Test Disney’s Party

Wow une Mario Party c’est comme être sur une GameCube, lol un jeu estampillé Disney, je me disais aussi, c’est trop beau pour être vrai. Si, à de très rares exceptions près, les jeux sortis sous l’égide des souris aux grandes oreilles sont geeks, on a parfois droit à des jeux délicieux remplis d’un univers fascinant de cotillons générateurs de dollars, euh les rêves (désolé pour cette note) sont plus surprenants qu’ennuyeux. La question est de savoir si Disney’s Party réussira là où d’autres ont échoué parce que ses principes ne pourraient pas être plus humains ? ! Eh bien non, encore une fois, on ne peut que soupirer tout au long du match.

Non, franchement, ça commence à faire du bien ! Si je n’ai pas de rancune personnelle contre Disney (même s’ils n’ont pas d’égal dans la copie des tubes d’animes japonais, non ? Mais personne ne parle du Roi Lion !!), c vois que la plupart de leurs titres sont quand même moyens ou carrément nul. Je me demande encore quelle était la dernière ode de l’oncle Walter au joueur ? Wow, cela doit être de retour à l’époque de la Super NES ! Bref, le coup de gueule d’aujourd’hui est pour un jeu qui à première vue devrait pouvoir mettre en avant l’univers, ou plutôt celui qui a été créé de toutes pièces pour les besoins de l’anime, mais qui ne l’est pas.

A la place, on voit un titre qui nous emmène à toutes les sauces (Dingo, Mickey, Donald, et même l’insupportable et très laid fantôme Billy) et des îles associées à différents thèmes (fée, Futur, Shopping Center) composé de plusieurs mini-jeux . Bien sûr, dans un titre comme celui-ci, le design n’est pas la chose la plus importante, le plaisir est le plus important. Eh bien, je peux vous assurer tout de suite que Hudson nous a en tête en inventant une trentaine de jeux qui réalisent des exploits injouables, incompréhensibles, anodins, ou les trois ! ! Bon, je vais essayer de me calmer et de vous faire un tour d’horizon de ces bêtises (ça faisait longtemps qu’un jeu ne m’avait pas autant énervé !!). Le mode « Aventure » (ou Magic Bingo) est déjà un joyeux bordel, les développeurs ont jeté tout ce qui leur passait par la tête, et ça finit par donner un superbe bordel. Alors qu’on aurait pu s’attendre à un petit jeu mignon, amusant et divertissant, Hudson nous a donné le titre « Regardez à quel point notre jeu est amusant, super riche et amusant » sur un plateau qui voulait y jouer, mais c’est juste ennuyeux.

Ainsi, avec quatre personnages sélectionnés, vous êtes prêt à jouer. Vous arrivez sur une île, le jeu en compte 7, et la première surprise est que vous devez obtenir l’attraction que vous souhaitez. L’île regorge en fait de destinations différentes, un aéroport pour vous emmener sur une autre île, un magasin pour acheter des choses, des endroits pour « surprendre » et plus encore. Ainsi, vous pouvez voir les endroits accessibles sur la carte et choisir votre destination, et votre adversaire fera de même. Ensuite une roue se mettra à tourner pour désigner le gagnant, passons à autre chose. Ensuite, vous vous déplacerez automatiquement. Au cours de ces étapes, des événements peuvent se produire pour vous rapporter des cristaux, des étoiles et des objets utiles, mais nous y reviendrons. Ensuite, vous entrerez dans l’un des mini-jeux. À ce stade, vous aurez le choix entre une séance d’entraînement ou un véritable défi. À la fin de ces défis, vous verrez où vous en êtes et obtiendrez des objets en fonction de ces derniers. Ces objets vous serviront ensuite dans le jeu Magic Bingo, où vous devez former une rangée de symboles. Vous avez une grille, tout comme votre adversaire, et vous pouvez interférer avec la grille de l’adversaire en vous assurant que vos « ennemis » ne réussissent jamais à créer leurs lignes. Comment faire ? Eh bien, il suffit d’utiliser un objet avec une capacité spécifique (par exemple, marteler un carré qui déplace la ligne) pour empêcher la création de la ligne. Si mon explication vous donne l’impression d’être très laborieuse, attendez de voir l’explication de Scrooge au début du jeu, c’est complètement incompréhensible, je me demande si l’oncle nous explique le théorème de Pythagore (j’ai exagéré de tristesse) ! Bref, ce n’est pas que du ballonnement, c’est embêtant, et à terme on va laisser tomber ce mode de jeu qui ne change rien au jeu, même si on peut y jouer à deux.

Il y a toujours le mode Magic Tour Pass, où vous pouvez directement jouer aux mini-jeux que vous avez débloqués en mode Magic Bingo. Ha, oui, l’important est que les jeux soient tous à zéro sur le reste, et je ne vais pas vous dire la peine de trouver un défi que vous pouvez regarder pendant plus de cinq minutes à portée de main. Je ne sais pas si c’est parce que la conception du jeu est fondamentalement insipide, ou à cause du doublage français minimal (mais en conservant une partie du son original), ou parce que regarder des commentaires de mini-jeu « ne comprends pas un mot dangereux sur quoi à faire’, mais de toute façon, là aussi c’est totalement raté. Pour les intéressés, vous pourrez tester des clichés de soucoupes volantes tentant de kidnapper des vaches, éviter les lasers en déplaçant des miroirs, résoudre des équations symboliques, vous amuser dans des fontaines, participer à des ruées vers l’or, tirer sur des bateaux pirates, etc. Encore une fois, si le jeu arbore des couleurs vives, les costumes sont moyens et les mini-jeux n’ont pas d’âme.

Chaque jeu a son propre gameplay bien sûr, mais dans de nombreux cas, vous devez sauter sauvagement pour pousser vos adversaires et leur faire perdre leurs cristaux. Comme je l’ai dit, chaque jeu a une explication de ce que vous devez faire, mais certains sont vagues, vous sautez, vous poussez vos petits camarades de jeu, et vous ne comprenez rien. Eh bien, je vais m’arrêter là. Tout ça pour dire que s’il est amusant de jouer aux jeux vidéo avec les amis que l’on recherche, n’hésitez pas entre l’excellent Mario Party 4 et cette soirée Disney presque inutile. Moyennement convaincant d’un point de vue graphique, avec un mode « magic bingo » déroutant, 90 134546264 mini-jeux à vous couper le souffle, Hudson est là pour étaler une grande stratégie visant à Bloquer les joueurs les plus réceptifs. Carton rouge messieurs, si ce n’est pas de l’anti-jeu ! !

En résumé !

Test Disney’s Party

Wow une Mario Party c'est comme être sur une GameCube, lol un jeu estampillé Disney, je me disais aussi, c'est trop beau pour être vrai. Si, à de très rares exceptions près, les jeux sortis sous l'égide des souris aux grandes oreilles sont geeks, on a parfois droit à des jeux délicieux remplis d'un univers fascinant de cotillons générateurs de dollars, euh les rêves (désolé pour cette note) sont plus surprenants qu'ennuyeux. La question est de savoir si Disney's Party réussira là où d'autres ont échoué parce que ses principes ne pourraient pas être plus humains ? ! Eh bien non, encore une fois, on ne peut que soupirer tout au long du match. Non, franchement, ça commence à faire du bien ! Si je n'ai pas de rancune personnelle contre Disney (même s'ils n'ont pas d'égal dans la copie des tubes d'animes japonais, non ? Mais personne ne parle du Roi Lion !!), c vois que la plupart de leurs titres sont quand même moyens ou carrément nul. Je me demande encore quelle était la dernière ode de l'oncle Walter au joueur ? Wow, cela doit être de retour à l'époque de la Super NES ! Bref, le coup de gueule d'aujourd'hui est pour un jeu qui à première vue devrait pouvoir mettre en avant l'univers, ou plutôt celui qui a été créé de toutes pièces pour les besoins de l'anime, mais qui ne l'est pas. A la place, on voit un titre qui nous emmène à toutes les sauces (Dingo, Mickey, Donald, et même l'insupportable et très laid fantôme Billy) et des îles associées à différents thèmes (fée, Futur, Shopping Center) composé de plusieurs mini-jeux . Bien sûr, dans un titre comme celui-ci, le design n'est pas la chose la plus importante, le plaisir est le plus important. Eh bien, je peux vous assurer tout de suite que Hudson nous a en tête en inventant une trentaine de jeux qui réalisent des exploits injouables, incompréhensibles, anodins, ou les trois ! ! Bon, je vais essayer de me calmer et de vous faire un tour d'horizon de ces bêtises (ça faisait longtemps qu'un jeu ne m'avait pas autant énervé !!). Le mode "Aventure" (ou Magic Bingo) est déjà un joyeux bordel, les développeurs ont jeté tout ce qui leur passait par la tête, et ça finit par donner un superbe bordel. Alors qu'on aurait pu s'attendre à un petit jeu mignon, amusant et divertissant, Hudson nous a donné le titre "Regardez à quel point notre jeu est amusant, super riche et amusant" sur un plateau qui voulait y jouer, mais c'est juste ennuyeux. Ainsi, avec quatre personnages sélectionnés, vous êtes prêt à jouer. Vous arrivez sur une île, le jeu en compte 7, et la première surprise est que vous devez obtenir l'attraction que vous souhaitez. L'île regorge en fait de destinations différentes, un aéroport pour vous emmener sur une autre île, un magasin pour acheter des choses, des endroits pour "surprendre" et plus encore. Ainsi, vous pouvez voir les endroits accessibles sur la carte et choisir votre destination, et votre adversaire fera de même. Ensuite une roue se mettra à tourner pour désigner le gagnant, passons à autre chose. Ensuite, vous vous déplacerez automatiquement. Au cours de ces étapes, des événements peuvent se produire pour vous rapporter des cristaux, des étoiles et des objets utiles, mais nous y reviendrons. Ensuite, vous entrerez dans l'un des mini-jeux. À ce stade, vous aurez le choix entre une séance d'entraînement ou un véritable défi. À la fin de ces défis, vous verrez où vous en êtes et obtiendrez des objets en fonction de ces derniers. Ces objets vous serviront ensuite dans le jeu Magic Bingo, où vous devez former une rangée de symboles. Vous avez une grille, tout comme votre adversaire, et vous pouvez interférer avec la grille de l'adversaire en vous assurant que vos "ennemis" ne réussissent jamais à créer leurs lignes. Comment faire ? Eh bien, il suffit d'utiliser un objet avec une capacité spécifique (par exemple, marteler un carré qui déplace la ligne) pour empêcher la création de la ligne. Si mon explication vous donne l'impression d'être très laborieuse, attendez de voir l'explication de Scrooge au début du jeu, c'est complètement incompréhensible, je me demande si l'oncle nous explique le théorème de Pythagore (j'ai exagéré de tristesse) ! Bref, ce n'est pas que du ballonnement, c'est embêtant, et à terme on va laisser tomber ce mode de jeu qui ne change rien au jeu, même si on peut y jouer à deux. Il y a toujours le mode Magic Tour Pass, où vous pouvez directement jouer aux mini-jeux que vous avez débloqués en mode Magic Bingo. Ha, oui, l'important est que les jeux soient tous à zéro sur le reste, et je ne vais pas vous dire la peine de trouver un défi que vous pouvez regarder pendant plus de cinq minutes à portée de main. Je ne sais pas si c'est parce que la conception du jeu est fondamentalement insipide, ou à cause du doublage français minimal (mais en conservant une partie du son original), ou parce que regarder des commentaires de mini-jeu "ne comprends pas un mot dangereux sur quoi à faire', mais de toute façon, là aussi c'est totalement raté. Pour les intéressés, vous pourrez tester des clichés de soucoupes volantes tentant de kidnapper des vaches, éviter les lasers en déplaçant des miroirs, résoudre des équations symboliques, vous amuser dans des fontaines, participer à des ruées vers l'or, tirer sur des bateaux pirates, etc. Encore une fois, si le jeu arbore des couleurs vives, les costumes sont moyens et les mini-jeux n'ont pas d'âme. Chaque jeu a son propre gameplay bien sûr, mais dans de nombreux cas, vous devez sauter sauvagement pour pousser vos adversaires et leur faire perdre leurs cristaux. Comme je l'ai dit, chaque jeu a une explication de ce que vous devez faire, mais certains sont vagues, vous sautez, vous poussez vos petits camarades de jeu, et vous ne comprenez rien. Eh bien, je vais m'arrêter là. Tout ça pour dire que s'il est amusant de jouer aux jeux vidéo avec les amis que l'on recherche, n'hésitez pas entre l'excellent Mario Party 4 et cette soirée Disney presque inutile. Moyennement convaincant d'un point de vue graphique, avec un mode "magic bingo" déroutant, 90 134546264 mini-jeux à vous couper le souffle, Hudson est là pour étaler une grande stratégie visant à Bloquer les joueurs les plus réceptifs. Carton rouge messieurs, si ce n'est pas de l'anti-jeu ! !
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!