Test Duel Masters

Pourquoi ne pas apprendre l’art du duel Kohai avec Rusty et le reste de la série Dueling Masters ? Atari nous a donné sa chance pour cette adaptation PS2 qui honore la philosophie de la série en concentrant son gameplay sur une confrontation de cartes avec des monstres au milieu. Entre Magic the Assembly et Yu-Gi-Oh!, les maîtres du duel se démarquent, mais n’ont pas vraiment réussi à nous convaincre.

Avec sa superbe jaquette et son booster de 10 cartes disponibles lors de l’achat du jeu, Duel Masters ne manquera pas d’attirer l’attention des fans de la série qui arpenteront innocemment les rayons dédiés aux jeux vidéo. En plus des dessins animés et des cartes à collectionner, ce titre nous invite à prolonger un duel ou un duel entre amis sur nos consoles. Il y a au moins 139 cartes dans le jeu de base et ses trois packs d’extension disponibles, plus 5 nouvelles cartes créées uniquement pour le jeu vidéo.

Que vous soyez nouveau dans la série ou fan de la série, il est recommandé de commencer par un tutoriel qui vous rappelle les règles de base. Une fois que vous avez maîtrisé les mécanismes du duel, vous êtes libre de défier divers adversaires en mode arcade ou de passer directement au mode histoire. Cinq, les éléments naturels impliqués dans les duels de maîtres sont appelés « civilisations ». On commence donc par choisir un personnage dont le deck est lié à l’une des cinq civilisations : Nature, Eau, Feu, Lumière ou Ténèbres, chacune d’elles produisant cinq champs de bataille différents.

Le jeu suit un scénario assez soigné dans le but de rester fidèle à la série tout en permettant aux joueurs de défier le héros principal du dessin animé. Cependant, cet aspect se traduit simplement par la possibilité de faire des mouvements limités autour de la carte pour faire avancer l’intrigue principale. Mais il est aussi tout à fait possible de s’attarder à différents endroits et d’affronter un maximum d’adversaires pour gagner des cartes supplémentaires et acquérir de l’expérience. Aussi, si vous rencontrez des difficultés pour choisir votre personnage de départ, sachez que vous devrez de toute façon jouer avec cinq protagonistes pour accéder au tournoi des cinq couleurs. Dans certains endroits, vous pouvez également revendre vos cartes pour gagner de l’argent ou échanger avec d’autres joueurs. Bien sûr, le menu vous permet de gérer votre deck et d’examiner chaque carte en détail.

Mais maintenant, regardons le duel proprement dit. Si l’interface reste assez simple, elle permet tout de même de voir la zone de combat où les mains et les monstres du joueur sont rendus en 3D. Lors d’un affrontement entre deux créatures, l’attaque est retranscrite au travers d’une cinématique que l’on peut choisir de désactiver si l’on souhaite accélérer le duel. Malheureusement, la conception des monstres et des personnages n’est vraiment pas convaincante et les cinématiques sont difficiles à impressionner. Reste à savoir si la possibilité stratégique rattrapera les autres possibilités. Sans surprise, le jeu a été inspiré par d’autres jeux de cartes à collectionner célèbres, tels que Magic the Assembly. Pour les créatures qui viennent d’effectuer une action et deviennent donc vulnérables au tour suivant, on retrouve le concept maléfique de supplication et d’engagement. De plus, les cartes doivent être sacrifiées pour stocker diverses valeurs magiques.

La bonne idée vient du fait qu’on peut gérer les phases du tour dans n’importe quel ordre, ce qui n’est pas mal. Par exemple, vous pouvez attaquer une cible avant de sacrifier une carte, puis invoquer un monstre avant d’attaquer à nouveau. Notez qu’en mode extrême, les duels sont plus stressants et plus rapides, car chaque mouvement est effectué pendant un temps limité. L’utilisation de sorts nécessite également du mana de certaines propriétés, mais ils ne sont pas aussi efficaces que des jeux comme Yu-Gi-Oh! Une autre particularité est que cinq boucliers doivent être détruits pour porter le coup final à l’adversaire. Lorsqu’un bouclier est détruit, la carte qui le représente est envoyée dans la main de son propriétaire. La difficulté est que seuls les monstres ayant la capacité de bloquer peuvent contrer l’attaque de l’ennemi pour se défendre contre le bouclier. Laissant de côté certaines subtilités, comme l’évolution des créatures et les effets inhérents à leurs capacités spéciales, force est de constater que ce maître du duel est trop limité en termes de stratégie. Dès lors, il est probable que seuls les utilisateurs fidèles de la série retrouveront leurs comptes.

En résumé !

Test Duel Masters

Pourquoi ne pas apprendre l'art du duel Kohai avec Rusty et le reste de la série Dueling Masters ? Atari nous a donné sa chance pour cette adaptation PS2 qui honore la philosophie de la série en concentrant son gameplay sur une confrontation de cartes avec des monstres au milieu. Entre Magic the Assembly et Yu-Gi-Oh!, les maîtres du duel se démarquent, mais n'ont pas vraiment réussi à nous convaincre. Avec sa superbe jaquette et son booster de 10 cartes disponibles lors de l'achat du jeu, Duel Masters ne manquera pas d'attirer l'attention des fans de la série qui arpenteront innocemment les rayons dédiés aux jeux vidéo. En plus des dessins animés et des cartes à collectionner, ce titre nous invite à prolonger un duel ou un duel entre amis sur nos consoles. Il y a au moins 139 cartes dans le jeu de base et ses trois packs d'extension disponibles, plus 5 nouvelles cartes créées uniquement pour le jeu vidéo. Que vous soyez nouveau dans la série ou fan de la série, il est recommandé de commencer par un tutoriel qui vous rappelle les règles de base. Une fois que vous avez maîtrisé les mécanismes du duel, vous êtes libre de défier divers adversaires en mode arcade ou de passer directement au mode histoire. Cinq, les éléments naturels impliqués dans les duels de maîtres sont appelés "civilisations". On commence donc par choisir un personnage dont le deck est lié à l'une des cinq civilisations : Nature, Eau, Feu, Lumière ou Ténèbres, chacune d'elles produisant cinq champs de bataille différents. Le jeu suit un scénario assez soigné dans le but de rester fidèle à la série tout en permettant aux joueurs de défier le héros principal du dessin animé. Cependant, cet aspect se traduit simplement par la possibilité de faire des mouvements limités autour de la carte pour faire avancer l'intrigue principale. Mais il est aussi tout à fait possible de s'attarder à différents endroits et d'affronter un maximum d'adversaires pour gagner des cartes supplémentaires et acquérir de l'expérience. Aussi, si vous rencontrez des difficultés pour choisir votre personnage de départ, sachez que vous devrez de toute façon jouer avec cinq protagonistes pour accéder au tournoi des cinq couleurs. Dans certains endroits, vous pouvez également revendre vos cartes pour gagner de l'argent ou échanger avec d'autres joueurs. Bien sûr, le menu vous permet de gérer votre deck et d'examiner chaque carte en détail. Mais maintenant, regardons le duel proprement dit. Si l'interface reste assez simple, elle permet tout de même de voir la zone de combat où les mains et les monstres du joueur sont rendus en 3D. Lors d'un affrontement entre deux créatures, l'attaque est retranscrite au travers d'une cinématique que l'on peut choisir de désactiver si l'on souhaite accélérer le duel. Malheureusement, la conception des monstres et des personnages n'est vraiment pas convaincante et les cinématiques sont difficiles à impressionner. Reste à savoir si la possibilité stratégique rattrapera les autres possibilités. Sans surprise, le jeu a été inspiré par d'autres jeux de cartes à collectionner célèbres, tels que Magic the Assembly. Pour les créatures qui viennent d'effectuer une action et deviennent donc vulnérables au tour suivant, on retrouve le concept maléfique de supplication et d'engagement. De plus, les cartes doivent être sacrifiées pour stocker diverses valeurs magiques. La bonne idée vient du fait qu'on peut gérer les phases du tour dans n'importe quel ordre, ce qui n'est pas mal. Par exemple, vous pouvez attaquer une cible avant de sacrifier une carte, puis invoquer un monstre avant d'attaquer à nouveau. Notez qu'en mode extrême, les duels sont plus stressants et plus rapides, car chaque mouvement est effectué pendant un temps limité. L'utilisation de sorts nécessite également du mana de certaines propriétés, mais ils ne sont pas aussi efficaces que des jeux comme Yu-Gi-Oh! Une autre particularité est que cinq boucliers doivent être détruits pour porter le coup final à l'adversaire. Lorsqu'un bouclier est détruit, la carte qui le représente est envoyée dans la main de son propriétaire. La difficulté est que seuls les monstres ayant la capacité de bloquer peuvent contrer l'attaque de l'ennemi pour se défendre contre le bouclier. Laissant de côté certaines subtilités, comme l'évolution des créatures et les effets inhérents à leurs capacités spéciales, force est de constater que ce maître du duel est trop limité en termes de stratégie. Dès lors, il est probable que seuls les utilisateurs fidèles de la série retrouveront leurs comptes.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!