Test Dream Story

« Fantasy Stories » respecte pleinement le code de conduite des jeux pour enfants, un monstre ridicule et maléfique, une mère rassurante et invisible, et deux enfants aventureux et téméraires.

La scène d’intro fait immédiatement penser à un dessin animé, et on découvre que nos deux amis Tim et Lola couchent avec leur mère qui, comme les vieux Tom et Jerry, a un visage invisible. Bref, pour aller droit au but, voici le deal… Insomniak, un vieil homme notoire qui devient fou de privation de sommeil, veut se venger de tous les enfants en les empêchant de faire de beaux rêves. Son plan était simple, capturer tous les Winks, ces petites créatures qui viennent faire de beaux rêves nocturnes pour les enfants. Tim et Laura devront voyager dans le monde des rêves pour combattre le plan machiavélique d’Insomniak.

En tant que jeu de plateforme 3D, Dreamstory emmènera nos chers bambins dans 7 univers différents, comme le monde des pirates ou l’espace interstellaire, et passera 18 niveaux. Pour pouvoir combattre tous ces démons cauchemardesques, Tim et Laura vont pouvoir se déguiser et être ce qu’ils veulent. À chaque fois, ils acquièrent des pouvoirs ou des coups spéciaux qui changeront quelque peu l’attrait du jeu. Avec un total de 4 variantes disponibles pour chaque personnage, vous savez que vous devrez en choisir une pour votre aventure. Au cours de l’aventure, divers mini-jeux tels que des courses sont accessibles.

Techniquement, Dream Story s’incarne dans sa conception graphique. Rien de vraiment étonnant, mais plus de jeux honnêtes. Dans le cas d’un niveau très tridimensionnel, le programmeur se permet d’insister sur les quelques effets de lumière, prenant pour prétexte l’effet cartoon. Les niveaux sont bien conçus, mais peut-être un peu trop difficiles pour les objectifs principaux que GT Interactive s’est fixés avec ce produit. En effet, certains scénarios de plate-forme sont encore assez « chauds ». Pour pallier un peu à cela, nous avons travaillé sur les commandes et c’est assez intuitif pour les enfants.

Dans l’ensemble, un jeu de plateforme normal pour le joueur moyen, mais un jeu très adapté aux enfants avec une scène de film très professionnelle qui fera rêver les enfants pendant les vacances.

En résumé !

Test Dream Story

"Fantasy Stories" respecte pleinement le code de conduite des jeux pour enfants, un monstre ridicule et maléfique, une mère rassurante et invisible, et deux enfants aventureux et téméraires. La scène d'intro fait immédiatement penser à un dessin animé, et on découvre que nos deux amis Tim et Lola couchent avec leur mère qui, comme les vieux Tom et Jerry, a un visage invisible. Bref, pour aller droit au but, voici le deal... Insomniak, un vieil homme notoire qui devient fou de privation de sommeil, veut se venger de tous les enfants en les empêchant de faire de beaux rêves. Son plan était simple, capturer tous les Winks, ces petites créatures qui viennent faire de beaux rêves nocturnes pour les enfants. Tim et Laura devront voyager dans le monde des rêves pour combattre le plan machiavélique d'Insomniak. En tant que jeu de plateforme 3D, Dreamstory emmènera nos chers bambins dans 7 univers différents, comme le monde des pirates ou l'espace interstellaire, et passera 18 niveaux. Pour pouvoir combattre tous ces démons cauchemardesques, Tim et Laura vont pouvoir se déguiser et être ce qu'ils veulent. À chaque fois, ils acquièrent des pouvoirs ou des coups spéciaux qui changeront quelque peu l'attrait du jeu. Avec un total de 4 variantes disponibles pour chaque personnage, vous savez que vous devrez en choisir une pour votre aventure. Au cours de l'aventure, divers mini-jeux tels que des courses sont accessibles. Techniquement, Dream Story s'incarne dans sa conception graphique. Rien de vraiment étonnant, mais plus de jeux honnêtes. Dans le cas d'un niveau très tridimensionnel, le programmeur se permet d'insister sur les quelques effets de lumière, prenant pour prétexte l'effet cartoon. Les niveaux sont bien conçus, mais peut-être un peu trop difficiles pour les objectifs principaux que GT Interactive s'est fixés avec ce produit. En effet, certains scénarios de plate-forme sont encore assez "chauds". Pour pallier un peu à cela, nous avons travaillé sur les commandes et c'est assez intuitif pour les enfants. Dans l'ensemble, un jeu de plateforme normal pour le joueur moyen, mais un jeu très adapté aux enfants avec une scène de film très professionnelle qui fera rêver les enfants pendant les vacances.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!