Test du jeu Death Come True : un jeu vidéo pas comme les autres

Note des lecteurs0 Note
0
6.3

Aujourd’hui, on va parler d’un jeu qui n’en est pas vraiment un puisqu’il s’agit plutôt d’un film interactif. Si on doit prendre les critères habituels pour noter un jeu, je mettrai les graphismes, le gameplay, la durée de vie du jeu, la bande son et le scénario. C’est de cette manière que j’englobe ma notation lorsque je teste un jeu. Je me met à la place des développeurs pour savoir où ils ont voulu nous emmener et à la place du joueur pour savoir si c’est plaisant. C’est un compromis et une manière d’être le plus juste possible à mes yeux.

Du coup vous allez voir qu’avec ce jeu, j’ai clairement ce travail à mener pour le considérer pleinement comme un jeu et savoir si c’est pleinement appréciable pour les joueurs.

Un film interactif avant tout

Développé par le studio Japonais Too Kyo Games qui sont connus avant tout pour la série Dangaronpa puisque le scénariste de ces 2 oeuvres est Kazutaka Kodaka. On comprend donc bien le parti pris du studio de proposer un jeu interactif qui se rapproche fortement d’un film, on est clairement dans un FMV !

Makoto Karaki
Personnage Principal

On se réveille dans une chambre d’hôtel, suite luxueuse au 5ème étage et un appel téléphonique : “Etes-vous réveillé ? N’hésitez pas à venir me voir à l’accueil si vous avez besoin de quoi que ce soit.” On semble clairement perdu, on ne sait pas ce que l’on fait dans cette pièce et surtout ce qu’il s’est passé. De nombreuses questions en suspens et surtout pourquoi notre photo est diffusé sur l’écran de la chambre avec comme signalement Makoto Karaki, tueur en série recherché par la police. Et pour finir, il s’avère qu’une jeune femme se trouve dans la salle de bain évanouie. On vient de planter le décor et on comprend que la vie ne va pas être simple pour Makoto qui va devoir démêler le vrai du faux.

Devoir faire des choix dans ce FMV peut amener à la mort

Je ne pourrai pas vous en dire plus à ce sujet puisque le jeu a été verrouillé par Nintendo au niveau de la copie de l’écran et le studio a même demandé un accord de non-divulgation soit de ne rien spoil, non pas pour empêcher de faire une critique du jeu mais pour éviter de spoil le contenu du jeu.

Comme je l’ai dis un peu plus haut, on est dans un film interactif et non pas un jeu vidéo au sens du terme classique. Par contre, on est dans un film interactif très bien travailler qui remet au goût du jour les FMV. Il n’a rien de révolutionnaire mais la réalisation est très soignée dans une production qui nous amène seulement à faire des choix et rien de plus. Ces choix sont d’ailleurs des moments importants qui amèneront soient à la mort du personnage soit à la suite du scénario. Alors on a un jeu qui est donc très linéaire et il est relativement intéressant de mourir pour connaître la manière dont cela pourrait mal se passer puisque c’est bien cela dont on parle. On est dans thriller assez dynamique et le fait de se tromper amène une évolution intéressante dans l’histoire qui nous plonge forcément dans la mort. Il est clairement dommage d’avoir un jeu si linéaire mais d’un côté, est-ce qu’on aurait pu avoir autre chose avec un FMV ?

Une traduction nécessaire mais parfois bancal

Comme je vous le disais, les morts sont nécessaires dans ce jeu puisque lorsque l’on meurt, on revient dans la chambre d’hotel pour recommencer et en apprendre alors un peu plus sur le personnage ainsi que les autres protagonistes. On pourrait alors craindre que Death Come True soit répétitif et ce n’est pas le cas grâce à un procédé très bien pensé que je vous laisse découvrir ainsi que montage du film aux petits oignons avec des scènes dignes des films asiatiques que l’on aime. Le casting fait parti de la réussite aussi avec Win Morisaki (connu pour Ready Player One) et Chiaki Kuriyama qui est connu pour Kill Bill vol. 1, on sent que les acteurs n’ont pas été choisi au hasard.

Mauvais choix
Ou Bon choix

Le scénario est aussi excellent et si vous accrochez au jeu et à son style si particulier vous ne pourrez qu’apprécier le jeu qui arrive à convaincre par son style si tranchant et différent des FMV que l’on a l’habitude de voir. On est clairement surpris. Le problème se situe alors dans le fait que le jeu soit un peu court et que l’on aurait souhaité qu’il soit plus long. En effet, il se termine en 2 ou 3 heures, ce qui confirme que l’on est plus dans un film interactif que dans un jeu vidéo classique.

Au niveau de la jouabilité, le jeu dispose d’un mode permettant de rembobiner ou d’avancer qui fonctionne parfaitement. On peut alors réfléchir et revenir sur une scène pour prendre la bonne décision afin de progresser et ne pas mourir “inutilement” même si en vrai on se trouve sur un Die & Retry. L’image est de bonne qualité et que l’on soit sur le dock ou en mode portable, la Nintendo Switch supporte bien le jeu. Mais le point bancal est dans l’obligation de vivre le jeu avec une traduction FR. On doit alors forcément lire les sous-titres qui nous plonge moins surtout pour les personnes qui ne sont pas habituées à lire. De plus, il manque une traduction dans le making-of et les vidéo bonus du jeu qui permettrait de continuer un peu plus l’aventure. On peut néanmoins espérer que ce défaut soit corrigé via un patch prochainement.

death come true test
Au final, c'est une bonne surprise pour un FMV mais qui reste de l'ordre d'un film interactif plus que d'un jeu vidéo et c'est pour cela qu'à mes yeux, je lui accorde légèrement plus que la moyenne. Le gameplay est bon, la musique nous plonge dans l'ambiance mais le jeu est trop court et le fait d'être en vostfr peut en dérouter ou bloquer certains.
Gameplay
7
Durée de vie
4
Graphisme
6
Bande Son
7
Scénario
7.5
Note des lecteurs0 Note
0
FMV prenant
De bons réglages techniques pour le gameplay
Trop Court
Certains passages ne sont pas traduits
6.3

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gameplay
Durée de vie
Graphisme
Bande Son
Scénario
Note finale