Test Disgaea 5 Complete – La version ultime pour la Switch

La Nintendo Switch n’a cessé de faire peur aux compteurs depuis son arrivée sur le marché début mars. Malgré un calendrier de sortie assez calme, le géant japonais a eu du mal à suivre la demande, et de nombreux joueurs se sont impatientés. En attendant que cette situation rappelant la Wii s’améliore, sa ludothèque s’est enrichie en quelques semaines. Avec Disgaea 5 Complete, la machine s’offre – comme son nom l’indique – la version la plus aboutie de la célèbre tactique. Maintenant, vous pouvez faire glisser votre lutin et cela change beaucoup de choses. Un portage « émouvant » qui promet des heures de bagarre et d’humour potache.

Comme vous vous en doutez, cette version Switch ne prétend pas remanier l’original. Tout ce qui a fait le succès de la cinquième production était présent. C’est ainsi que nous avons découvert ce personnage légendaire et attachant, à l’ambiance géniale et à l’univers captivant. Soit dit en passant, cela fait bientôt 15 ans que la série Nippon Ichi Software nous a fait succomber à l’engouement pour l’échiquier et le terrain isométrique, et si le genre n’est pas mort en Europe, on doit beaucoup à cette licence. Sur l’ancien continent, les jeux de rôle tactiques se comptent sur les orteils des tortues ninja, et la présence d’une représentation, aussi tordue soit-elle, n’est certainement pas une mauvaise chose. Surtout quand il a une telle qualité…

Mauvais et délicieux

Toute l’intrigue de Disgaea 5 tourne autour de Killia, un puissant démon qui parcourt les différents Netherworlds (ou sous-mondes en VF) pour vaincre l’Emperor Void Dark. Dans ses pérégrinations, il rencontrera des personnages drôles et loufoques dont certains iront loin avec lui. Les joueurs ont la possibilité de parcourir différents thèmes, parfois clairs et parfois sombres. Le plus remarquable est cet humour omniprésent. Apparaissant aussi bien dans le texte que dans l’animation, tous deux sont indissociables de l’esprit de Disgaea. On se moque souvent des lignes du protagoniste, notamment parce que le style graphique se marie si bien avec cette raillerie environnementale. Quant aux affrontements au tour par tour, ils offrent encore une multitude de possibilités pour combiner des unités, apprendre des combos et des attaques spéciales, exploiter le terrain et les particularités du terrain ou recruter des compagnons de voyage bientôt indispensables. .Sachez que vous pouvez atteindre le niveau 9999 et qu’il reste encore beaucoup à faire ! Avec les Prinnies, ces pingouins humanoïdes (en fait des morts pervers), on ne sait jamais à quoi s’attendre ! Bref, avec ses classes multiples (plus de 40), son casting conséquent (108 combattants recrutés) et ses surprises régulières, Disgaea 5 ne met pas des heures à nous convaincre et nous faire craquer.

Le jeu parfait pour Switch

Les jeux de Nippon Ichi Software font de grandes choses cette fois-ci pour le Switch. Pour tirer le meilleur parti de l’histoire complète de l’épisode 5, l’éditeur a simplement intégré tout le contenu de l’extension sorti sur PlayStation 4 avec plusieurs personnages d’épisodes plus anciens en bonus. Vous pouvez donc peupler l’intrigue principale ainsi que 8 scènes bonus ! Le jeu, quant à lui, dure dix fois plus longtemps, dépassant facilement la centaine d’heures. On peut dire que l’aspect « portable » de cet épisode prend tout son sens ! Avant de commencer à utiliser le téléviseur pour les affaires, vous pouvez avoir de petites réunions récurrentes en déplacement. L’implémentation étant très propre, nous nous intéressons aux deux configurations.

Alors oui, Disgaea 5 n’est pas un monstre technologique, mais son esthétique et sa superbe bande son suffisent à conquérir le cœur des joueurs. Les puristes seront également ravis d’apprendre que le titre propose un doublage japonais et que le texte a été entièrement traduit en français. C’est une bonne chose même si la qualité de la localisation oscille entre bonne et très moyenne. Quoi qu’il en soit, cette version « complète » n’est peut-être qu’un port de passe de saison gonflé, mais c’est toujours un excellent jeu.

En résumé !

Test Disgaea 5 Complete – La version ultime pour la Switch

La Nintendo Switch n'a cessé de faire peur aux compteurs depuis son arrivée sur le marché début mars. Malgré un calendrier de sortie assez calme, le géant japonais a eu du mal à suivre la demande, et de nombreux joueurs se sont impatientés. En attendant que cette situation rappelant la Wii s'améliore, sa ludothèque s'est enrichie en quelques semaines. Avec Disgaea 5 Complete, la machine s'offre - comme son nom l'indique - la version la plus aboutie de la célèbre tactique. Maintenant, vous pouvez faire glisser votre lutin et cela change beaucoup de choses. Un portage "émouvant" qui promet des heures de bagarre et d'humour potache. Comme vous vous en doutez, cette version Switch ne prétend pas remanier l'original. Tout ce qui a fait le succès de la cinquième production était présent. C'est ainsi que nous avons découvert ce personnage légendaire et attachant, à l'ambiance géniale et à l'univers captivant. Soit dit en passant, cela fait bientôt 15 ans que la série Nippon Ichi Software nous a fait succomber à l'engouement pour l'échiquier et le terrain isométrique, et si le genre n'est pas mort en Europe, on doit beaucoup à cette licence. Sur l'ancien continent, les jeux de rôle tactiques se comptent sur les orteils des tortues ninja, et la présence d'une représentation, aussi tordue soit-elle, n'est certainement pas une mauvaise chose. Surtout quand il a une telle qualité... Mauvais et délicieux Toute l'intrigue de Disgaea 5 tourne autour de Killia, un puissant démon qui parcourt les différents Netherworlds (ou sous-mondes en VF) pour vaincre l'Emperor Void Dark. Dans ses pérégrinations, il rencontrera des personnages drôles et loufoques dont certains iront loin avec lui. Les joueurs ont la possibilité de parcourir différents thèmes, parfois clairs et parfois sombres. Le plus remarquable est cet humour omniprésent. Apparaissant aussi bien dans le texte que dans l'animation, tous deux sont indissociables de l'esprit de Disgaea. On se moque souvent des lignes du protagoniste, notamment parce que le style graphique se marie si bien avec cette raillerie environnementale. Quant aux affrontements au tour par tour, ils offrent encore une multitude de possibilités pour combiner des unités, apprendre des combos et des attaques spéciales, exploiter le terrain et les particularités du terrain ou recruter des compagnons de voyage bientôt indispensables. .Sachez que vous pouvez atteindre le niveau 9999 et qu'il reste encore beaucoup à faire ! Avec les Prinnies, ces pingouins humanoïdes (en fait des morts pervers), on ne sait jamais à quoi s'attendre ! Bref, avec ses classes multiples (plus de 40), son casting conséquent (108 combattants recrutés) et ses surprises régulières, Disgaea 5 ne met pas des heures à nous convaincre et nous faire craquer. Le jeu parfait pour Switch Les jeux de Nippon Ichi Software font de grandes choses cette fois-ci pour le Switch. Pour tirer le meilleur parti de l'histoire complète de l'épisode 5, l'éditeur a simplement intégré tout le contenu de l'extension sorti sur PlayStation 4 avec plusieurs personnages d'épisodes plus anciens en bonus. Vous pouvez donc peupler l'intrigue principale ainsi que 8 scènes bonus ! Le jeu, quant à lui, dure dix fois plus longtemps, dépassant facilement la centaine d'heures. On peut dire que l'aspect "portable" de cet épisode prend tout son sens ! Avant de commencer à utiliser le téléviseur pour les affaires, vous pouvez avoir de petites réunions récurrentes en déplacement. L'implémentation étant très propre, nous nous intéressons aux deux configurations. Alors oui, Disgaea 5 n'est pas un monstre technologique, mais son esthétique et sa superbe bande son suffisent à conquérir le cœur des joueurs. Les puristes seront également ravis d'apprendre que le titre propose un doublage japonais et que le texte a été entièrement traduit en français. C'est une bonne chose même si la qualité de la localisation oscille entre bonne et très moyenne. Quoi qu'il en soit, cette version "complète" n'est peut-être qu'un port de passe de saison gonflé, mais c'est toujours un excellent jeu.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!