des environnements parfois trop similaires. Pas à cause de l’histoire qu’on nous racontait, tellement classique qu’on continuerait à jouer, mais à cause du charme du gameplay qui a été adopté, ça a si bien marché, et l’ambiance de réussite que nous a procuré ce Dillon. Roulez vers l’ouest.

En résumé !

Test Dillon’s Rolling Western

Un nouveau choix totalement contraire à l'éthique : l'auteur de Rosy Rupeeland de Tingle sur DS, le développeur Vanpool est de retour avec une nouvelle application, cette fois sur l'eShop 3DS. Le Rolling Western de Dillon semble lui aussi avoir adopté une approche originale ! Dès lors, le titre étoffe temporairement le catalogue de l'eShop et sera téléchargé en échange de 10 euros, ce qui à première vue semble un peu trop salé. Mais heureusement, la fascination de ce Dillon Western ne tardera pas à faire effet. Nous avons été invités à instruire Dillon, un tatou taciturne et peu bavard, accompagné d'un assistant qui ne lâchait jamais son vélo volant. Déterminés à anéantir les monstres maléfiques de divers villages à la tombée de la nuit, ces deux rangers devenus fauteurs de trouble sauvent du bétail dans ces endroits pendant trois jours d'affilée, en réponse au doux nom de Brioche. Si le nombre de petits pains tombe à zéro, lors d'une attaque contre un village (ou si vous mourez au combat), vous perdrez la partie. La série a abouti à un jeu qui combine efficacement action, aventure et tower defense. Nous avons donc pris le contrôle de nos rangers tatous, dont l'occupation principale est de se pelotonner pour se rouler et se déplacer dans la campagne autour du village. Tracez simplement une ligne sur l'écran tactile avec le stylet, relâchez la pression et le Dillon commencera à défiler, légèrement au début. L'accélération peut être effectuée en déplaçant à nouveau le stylet de haut en bas. Grâce aux sticks de la 3DS, il ne s'agira plus que de guider nos boules de poils. Ce gameplay donne une impression de vitesse, mais il n'est pas facile à maîtriser. Il faudra donc un certain temps pour s'habituer au système avant que les joueurs ne s'y habituent correctement, mais le système reste efficace et agréable. Je n'ai ressenti que quelques problèmes mineurs de caméra, lorsque la progression de notre personnage était bloquée par un obstacle, il s'agirait d'utiliser à nouveau le stylet pour le faire recommencer. Concrètement, chacun des trois jours était divisé en deux phases distinctes qui se répétaient à chaque fois. Le premier d'entre eux nous verra explorer la campagne autour du village en question pour récupérer une variété de matériaux et d'objets importants. Ensuite, nous serons libres de nous promener, et nous nous précipiterons rapidement vers les Herbriochons, une plante utilisée pour augmenter le nombre de têtes de vache pour se protéger. Ce mouvement est essentiel car plus vous avez d'animaux, moins vous avez de risque de perdre la partie lors d'une attaque. Dans la campagne, les mines peuvent être explorées. Ils contiennent des minéraux à récolter. Ceux-ci peuvent être utilisés lors du retour au village. Ici il s'agira d'Herbriochons collectés, mais aussi d'améliorer les murs de la ville pour les rendre plus résistants grâce au minerai collecté. Notre premier tour de campagne, pour un temps limité à la tombée de la nuit, nous permet également de passer quelques minutes à travailler sur un élément essentiel du jeu : l'amélioration des tours réparties sur la carte (dans l'écran inférieur de la console voir ci-dessus) ), qui vous aidera à protéger votre village des monstres. Chaque tour peut être améliorée en échange d'argent sonnant et trébuchant, par exemple en changeant de matériaux (bois, fer...), et seules certaines d'entre elles peuvent être améliorées avec des armes, comme des fusils, des canons ou des machines Gatling. Différents niveaux sont également accessibles au fur et à mesure que le jeu progresse. Au fil des 10 villages disponibles (chacun composé de trois jours de protection), les possibilités ne cessent de s'élargir, à tel point que durant les premières heures de jeu, les tours paraissent anecdotiques et secondaires, prouvant finalement qu'il est vital de la survie de vous et du village. A noter que les joueurs ne pourront pas choisir leur emplacement ni leur rayon d'action, mais pourront uniquement payer pour affecter le type de tour. Toutes ces étapes doivent être faites très rapidement, car Dusk ne tarde jamais à pointer le bout de son nez ! Enfin, les monstres sont sortis de leur tanière, ce qui sera une question d'entrer dans la phase la plus active des westerns Dillon. Si des monstres passent près d'une tour, ils apparaîtront sur la carte, et vous pourrez vous précipiter vers ceux qui présentent un plus grand danger en vous rapprochant trop du village. En cours de route, ils peuvent également tenter de détruire les tours en question (que vous pourrez ensuite réparer). Alors que Dillon s'approche de l'ennemi, les batailles se dérouleront dans un style RPG en temps réel, dans diverses arènes. Lorsque le joueur maintient le stylet enfoncé sur l'écran, Dillon peut charger son tir, puis le relâcher pour qu'il sprinte en roulant vers les ennemis. Des combos peuvent ensuite être effectués en appuyant sur l'écran avec un stylet pour effectuer des frappes en chaîne contre le même adversaire ou plusieurs ennemis. La bataille est terminée lorsque tous les monstres ont été éliminés, puis nous retournons joyeusement à notre campagne et nous nous précipitons vers un autre méchant. Il faut dire que pendant que vous êtes occupés à compter avec leurs compatriotes, ils continuent leur marche vers le village ! Par conséquent, vous devez effectuer ces actions rapidement et stratégiquement. Des boss apparaissent également de temps en temps, il faut donc plus de temps pour les gérer. D'un jour à l'autre, pour un même village, des similitudes dans les attaques de monstres peuvent être identifiées, ce qui permet d'élaborer une petite stratégie. Vous recevez alors une feuille de score tous les jours, et en fonction de vos performances, vous pouvez gagner une certaine somme d'argent. Bientôt, retour au salon ! Entre les deux jours, Dillon peut choisir des missions (généralement pour collecter une certaine quantité de ressources la nuit suivante et les rapporter au personnel concerné), ainsi que former ou améliorer son équipement. Alors même si le jeu n'échappe pas aux effets de redondance plus ou moins importants, les possibilités s'élargissent allègrement, sans doute en raison du style de jeu (tower defense mélangé à de l'action) et des environnements parfois trop similaires. Pas à cause de l'histoire qu'on nous racontait, tellement classique qu'on continuerait à jouer, mais à cause du charme du gameplay qui a été adopté, ça a si bien marché, et l'ambiance de réussite que nous a procuré ce Dillon. Roulez vers l'ouest.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!