Test Donkey Kong 64

18 ans après sa première apparition sur notre petit écran amusant, notre légendaire ami singe est de retour avec une nouvelle aventure en 3D. De plus, quand on sait que Rare est responsable de tout façonner, on peut s’attendre à une explosion ! Bah Bah Bah ! ! !

K. Rool, le vil crocodile a une fois de plus un nouveau plan pour détruire son pire ennemi, les Kongs. Sa nouvelle arme, Blast-o-matic, est sur le point de détruire Kongs Island, et notre belle équipe de singes aura besoin de tout son courage pour contrecarrer les plans du reptile. Ben oui, dans la série « On prend la même chose, on recommence », ils auraient pu se fouler davantage… Pourtant, Rare a travaillé sur Donkey Kong 64 pendant deux ans et demi ! Alors Donkey Kong reprend les secrets intemporels des jeux vidéo, un héros qui a fait ses preuves et qui est ramené dans l’air du temps avec une baguette en 3D. C’est ainsi que nous connaissons toute l’expérience du studio britannique, car en matière de 3D, les gens de Rareware en savent quelque chose.

Pour ces nouvelles aventures, tous les amis de Donkey sont là. Au cours de l’aventure, vous contrôlerez un total de 5 personnages : Donkey Kong, Daddy’s King Kong, Little King Kong, Skinny King Kong et Chunky King Kong. Chacun d’eux possède des coups et des super coups spécifiques et il faut les utiliser au maximum selon leurs compétences pour déjouer certains des pièges cachés par Donkey Kong 64. Rare ajoute 8 niveaux dans le jeu. jeux de tir, etc.).

Donkey Kong bénéficie d’une grande variété de mouvements, en plus de la course traditionnelle, sauter, donner des coups de pied, il peut nager dans l’eau en toute liberté, grimper aux arbres, se balancer à la corde, charger et rester immobile, ce ne sont que des mouvements courants. Tous les singes, ils ont leurs propres capacités. Par exemple, chacun de nos 5 primates possède une arme et un instrument uniques qui s’avéreront tous utiles en temps voulu. Le système de caméra utilise le meilleur mode semi-auto disponible aujourd’hui, ce qui est plus que suffisant dans la plupart des situations sans aucun problème de jeu, et le mode de vue subjective est particulièrement utile. Graphiquement, le moteur 3D offre des résultats étonnants. En utilisant le pack d’extension obligatoire, Rare s’est assuré que les 4 Mo supplémentaires fonctionnent au mieux. Nous assistons donc à nouveau à des effets d’éclairage riches avec des couleurs vives et détaillées, tandis que Donkey et ses amis maintiennent une fluidité parfaite sans utiliser de brouillard. Les animations et les boss à la fin des niveaux sont également excellents, et les niveaux regorgent de petits détails ou d’éléments interactifs comme des tonneaux qui se balancent, etc.

La difficulté de Donkey Kong 64 peut avoir plus à voir avec la taille de son monde et le système de progression que Rare fournit qu’avec la difficulté réelle de chaque événement. En effet, l’exploration demandera le plus de temps, d’organisation et de patience si les mini-jeux ou les monstres que vous détruisez ne représentent pas le summum de la difficulté. Chaque monde doit être déverrouillé en utilisant les bons objets ou en libérant les bons personnages eux-mêmes, etc. En termes de linéarité, cela donne une durée de vie très longue et particulièrement complexe. Le mode multijoueur (injouable au début du jeu) se débloquera bientôt, vous permettant de jouer jusqu’à 4 joueurs dans une sorte de deathmatch. L’intérêt pour ce mode est toujours très fort, d’autant qu’à un moment donné, les concepteurs ont très bien travaillé : des animations fluides et un gameplay de haut niveau. Dans l’ensemble, Donkey Kong 64 est sans aucun doute l’option la plus sûre sur la plate-forme que la Nintendo 64 a à offrir. Durée de vie remarquable enrobée de graphismes, connaître les performances de la console, sa prise en main et sa profondeur de gameplay vous laissera sans voix.

En résumé !

Test Donkey Kong 64

18 ans après sa première apparition sur notre petit écran amusant, notre légendaire ami singe est de retour avec une nouvelle aventure en 3D. De plus, quand on sait que Rare est responsable de tout façonner, on peut s'attendre à une explosion ! Bah Bah Bah ! ! ! K. Rool, le vil crocodile a une fois de plus un nouveau plan pour détruire son pire ennemi, les Kongs. Sa nouvelle arme, Blast-o-matic, est sur le point de détruire Kongs Island, et notre belle équipe de singes aura besoin de tout son courage pour contrecarrer les plans du reptile. Ben oui, dans la série "On prend la même chose, on recommence", ils auraient pu se fouler davantage... Pourtant, Rare a travaillé sur Donkey Kong 64 pendant deux ans et demi ! Alors Donkey Kong reprend les secrets intemporels des jeux vidéo, un héros qui a fait ses preuves et qui est ramené dans l'air du temps avec une baguette en 3D. C'est ainsi que nous connaissons toute l'expérience du studio britannique, car en matière de 3D, les gens de Rareware en savent quelque chose. Pour ces nouvelles aventures, tous les amis de Donkey sont là. Au cours de l'aventure, vous contrôlerez un total de 5 personnages : Donkey Kong, Daddy's King Kong, Little King Kong, Skinny King Kong et Chunky King Kong. Chacun d'eux possède des coups et des super coups spécifiques et il faut les utiliser au maximum selon leurs compétences pour déjouer certains des pièges cachés par Donkey Kong 64. Rare ajoute 8 niveaux dans le jeu. jeux de tir, etc.). Donkey Kong bénéficie d'une grande variété de mouvements, en plus de la course traditionnelle, sauter, donner des coups de pied, il peut nager dans l'eau en toute liberté, grimper aux arbres, se balancer à la corde, charger et rester immobile, ce ne sont que des mouvements courants. Tous les singes, ils ont leurs propres capacités. Par exemple, chacun de nos 5 primates possède une arme et un instrument uniques qui s'avéreront tous utiles en temps voulu. Le système de caméra utilise le meilleur mode semi-auto disponible aujourd'hui, ce qui est plus que suffisant dans la plupart des situations sans aucun problème de jeu, et le mode de vue subjective est particulièrement utile. Graphiquement, le moteur 3D offre des résultats étonnants. En utilisant le pack d'extension obligatoire, Rare s'est assuré que les 4 Mo supplémentaires fonctionnent au mieux. Nous assistons donc à nouveau à des effets d'éclairage riches avec des couleurs vives et détaillées, tandis que Donkey et ses amis maintiennent une fluidité parfaite sans utiliser de brouillard. Les animations et les boss à la fin des niveaux sont également excellents, et les niveaux regorgent de petits détails ou d'éléments interactifs comme des tonneaux qui se balancent, etc. La difficulté de Donkey Kong 64 peut avoir plus à voir avec la taille de son monde et le système de progression que Rare fournit qu'avec la difficulté réelle de chaque événement. En effet, l'exploration demandera le plus de temps, d'organisation et de patience si les mini-jeux ou les monstres que vous détruisez ne représentent pas le summum de la difficulté. Chaque monde doit être déverrouillé en utilisant les bons objets ou en libérant les bons personnages eux-mêmes, etc. En termes de linéarité, cela donne une durée de vie très longue et particulièrement complexe. Le mode multijoueur (injouable au début du jeu) se débloquera bientôt, vous permettant de jouer jusqu'à 4 joueurs dans une sorte de deathmatch. L'intérêt pour ce mode est toujours très fort, d'autant qu'à un moment donné, les concepteurs ont très bien travaillé : des animations fluides et un gameplay de haut niveau. Dans l'ensemble, Donkey Kong 64 est sans aucun doute l'option la plus sûre sur la plate-forme que la Nintendo 64 a à offrir. Durée de vie remarquable enrobée de graphismes, connaître les performances de la console, sa prise en main et sa profondeur de gameplay vous laissera sans voix.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!