Test Dinosaur’Us

Surfant sur les vagues de Pokémon, Dinosaur’us d’Electronic Arts nous propose d’entraîner de charmants petits dinosaures au combat. Mais copier un bon concept est-il suffisant pour obtenir un bon jeu ? Évidemment pas.

Dinosaur’us offre un bon point de départ : combiner des jeux de plateforme avec des combats au tour par tour comme Pokémon. Ainsi, lors de la phase de plate-forme, vous ne voyez pas vos ennemis comme vous le faites dans d’autres jeux du genre. Ici, les conflits sont aléatoires et se déroulent de la même manière que les Pokémon. Vous voyez votre dinosaure de dos lorsque l’ennemi vous fait face. Vous pouvez choisir de l’attaquer en le frappant (griffes, cornes ou queue) ou en utilisant des pouvoirs élémentaires (eau, terre, vent, air). Chaque élément produit trois magies différentes qui peuvent être déclenchées en fonction du nombre de récompenses obtenues lors de la traversée des plates-formes. Rassurez-vous, même si cela paraît compliqué, la pratique est très différente et le système de jeu est facile à assimiler.

Vous commencez votre aventure avec un dinosaure, et au fur et à mesure que vous progressez, vous vous retrouverez à la tête d’une très petite équipe de six guerriers. Ceux-ci incluent Iguanodon, Triceratops, Plesiosaurs, Velociraptors, Pterosaurs et Megagnathosaurus. Chacun a ses propres mouvements. Par exemple, Triceratops pourrait briser les murs, tandis que les plésiosaures pourraient nager dans l’eau. Il faut donc naviguer entre les six animaux afin de pouvoir traverser les différents niveaux qui composent le jeu. Cependant, les dinosaures n’ont pas réussi à attirer. Tout d’abord, le nombre très limité de dinosaures limite dans une certaine mesure le plaisir du jeu, contrairement à Pokémon, trouver et attraper de nouveaux monstres motive vraiment le joueur à avancer. Les paragraphes de la plateforme sont vraiment ennuyeux et répétitifs. De plus, comme les combats, ils manquent beaucoup d’énergie et de variété. Malgré une réalisation technique correcte, on s’est vite lassé du jeu. Notez que des options de lien sont disponibles. Avec lui, vous avez la possibilité d’affronter le dinosaure d’un ami. Mais pas moyen d’échanger ses bêtes, ni même de leur faire gagner des points d’expérience dans ces conflits. Il n’y a donc rien d’excitant non plus.

En résumé !

Test Dinosaur’Us

Surfant sur les vagues de Pokémon, Dinosaur'us d'Electronic Arts nous propose d'entraîner de charmants petits dinosaures au combat. Mais copier un bon concept est-il suffisant pour obtenir un bon jeu ? Évidemment pas. Dinosaur'us offre un bon point de départ : combiner des jeux de plateforme avec des combats au tour par tour comme Pokémon. Ainsi, lors de la phase de plate-forme, vous ne voyez pas vos ennemis comme vous le faites dans d'autres jeux du genre. Ici, les conflits sont aléatoires et se déroulent de la même manière que les Pokémon. Vous voyez votre dinosaure de dos lorsque l'ennemi vous fait face. Vous pouvez choisir de l'attaquer en le frappant (griffes, cornes ou queue) ou en utilisant des pouvoirs élémentaires (eau, terre, vent, air). Chaque élément produit trois magies différentes qui peuvent être déclenchées en fonction du nombre de récompenses obtenues lors de la traversée des plates-formes. Rassurez-vous, même si cela paraît compliqué, la pratique est très différente et le système de jeu est facile à assimiler. Vous commencez votre aventure avec un dinosaure, et au fur et à mesure que vous progressez, vous vous retrouverez à la tête d'une très petite équipe de six guerriers. Ceux-ci incluent Iguanodon, Triceratops, Plesiosaurs, Velociraptors, Pterosaurs et Megagnathosaurus. Chacun a ses propres mouvements. Par exemple, Triceratops pourrait briser les murs, tandis que les plésiosaures pourraient nager dans l'eau. Il faut donc naviguer entre les six animaux afin de pouvoir traverser les différents niveaux qui composent le jeu. Cependant, les dinosaures n'ont pas réussi à attirer. Tout d'abord, le nombre très limité de dinosaures limite dans une certaine mesure le plaisir du jeu, contrairement à Pokémon, trouver et attraper de nouveaux monstres motive vraiment le joueur à avancer. Les paragraphes de la plateforme sont vraiment ennuyeux et répétitifs. De plus, comme les combats, ils manquent beaucoup d'énergie et de variété. Malgré une réalisation technique correcte, on s'est vite lassé du jeu. Notez que des options de lien sont disponibles. Avec lui, vous avez la possibilité d'affronter le dinosaure d'un ami. Mais pas moyen d'échanger ses bêtes, ni même de leur faire gagner des points d'expérience dans ces conflits. Il n'y a donc rien d'excitant non plus.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!