Test Dofus : Battles

Il ne fait aucun doute qu’Ankama est partout. Après s’être fait connaître avec le MMORPG Dofus, le studio français s’est lancé dans l’édition et l’animation. Il n’a cependant pas abandonné le territoire du jeu vidéo et vient même de s’attaquer au Xbox Live avec l’île de Wakfu. Comme si rien ne pouvait arrêter cette soif de variété, Ankama débarque sur l’Apple Store avec Dofus : Battles.

Il suffit souvent d’évoquer le nom de Dofus ou d’Ankama pour déchaîner la passion. Vous verrez sûrement des commentaires de personnes qui n’ont pas touché à Dofus : Battles, mais ils vous diront que c’est un jeu destiné aux moins de 10 ans, ou un nouveau spin-off qui n’a pas beaucoup d’intérêt… nous ‘ai tellement tort Très tort ! Ces quelques personnes lésées sont sur le point de passer à côté de superbes tours de défense de style Plants vs Zombies. Non seulement c’est un jeu aux mécaniques bien pensées, mais il s’intègre parfaitement dans l’univers de Dofus et bénéficie de son humour et de son style graphique.

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que la scène de Dofus : Battles est complètement tirée par les cheveux. Steff Taff, auteur à succès, est sous le contrôle d’un démon plutôt gênant. La création de ces deux garçons a bouleversé les Douze Mondes, et les dieux ont finalement décidé d’envoyer le dragon Anikahal et quelques guerriers pour remettre les choses sur les rails. Concrètement, votre aventure vous fera voyager à travers la carte de l’univers Dofus, d’une bataille à l’autre. Cette série de batailles est vraiment la principale leçon, même si elle est interrompue par des pauses narratives et quelques mini-jeux. Ces affrontements se déroulent dans des environnements familiers aux fans de Dofus, mais leur progression est tout à fait originale. Ainsi, vous aurez 12 types de personnages à votre disposition, chacun représentant une classe de MMO, seuls les nouveaux entrants dans l’univers, Rogue et Zobal, ne répondant pas à l’appel. Votre objectif est de vous assurer que les vagues successives d’ennemis n’atteignent pas l’Animakhal qui se tient au fond du champ de bataille

Le principe est simple : vous pouvez organiser un nombre limité de personnages au sol. Chacun de ces combattants n’utilise qu’un seul sort, certains se spécialisant dans les attaques, tandis que d’autres se spécialisant dans les classes auxiliaires : par exemple, Iop sabre tout ce qui passe à sa portée, tandis qu’Eniripsa soigne son petit collègue. Tuer des ennemis permet de récupérer quelques cristaux qui serviront à invoquer de nouveaux guerriers sur le terrain de jeu. Sans aller trop loin, le concept de base de Dofus : Battles fait penser à Plants vs. Zombies, mais contrairement à ce dernier, le titre d’Ankama propose des situations très variées et pas toujours faciles à adapter. La difficulté de Dofus : Battles n’est pas insurmontable, mais elle existe, et c’est le premier des trois niveaux de difficulté proposés. On ne va pas se plaindre de devoir se creuser la tête pour exploiter les capacités de chaque classe et construire une formation efficace. Qui a dit que les bloqueurs de Sadida ou les réducteurs de Xelor étaient inutiles ? Vous n’êtes pas obligé de tout miser sur l’attaque pour gérer l’afflux d’ennemis. Dofus : Battles ne se contente pas de recycler la formule classique du tower defense, mais propose également des éléments directement issus du petit monde RPG.

Vos personnages monteront de niveau avec des points d’expérience, mais surtout vous devrez gérer leur inventaire. En lâchant des fantômes, les ennemis vous laissent parfois des objets intéressants et un joli sac à main Karma. Votre butin n’est plus intéressant que si vous avez Enutrof dans votre équipe… Vous pourrez alors dépenser votre fortune dans une boutique plutôt modeste qui regroupe là encore quelques objets issus du MMO. Il faut gérer intelligemment son équipement pour augmenter la défense d’une classe précise ou les chances de coup critique d’une autre classe… On regrette que ces différents engrenages ne viennent pas directement aux personnages dont l’apparence ne changera jamais par petites quantités. Une autre plainte mineure qui peut être soulevée avec le jeu est que l’action a tendance à être un peu encombrée lorsqu’il y a trop de monde à l’écran. L’invocation d’Osamodas est donc particulièrement utile, mais il n’est pas toujours facile de trouver votre enfant dans la bagarre lorsque votre enfant est maltraité. Un système de pause active pourrait être le bienvenu pour donner aux joueurs une pause. Malgré ces petites réserves, il faut avouer que ce Dofus : Battles est une vraie réussite qui devrait ravir les fans de Dofus et les passionnés de tower defense en quête de challenge.

En résumé !

Test Dofus : Battles

Il ne fait aucun doute qu'Ankama est partout. Après s'être fait connaître avec le MMORPG Dofus, le studio français s'est lancé dans l'édition et l'animation. Il n'a cependant pas abandonné le territoire du jeu vidéo et vient même de s'attaquer au Xbox Live avec l'île de Wakfu. Comme si rien ne pouvait arrêter cette soif de variété, Ankama débarque sur l'Apple Store avec Dofus : Battles. Il suffit souvent d'évoquer le nom de Dofus ou d'Ankama pour déchaîner la passion. Vous verrez sûrement des commentaires de personnes qui n'ont pas touché à Dofus : Battles, mais ils vous diront que c'est un jeu destiné aux moins de 10 ans, ou un nouveau spin-off qui n'a pas beaucoup d'intérêt... nous 'ai tellement tort Très tort ! Ces quelques personnes lésées sont sur le point de passer à côté de superbes tours de défense de style Plants vs Zombies. Non seulement c'est un jeu aux mécaniques bien pensées, mais il s'intègre parfaitement dans l'univers de Dofus et bénéficie de son humour et de son style graphique. Vous ne serez pas surpris d'apprendre que la scène de Dofus : Battles est complètement tirée par les cheveux. Steff Taff, auteur à succès, est sous le contrôle d'un démon plutôt gênant. La création de ces deux garçons a bouleversé les Douze Mondes, et les dieux ont finalement décidé d'envoyer le dragon Anikahal et quelques guerriers pour remettre les choses sur les rails. Concrètement, votre aventure vous fera voyager à travers la carte de l'univers Dofus, d'une bataille à l'autre. Cette série de batailles est vraiment la principale leçon, même si elle est interrompue par des pauses narratives et quelques mini-jeux. Ces affrontements se déroulent dans des environnements familiers aux fans de Dofus, mais leur progression est tout à fait originale. Ainsi, vous aurez 12 types de personnages à votre disposition, chacun représentant une classe de MMO, seuls les nouveaux entrants dans l'univers, Rogue et Zobal, ne répondant pas à l'appel. Votre objectif est de vous assurer que les vagues successives d'ennemis n'atteignent pas l'Animakhal qui se tient au fond du champ de bataille Le principe est simple : vous pouvez organiser un nombre limité de personnages au sol. Chacun de ces combattants n'utilise qu'un seul sort, certains se spécialisant dans les attaques, tandis que d'autres se spécialisant dans les classes auxiliaires : par exemple, Iop sabre tout ce qui passe à sa portée, tandis qu'Eniripsa soigne son petit collègue. Tuer des ennemis permet de récupérer quelques cristaux qui serviront à invoquer de nouveaux guerriers sur le terrain de jeu. Sans aller trop loin, le concept de base de Dofus : Battles fait penser à Plants vs. Zombies, mais contrairement à ce dernier, le titre d'Ankama propose des situations très variées et pas toujours faciles à adapter. La difficulté de Dofus : Battles n'est pas insurmontable, mais elle existe, et c'est le premier des trois niveaux de difficulté proposés. On ne va pas se plaindre de devoir se creuser la tête pour exploiter les capacités de chaque classe et construire une formation efficace. Qui a dit que les bloqueurs de Sadida ou les réducteurs de Xelor étaient inutiles ? Vous n'êtes pas obligé de tout miser sur l'attaque pour gérer l'afflux d'ennemis. Dofus : Battles ne se contente pas de recycler la formule classique du tower defense, mais propose également des éléments directement issus du petit monde RPG. Vos personnages monteront de niveau avec des points d'expérience, mais surtout vous devrez gérer leur inventaire. En lâchant des fantômes, les ennemis vous laissent parfois des objets intéressants et un joli sac à main Karma. Votre butin n'est plus intéressant que si vous avez Enutrof dans votre équipe... Vous pourrez alors dépenser votre fortune dans une boutique plutôt modeste qui regroupe là encore quelques objets issus du MMO. Il faut gérer intelligemment son équipement pour augmenter la défense d'une classe précise ou les chances de coup critique d'une autre classe... On regrette que ces différents engrenages ne viennent pas directement aux personnages dont l'apparence ne changera jamais par petites quantités. Une autre plainte mineure qui peut être soulevée avec le jeu est que l'action a tendance à être un peu encombrée lorsqu'il y a trop de monde à l'écran. L'invocation d'Osamodas est donc particulièrement utile, mais il n'est pas toujours facile de trouver votre enfant dans la bagarre lorsque votre enfant est maltraité. Un système de pause active pourrait être le bienvenu pour donner aux joueurs une pause. Malgré ces petites réserves, il faut avouer que ce Dofus : Battles est une vraie réussite qui devrait ravir les fans de Dofus et les passionnés de tower defense en quête de challenge.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!