Test Dream Trigger 3D

Vous aimez vivre une expérience hors du commun et votre chère 3DS manque désespérément de jeux comestibles ? Pourquoi ne pas essayer ce jeu de tir expérimental exclusif à cette petite console portable ? Dream Trigger 3D semble être le moment idéal pour satisfaire votre soif créative. Malheureusement, si le titre profite d’une implémentation sans faille, on va trop vite sur son concept de gameplay.

Le petit monde des shooters est à la fois le rendez-vous des titres les plus codés et l’expérience la plus déroutante. On a récemment eu droit à un Son of Eden complètement détraqué, alors que de plus en plus de tireurs maniaques débarquent en France. Nous avons été ravis de voir ce type de navigation fluide et cela nous a fourni une expérience si diversifiée. Dans ce cas, on ne voit pas pourquoi les consoles portables ne profiteraient pas de cet engouement. En conséquence, les propriétaires de DS peuvent obtenir des clichés étonnamment nets comme le Big Bang Mini ou le Bangai-O Spirits. La 3DS n’a pas encore vraiment pris le dessus, mais on est en droit d’espérer que cette machine gâtera les fans du genre avec Dream Trigger 3D.

Il faut avouer que ces ingrédients se conjuguent clairement pour nous offrir un titre de grande qualité : Dream Trigger 3D peut compter sur un graphisme exemplaire, une bande son captivante et un concept original. Aucun scénario ne fait le lien entre les cinquante niveaux proposés. Cependant, ceux-ci vous emmèneront dans des univers fantastiques où vous rencontrerez des fleurs, des constellations ou des créatures marines. Les ornements offrent le juste mélange de subtilité et de sobriété qui sont susceptibles de vous séduire. Pour ne rien gâcher, le tout est rempli de mélodies surprenantes, tant elles sont immersives : vous aurez ainsi le privilège de redécouvrir de célèbres airs de musique classique recréés aux sauces ambiantes… Jane Bref, les conditions a priori sont donc réunies pour vous immerger pleinement dans ce nouveau voyage vidéoludique et découvrir les subtilités du gameplay original. Le joystick vous permet de diriger votre bateau sur l’écran supérieur de la console et d’appuyer simplement sur la gâchette pour tirer. Rien de spécial jusqu’ici, mais quand on sait que tant que l’ennemi n’est pas emporté, il reste invisible et invulnérable. Pour ce faire, vous devez placer périodiquement la sonde en appuyant sur les quatre coins de l’écran tactile.

Pour être honnête, la première partie a été assez laborieuse : nous avons essayé de nous concentrer sur les deux écrans en même temps, mais nous ne savions pas quoi faire avec le nuage de projectiles ennemis. Ensuite, il y a le moment où l’on comprend que notre vaisseau est invulnérable au tir, et suffisant pour emporter régulièrement de nouveaux adversaires pour continuer à dynamiser son compteur d’attaque. Étant donné que les ennemis suivent presque toujours le même chemin, vous pouvez facilement prédire leur trajectoire et placer le détecteur au bon endroit. C’est exactement le plus gros défaut de ce Dream Trigger 3D : une fois que tu as compris, tous les niveaux sont les mêmes, et aucun d’entre eux ne te présente le moindre défi. Même les boss qui ponctuent chaque étape réagissent plus ou moins de la même manière… Le mode carte vous emmène d’un immense réseau à l’autre, mais à ce rythme, vous allez vite le boucler. Vous aurez ensuite les modes Free Play et Chrono pour essayer d’améliorer votre score, mais les mécaniques de jeu sont tellement répétitives que vous vous ennuierez avant même de refaire les leçons une par une. Enfin, seul le mode Versus apporte un peu de fraîcheur en permettant à deux joueurs de s’affronter dans une course effrénée au score via Wi-Fi. Ce n’est pas suffisant pour sauver un titre qui a du mal à décoller et à se mettre à jour.

En résumé !

Test Dream Trigger 3D

Vous aimez vivre une expérience hors du commun et votre chère 3DS manque désespérément de jeux comestibles ? Pourquoi ne pas essayer ce jeu de tir expérimental exclusif à cette petite console portable ? Dream Trigger 3D semble être le moment idéal pour satisfaire votre soif créative. Malheureusement, si le titre profite d'une implémentation sans faille, on va trop vite sur son concept de gameplay. Le petit monde des shooters est à la fois le rendez-vous des titres les plus codés et l'expérience la plus déroutante. On a récemment eu droit à un Son of Eden complètement détraqué, alors que de plus en plus de tireurs maniaques débarquent en France. Nous avons été ravis de voir ce type de navigation fluide et cela nous a fourni une expérience si diversifiée. Dans ce cas, on ne voit pas pourquoi les consoles portables ne profiteraient pas de cet engouement. En conséquence, les propriétaires de DS peuvent obtenir des clichés étonnamment nets comme le Big Bang Mini ou le Bangai-O Spirits. La 3DS n'a pas encore vraiment pris le dessus, mais on est en droit d'espérer que cette machine gâtera les fans du genre avec Dream Trigger 3D. Il faut avouer que ces ingrédients se conjuguent clairement pour nous offrir un titre de grande qualité : Dream Trigger 3D peut compter sur un graphisme exemplaire, une bande son captivante et un concept original. Aucun scénario ne fait le lien entre les cinquante niveaux proposés. Cependant, ceux-ci vous emmèneront dans des univers fantastiques où vous rencontrerez des fleurs, des constellations ou des créatures marines. Les ornements offrent le juste mélange de subtilité et de sobriété qui sont susceptibles de vous séduire. Pour ne rien gâcher, le tout est rempli de mélodies surprenantes, tant elles sont immersives : vous aurez ainsi le privilège de redécouvrir de célèbres airs de musique classique recréés aux sauces ambiantes... Jane Bref, les conditions a priori sont donc réunies pour vous immerger pleinement dans ce nouveau voyage vidéoludique et découvrir les subtilités du gameplay original. Le joystick vous permet de diriger votre bateau sur l'écran supérieur de la console et d'appuyer simplement sur la gâchette pour tirer. Rien de spécial jusqu'ici, mais quand on sait que tant que l'ennemi n'est pas emporté, il reste invisible et invulnérable. Pour ce faire, vous devez placer périodiquement la sonde en appuyant sur les quatre coins de l'écran tactile. Pour être honnête, la première partie a été assez laborieuse : nous avons essayé de nous concentrer sur les deux écrans en même temps, mais nous ne savions pas quoi faire avec le nuage de projectiles ennemis. Ensuite, il y a le moment où l'on comprend que notre vaisseau est invulnérable au tir, et suffisant pour emporter régulièrement de nouveaux adversaires pour continuer à dynamiser son compteur d'attaque. Étant donné que les ennemis suivent presque toujours le même chemin, vous pouvez facilement prédire leur trajectoire et placer le détecteur au bon endroit. C'est exactement le plus gros défaut de ce Dream Trigger 3D : une fois que tu as compris, tous les niveaux sont les mêmes, et aucun d'entre eux ne te présente le moindre défi. Même les boss qui ponctuent chaque étape réagissent plus ou moins de la même manière... Le mode carte vous emmène d'un immense réseau à l'autre, mais à ce rythme, vous allez vite le boucler. Vous aurez ensuite les modes Free Play et Chrono pour essayer d'améliorer votre score, mais les mécaniques de jeu sont tellement répétitives que vous vous ennuierez avant même de refaire les leçons une par une. Enfin, seul le mode Versus apporte un peu de fraîcheur en permettant à deux joueurs de s'affronter dans une course effrénée au score via Wi-Fi. Ce n'est pas suffisant pour sauver un titre qui a du mal à décoller et à se mettre à jour.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!