Test Disney Sing It : Party Hits

Alors que la fin de l’année et les longues nuits d’hiver commencent à se profiler, on assiste une fois de plus à la sortie groupée de plusieurs jeux conviviaux, parmi lesquels on retrouve semble-t-il des jeux musicaux. Avec Disney Sing It: Party Hits, c’est la jeunesse dorée de l’Amérique qui est à l’honneur ces jours-ci.

Disney Sing It : Party Hits n’est pas la première tentative de Disney pour initier le public français au format de la musique pop d’outre-Atlantique. Après High School Musical : Tous en Scène en novembre 2007, le géant américain lance Disney Sing It, puis Disney Sing It : Pop Hits sur consoles les années suivantes. Comme on pouvait s’y attendre, le karaoké qui nous a intéressé au doux mois d’octobre 2010 ne risque pas de révolutionner la formule, mais il fait bien son travail, et ce n’est pas mal après tout. Il nous invite à découvrir une trentaine de chansons tantôt douces, tantôt se faisant passer pour rebelles, de beaux morceaux tous les plus malins, et tout un tas d’interprètes dont les silhouettes sont aussi parfaites que leurs sourires éblouissants. Colgate.

En comptant les doigts d’une main, attardons-nous une seconde sur sa tracklist avant de passer en revue la nouveauté de cet épisode. Parce qu’on va dire ce qu’on a envie de dire, c’est généralement ce dernier qui provoque l’enthousiasme des consommateurs ou au contraire l’indifférence royale. Destinées aux ados nourris de programmation américaine, les playlists en question se composent majoritairement de tubes préfabriqués de fabrication américaine. C’est reparti (Demi Lovato), Fire (Camp Rock 2) ou encore une fille moins seule (Justin Bieber) donc de la partie. D’autres stars montantes, comme Selena Gomez ou les Jonas Brothers, doublent également la production par la traduction, comme « Magic » ou « Walk With Me ». Franchement, en l’absence de chansons françaises, il est clair qu’un acheteur potentiel de Sing It: Party Hits ne se pressera pas à la porte. Même avec quelques pépites, comme le très sympathique folk pop-rock Fireflies (Owl City).

Au niveau de son concept et de ses mécaniques de jeu, le soft ne se démarque pas des ouvrages habituels. C’est un karaoké standard, avec le rayon sonore apparaissant progressivement sur l’écran et le compteur de hauteur. Comme les autres épisodes de Sing It, cet épisode n’a qu’un seul micro USB, mais peut en lire deux. Il n’y a pas de mini-jeux, pas de mode histoire, et rien d’inhabituel au final si ce n’est une cinquantaine de défis que vous pouvez relever en remplissant diverses conditions. On apprécie également que le volume de la voix de l’interprète puisse être considérablement réduit pour donner l’impression de chanter seul dans divers clips sur DVD. Enfin, Sing It : Party Hits est donc un karaoké honnête à défaut d’être particulièrement innovant. Mais pour être clair : c’est seulement pour un public très spécifique.

En résumé !

Test Disney Sing It : Party Hits

Alors que la fin de l'année et les longues nuits d'hiver commencent à se profiler, on assiste une fois de plus à la sortie groupée de plusieurs jeux conviviaux, parmi lesquels on retrouve semble-t-il des jeux musicaux. Avec Disney Sing It: Party Hits, c'est la jeunesse dorée de l'Amérique qui est à l'honneur ces jours-ci. Disney Sing It : Party Hits n'est pas la première tentative de Disney pour initier le public français au format de la musique pop d'outre-Atlantique. Après High School Musical : Tous en Scène en novembre 2007, le géant américain lance Disney Sing It, puis Disney Sing It : Pop Hits sur consoles les années suivantes. Comme on pouvait s'y attendre, le karaoké qui nous a intéressé au doux mois d'octobre 2010 ne risque pas de révolutionner la formule, mais il fait bien son travail, et ce n'est pas mal après tout. Il nous invite à découvrir une trentaine de chansons tantôt douces, tantôt se faisant passer pour rebelles, de beaux morceaux tous les plus malins, et tout un tas d'interprètes dont les silhouettes sont aussi parfaites que leurs sourires éblouissants. Colgate. En comptant les doigts d'une main, attardons-nous une seconde sur sa tracklist avant de passer en revue la nouveauté de cet épisode. Parce qu'on va dire ce qu'on a envie de dire, c'est généralement ce dernier qui provoque l'enthousiasme des consommateurs ou au contraire l'indifférence royale. Destinées aux ados nourris de programmation américaine, les playlists en question se composent majoritairement de tubes préfabriqués de fabrication américaine. C'est reparti (Demi Lovato), Fire (Camp Rock 2) ou encore une fille moins seule (Justin Bieber) donc de la partie. D'autres stars montantes, comme Selena Gomez ou les Jonas Brothers, doublent également la production par la traduction, comme "Magic" ou "Walk With Me". Franchement, en l'absence de chansons françaises, il est clair qu'un acheteur potentiel de Sing It: Party Hits ne se pressera pas à la porte. Même avec quelques pépites, comme le très sympathique folk pop-rock Fireflies (Owl City). Au niveau de son concept et de ses mécaniques de jeu, le soft ne se démarque pas des ouvrages habituels. C'est un karaoké standard, avec le rayon sonore apparaissant progressivement sur l'écran et le compteur de hauteur. Comme les autres épisodes de Sing It, cet épisode n'a qu'un seul micro USB, mais peut en lire deux. Il n'y a pas de mini-jeux, pas de mode histoire, et rien d'inhabituel au final si ce n'est une cinquantaine de défis que vous pouvez relever en remplissant diverses conditions. On apprécie également que le volume de la voix de l'interprète puisse être considérablement réduit pour donner l'impression de chanter seul dans divers clips sur DVD. Enfin, Sing It : Party Hits est donc un karaoké honnête à défaut d'être particulièrement innovant. Mais pour être clair : c'est seulement pour un public très spécifique.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!