Test Disaster : Day of Crisis

Les tremblements de terre peuvent faire des ravages, mais lorsque les marées passent, la proportion de catastrophes est encore plus grande. La situation n’est-elle pas suffisamment dangereuse pour vous ? Ajoutez les menaces nucléaires, les éruptions volcaniques et les ouragans. Ensuite, vous n’aurez aucun mal à comprendre que la catastrophe sur Wii porte bien son nom.

Les films catastrophe sont un genre établi qui répond à des codes précis : les catastrophes ont ainsi le potentiel de révéler des aspects de la psyché profonde du protagoniste. Curieusement, peu de jeux vidéo ont exploité cette veine jusqu’à présent. On se souvient surtout de SOS : Final Escape sur PS2, qui vous fait vivre les séquelles d’un tremblement de terre et se concentre sur les relations entre les survivants. Avec les catastrophes, on monte d’un cran en termes de situations dangereuses. En fait, tous les facteurs semblent faire saliver le pauvre Ray Bryce : dans la même journée, il devra faire face à des tremblements de terre, des marées, des éruptions volcaniques et des ouragans. Comme si l’avalanche d’une catastrophe naturelle ne suffisait pas à l’occuper, il devait également rivaliser avec une force d’élite de commandos pour les beaux yeux d’une jeune fille.

Vous vous demandez ce qui a plongé ce brave Raymond Bryce dans un tel pétrin ? Le héros de la catastrophe est un ancien sauveteur qui a été traumatisé par la mort de sa compagne. Peu avant le drame, il avait promis à son ami qu’il s’occuperait de sa sœur. Pas de chance, cet homme a été kidnappé par les forces spéciales SURGE. Ce dernier utilise la panique induite par le tremblement de terre pour voler des ogives nucléaires… Comme vous pouvez le voir, vous n’avez pas vraiment besoin de trouver de la profondeur dans un scénario de catastrophe. Ce n’est rien de plus qu’un riche mélange de bonne volonté, de remords et de prise d’otage. Mais curieusement, cette histoire à saveur d’échauffement ne sert pas du tout le jeu, c’est plutôt une démonstration parfaite de la frénésie agaçante du héros essayant d’aider tout le monde. Il est vrai que Ray ne se contente pas de chasser une bande de mauvais garçons et de leur tirer les oreilles, et dans une situation de crise comme celle-ci, sa réponse aux premiers secours refait surface rapidement.

Il suffit d’approcher la victime pour l’aider. Attention cependant, les blessés se cachent parfois dans les recoins les plus inattendus du décor. Ensuite, vous devez appeler pour que Ray se tourne automatiquement en direction du secouru le plus proche. Dans le cas le plus simple, une fois que vous avez fourni à la personne blessée un pansement ou quelque chose à manger, tout ira bien. Mais vous devrez peut-être aussi les emmener dans un refuge, soigner leurs blessures ou même leur faire un massage cardiaque. Dans ces cas, le lecteur vous indiquera l’état de santé du patient et vous devez agir avant qu’il ne se vide complètement. Ces différents mouvements profitent vraiment des possibilités de la Wii : pour le massage cardiaque, il s’agit de descendre avec un bon rythme, et pour cicatriser les blessures il faut les pointer avec la Wiimote en même temps que le bâton Nunchuk. .. vos bonnes actions seront récompensées car elles vous permettront de gagner des points de compétence et d’augmenter progressivement le seuil max de votre barre de santé.

Ray a peut-être tout ce qu’un homme bon a, et c’est aussi un ancien Marine. De plus, les nombreuses cinématiques du jeu nous permettent de le voir conserver le langage flashy de l’armée. Mais quand il ne lance pas « merde » tous les trois mots, on se rend compte aussi qu’il n’a pas besoin d’être appelé pour combattre un agent SURGE. Lorsque l’on croise ces fameuses nanas, la scène d’exploration d’un paysage dévasté à la recherche d’une victime laisse rapidement place à une phase de tournage pure et éprouvante. Ensuite, nous passons d’une perspective à la troisième personne à une perspective subjective, comme un épisode de Time Crisis. Vous ne contrôlez plus vos déplacements, et lorsque vous éliminez les ennemis qui lui font face, Ray avance automatiquement. Cependant, vous pouvez vous mettre à couvert pendant le rechargement ou choisir l’une des quatre armes de votre choix avant le début de la mission. Encore une fois, la maniabilité spéciale de la Wii est mise à profit : il vous suffit de pointer la Wiimote pour viser et de secouer le Nunchuk pour recharger. Il est également possible de zoomer pendant une courte période de temps, puis vos tirs feront plus de dégâts.

Vos performances dans ces phases de tir vous rapporteront des points de combat. Ceux-ci seront utilisés pour débloquer de nouvelles armes et améliorer celles que vous possédez déjà. Chaque arme a sa propre compétence et vous pouvez choisir ce que vous souhaitez améliorer (puissance, précision, taille du chargeur, temps de visée ou de rechargement). Concernant les caractéristiques du protagoniste, on retrouve le même principe. Les points de compétence collectés en sauvant des vies peuvent ainsi être investis dans le développement de la force, de la concentration, du métabolisme, du nombre d’objets transportés ou des capacités de combat de la mine. Ainsi, les joueurs sérieux reviendront plusieurs fois aux niveaux déjà visités afin de travailler de haut en bas pour un maximum de points. Il peut également effectuer une quête facultative pour trouver une personne étrange qui lui donne accès au champ de tir. Si la catastrophe semble relativement linéaire, elle offrira au joueur une expérience vraiment différente grâce à cette possibilité d’optimiser les armes et les personnages.

Certaines personnes trouveront certainement ce jeu un peu court à leur goût. Ray a besoin de moins de 10 heures pour surmonter toutes les catastrophes qui lui sont tombées sur la tête. Mais c’est le prix à payer pour une action non-stop qui ne tombe jamais dans la routine. Le jeu regorge d’actions en situation, comme par exemple : qu’il s’agisse d’aider un blessé, de nager dans des rapides ou d’esquiver une marée, la reconnaissance de mouvement de la Wiimote et du Nunchuk est toujours exploitée de manière intelligente et originale. Parfois, il faut aussi utiliser le volant : il faut alors tenir la Wiimote horizontalement et l’incliner pour tourner. Nous avons vu cette approche dans des jeux comme Alone in the Dark, mais dans une situation de catastrophe, cela se traduit par une approche plus intuitive. Les références ne sont pas anodines. En effet, avec son action situationnelle riche et son gameplay original, Disaster nous offre enfin ce que Alone in the Dark nous promettait. Dans l’ensemble, c’est un jeu d’action qu’on aimerait voir plus souvent sur Wii.

En résumé !

Test Disaster : Day of Crisis

Les tremblements de terre peuvent faire des ravages, mais lorsque les marées passent, la proportion de catastrophes est encore plus grande. La situation n'est-elle pas suffisamment dangereuse pour vous ? Ajoutez les menaces nucléaires, les éruptions volcaniques et les ouragans. Ensuite, vous n'aurez aucun mal à comprendre que la catastrophe sur Wii porte bien son nom. Les films catastrophe sont un genre établi qui répond à des codes précis : les catastrophes ont ainsi le potentiel de révéler des aspects de la psyché profonde du protagoniste. Curieusement, peu de jeux vidéo ont exploité cette veine jusqu'à présent. On se souvient surtout de SOS : Final Escape sur PS2, qui vous fait vivre les séquelles d'un tremblement de terre et se concentre sur les relations entre les survivants. Avec les catastrophes, on monte d'un cran en termes de situations dangereuses. En fait, tous les facteurs semblent faire saliver le pauvre Ray Bryce : dans la même journée, il devra faire face à des tremblements de terre, des marées, des éruptions volcaniques et des ouragans. Comme si l'avalanche d'une catastrophe naturelle ne suffisait pas à l'occuper, il devait également rivaliser avec une force d'élite de commandos pour les beaux yeux d'une jeune fille. Vous vous demandez ce qui a plongé ce brave Raymond Bryce dans un tel pétrin ? Le héros de la catastrophe est un ancien sauveteur qui a été traumatisé par la mort de sa compagne. Peu avant le drame, il avait promis à son ami qu'il s'occuperait de sa sœur. Pas de chance, cet homme a été kidnappé par les forces spéciales SURGE. Ce dernier utilise la panique induite par le tremblement de terre pour voler des ogives nucléaires... Comme vous pouvez le voir, vous n'avez pas vraiment besoin de trouver de la profondeur dans un scénario de catastrophe. Ce n'est rien de plus qu'un riche mélange de bonne volonté, de remords et de prise d'otage. Mais curieusement, cette histoire à saveur d'échauffement ne sert pas du tout le jeu, c'est plutôt une démonstration parfaite de la frénésie agaçante du héros essayant d'aider tout le monde. Il est vrai que Ray ne se contente pas de chasser une bande de mauvais garçons et de leur tirer les oreilles, et dans une situation de crise comme celle-ci, sa réponse aux premiers secours refait surface rapidement. Il suffit d'approcher la victime pour l'aider. Attention cependant, les blessés se cachent parfois dans les recoins les plus inattendus du décor. Ensuite, vous devez appeler pour que Ray se tourne automatiquement en direction du secouru le plus proche. Dans le cas le plus simple, une fois que vous avez fourni à la personne blessée un pansement ou quelque chose à manger, tout ira bien. Mais vous devrez peut-être aussi les emmener dans un refuge, soigner leurs blessures ou même leur faire un massage cardiaque. Dans ces cas, le lecteur vous indiquera l'état de santé du patient et vous devez agir avant qu'il ne se vide complètement. Ces différents mouvements profitent vraiment des possibilités de la Wii : pour le massage cardiaque, il s'agit de descendre avec un bon rythme, et pour cicatriser les blessures il faut les pointer avec la Wiimote en même temps que le bâton Nunchuk. .. vos bonnes actions seront récompensées car elles vous permettront de gagner des points de compétence et d'augmenter progressivement le seuil max de votre barre de santé. Ray a peut-être tout ce qu'un homme bon a, et c'est aussi un ancien Marine. De plus, les nombreuses cinématiques du jeu nous permettent de le voir conserver le langage flashy de l'armée. Mais quand il ne lance pas "merde" tous les trois mots, on se rend compte aussi qu'il n'a pas besoin d'être appelé pour combattre un agent SURGE. Lorsque l'on croise ces fameuses nanas, la scène d'exploration d'un paysage dévasté à la recherche d'une victime laisse rapidement place à une phase de tournage pure et éprouvante. Ensuite, nous passons d'une perspective à la troisième personne à une perspective subjective, comme un épisode de Time Crisis. Vous ne contrôlez plus vos déplacements, et lorsque vous éliminez les ennemis qui lui font face, Ray avance automatiquement. Cependant, vous pouvez vous mettre à couvert pendant le rechargement ou choisir l'une des quatre armes de votre choix avant le début de la mission. Encore une fois, la maniabilité spéciale de la Wii est mise à profit : il vous suffit de pointer la Wiimote pour viser et de secouer le Nunchuk pour recharger. Il est également possible de zoomer pendant une courte période de temps, puis vos tirs feront plus de dégâts. Vos performances dans ces phases de tir vous rapporteront des points de combat. Ceux-ci seront utilisés pour débloquer de nouvelles armes et améliorer celles que vous possédez déjà. Chaque arme a sa propre compétence et vous pouvez choisir ce que vous souhaitez améliorer (puissance, précision, taille du chargeur, temps de visée ou de rechargement). Concernant les caractéristiques du protagoniste, on retrouve le même principe. Les points de compétence collectés en sauvant des vies peuvent ainsi être investis dans le développement de la force, de la concentration, du métabolisme, du nombre d'objets transportés ou des capacités de combat de la mine. Ainsi, les joueurs sérieux reviendront plusieurs fois aux niveaux déjà visités afin de travailler de haut en bas pour un maximum de points. Il peut également effectuer une quête facultative pour trouver une personne étrange qui lui donne accès au champ de tir. Si la catastrophe semble relativement linéaire, elle offrira au joueur une expérience vraiment différente grâce à cette possibilité d'optimiser les armes et les personnages. Certaines personnes trouveront certainement ce jeu un peu court à leur goût. Ray a besoin de moins de 10 heures pour surmonter toutes les catastrophes qui lui sont tombées sur la tête. Mais c'est le prix à payer pour une action non-stop qui ne tombe jamais dans la routine. Le jeu regorge d'actions en situation, comme par exemple : qu'il s'agisse d'aider un blessé, de nager dans des rapides ou d'esquiver une marée, la reconnaissance de mouvement de la Wiimote et du Nunchuk est toujours exploitée de manière intelligente et originale. Parfois, il faut aussi utiliser le volant : il faut alors tenir la Wiimote horizontalement et l'incliner pour tourner. Nous avons vu cette approche dans des jeux comme Alone in the Dark, mais dans une situation de catastrophe, cela se traduit par une approche plus intuitive. Les références ne sont pas anodines. En effet, avec son action situationnelle riche et son gameplay original, Disaster nous offre enfin ce que Alone in the Dark nous promettait. Dans l'ensemble, c'est un jeu d'action qu'on aimerait voir plus souvent sur Wii.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!