Test Doodle Jump

Doodle Jump est finaliste à l’IGF (Indie Video Game Festival) et fait partie de nos jeux rapidement addictifs. Sous son caractère attachant, et derrière ses graphismes si « normaux », se cache un titre distinctif qui est resté dans le top 10 de l’Apple Store pendant des mois et y reste toujours.

Doodle Jump, édité et développé par Lima Sky, est de loin le jeu le plus facile à jouer. Il vous suffit de sauter de plate-forme en plate-forme en évitant les monstres et les soucoupes volantes pour monter le plus haut possible. Mais attention, votre ascension deviendra de plus en plus périlleuse au fur et à mesure de votre périple ! En effet, les plateformes ont changé : elles disparaissent, bougent, s’effondrent… ce qui rendra votre ascension plus difficile. Parce que la moindre erreur peut envoyer vos graffitis en chute libre sur des kilomètres.

On peut se dire : « Bon, j’ai essayé une fois et c’est fini… » Mais non, on a toujours envie de battre nos records ! Ensuite, n’oublions pas que le jeu offre également la possibilité de suivre les classements en temps réel pour voir comment nos performances se comparent à celles de tous les autres joueurs ! Peut-on le rendre plus engageant ? Doodle Jump propose de nombreux thèmes graphiques qui fonctionnent tout au long de l’année. Par exemple, en décembre, le Doodle ressemble au Père Noël, tandis que l’arrière-plan lui-même change pour faire place aux flocons de neige. De même, lors de la Coupe du monde, un terrain de football est apparu en arrière-plan, et l’ennemi a pris les couleurs de certains drapeaux d’équipe. Les thèmes nous surprennent à chaque fois !

Le gameplay de Doodle Jump peut se résumer en un seul verbe : maigre. En fait, vous pouvez déplacer votre Doodle sur une plate-forme simplement en inclinant votre iPod/iPhone vers la droite ou vers la gauche. Notez qu’une fois qu’une plate-forme disparaît de l’écran, elle est définitivement perdue : toute erreur entraînera donc un game over. Doodle Jump nous donne quelques bonus pour vous faciliter la tâche lors de l’ascension : d’abord le capuchon d’hélice, qui permet de voler quelques secondes, puis le jetpack, qui a la même fonction que le capuchon d’hélice, mais trouve plus vite. Enfin, les boucliers vous permettent de vous protéger des ennemis qui se mettent en travers de votre chemin. Oui, toutes sortes d’extraterrestres et de monstres vous dérangeront pendant l’ascension. Heureusement, les Doodles sont capables de repousser les intrus ! Son torse lui permet de tirer et d’éliminer les ennemis en touchant l’écran. Bien sûr, tirer et se déplacer en même temps peut être très difficile quand on est grand, mais c’est aussi le challenge du jeu !

En résumé !

Test Doodle Jump

Doodle Jump est finaliste à l'IGF (Indie Video Game Festival) et fait partie de nos jeux rapidement addictifs. Sous son caractère attachant, et derrière ses graphismes si "normaux", se cache un titre distinctif qui est resté dans le top 10 de l'Apple Store pendant des mois et y reste toujours. Doodle Jump, édité et développé par Lima Sky, est de loin le jeu le plus facile à jouer. Il vous suffit de sauter de plate-forme en plate-forme en évitant les monstres et les soucoupes volantes pour monter le plus haut possible. Mais attention, votre ascension deviendra de plus en plus périlleuse au fur et à mesure de votre périple ! En effet, les plateformes ont changé : elles disparaissent, bougent, s'effondrent... ce qui rendra votre ascension plus difficile. Parce que la moindre erreur peut envoyer vos graffitis en chute libre sur des kilomètres. On peut se dire : "Bon, j'ai essayé une fois et c'est fini..." Mais non, on a toujours envie de battre nos records ! Ensuite, n'oublions pas que le jeu offre également la possibilité de suivre les classements en temps réel pour voir comment nos performances se comparent à celles de tous les autres joueurs ! Peut-on le rendre plus engageant ? Doodle Jump propose de nombreux thèmes graphiques qui fonctionnent tout au long de l'année. Par exemple, en décembre, le Doodle ressemble au Père Noël, tandis que l'arrière-plan lui-même change pour faire place aux flocons de neige. De même, lors de la Coupe du monde, un terrain de football est apparu en arrière-plan, et l'ennemi a pris les couleurs de certains drapeaux d'équipe. Les thèmes nous surprennent à chaque fois ! Le gameplay de Doodle Jump peut se résumer en un seul verbe : maigre. En fait, vous pouvez déplacer votre Doodle sur une plate-forme simplement en inclinant votre iPod/iPhone vers la droite ou vers la gauche. Notez qu'une fois qu'une plate-forme disparaît de l'écran, elle est définitivement perdue : toute erreur entraînera donc un game over. Doodle Jump nous donne quelques bonus pour vous faciliter la tâche lors de l'ascension : d'abord le capuchon d'hélice, qui permet de voler quelques secondes, puis le jetpack, qui a la même fonction que le capuchon d'hélice, mais trouve plus vite. Enfin, les boucliers vous permettent de vous protéger des ennemis qui se mettent en travers de votre chemin. Oui, toutes sortes d'extraterrestres et de monstres vous dérangeront pendant l'ascension. Heureusement, les Doodles sont capables de repousser les intrus ! Son torse lui permet de tirer et d'éliminer les ennemis en touchant l'écran. Bien sûr, tirer et se déplacer en même temps peut être très difficile quand on est grand, mais c'est aussi le challenge du jeu !
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!