Test Dynasty Warriors Next

La franchise Dynasty Warriors a légèrement diminué ces dernières années, mais est de retour avec une série PS Vita appelée Next. Le message est clair, cette œuvre vise à balayer le passé pour mieux regarder vers l’avenir. Il y aura donc plein de nouveautés, mais sont-elles sages ?

En gros, Dynasty Warriors Next ressemble à un épisode plus classique. Il va donc falloir revisiter la Romance des Trois Royaumes à travers le mode campagne, permettant d’unifier une Chine au bord du chaos. Ensuite, nous devrons mener une bataille épique pour réprimer l’insurrection qui se développe à travers le pays. Ce mouvement est on ne peut plus traditionnel, car nous incarnerons un général qui doit réussir sur le champ de bataille en éliminant des milliers d’ennemis. Pour gagner, vous devez d’abord capturer des zones (présentées dans Dynasty Warriors : Gundam) avant d’attaquer le fort de votre adversaire et éventuellement de lui faire face en tête-à-tête.

Ces duels sont un parfait exemple de la nouveauté de cet ouvrage. Celles-ci se déroulent au bord du champ de bataille et font la fierté des capacités de la console, en particulier de l’haptique. Vous allez donc devoir faire divers QTE en dessinant, par exemple, en traçant une flèche dans le sens de l’esquive, et puis le tout ressemble à une lame à l’infini du pauvre. En fait, l’action est brouillonne, et vous vous retrouverez rapidement à frotter votre écran dans tous les sens sans chercher à comprendre ce que vous faites. Malheureusement, ce problème sera omniprésent car les développeurs choisiront de mettre ces possibilités haptiques au cœur du gameplay. De nombreuses embuscades viendront alors interrompre votre rythme en vous demandant par exemple d’éliminer des assassins du bout des doigts avant qu’ils ne s’approchent trop près. Le problème est que ces étapes sont trop fréquentes et peu intéressantes.

Malheureusement, nos ennuis ne sont pas encore terminés, car Tecmo Koei a décidé d’utiliser toute la puissance de la Vita et d’inclure divers mini-jeux dans le titre. Ensuite, nous commencerons par regarder les courses de chevaux, où vous devez utiliser le gyroscope pour diriger un cheval au galop tout en sautant par-dessus les ennemis en claquant vers le haut. Ensuite, les commandes sont particulièrement imprécises, la difficulté est trop faible, et il y a peu d’intérêt, car le but est juste de franchir la ligne d’arrivée avant la fin du compte à rebours. De plus, l’utilisation du mode photo de la réalité augmentée vous permettra de placer des images de vos généraux préférés où vous le souhaitez. Mais attention, ce ne sera qu’une image fixe, et tout cela sera assez fantaisiste. En fin de compte, les développeurs ont laissé leurs jeux présenter les fonctionnalités de la Vita, mais malheureusement, ces fonctionnalités n’ont pas été utilisées à bon escient.

Cependant, Dynasty Warriors Next n’est pas un mauvais jeu et il a quelques arguments pour le prouver. La mise en œuvre est donc assez soignée et les officiers et soldats sont assez détaillés. La déco n’est pas trop réussie, mais tout est très satisfaisant. De plus, c’est un beat’em all classique mais efficace, quoiqu’avec quelques défauts qui assombrissent le tableau. On pense notamment à la renaissance infinie des ennemis, que l’on aperçoit souvent sous votre nez. Cependant, ce jeu compensera largement cela, grâce à sa longévité et à ses possibilités multijoueurs décentes. Il est donc possible de coopérer à 4 pour participer à des missions ou organiser des événements en ligne. Bref, on est là avec un jeu mi-figue, mi-raisin, proposant une expérience pas désagréable au premier abord, mais franchement entachée de nouveautés superflues.

En résumé !

Test Dynasty Warriors Next

La franchise Dynasty Warriors a légèrement diminué ces dernières années, mais est de retour avec une série PS Vita appelée Next. Le message est clair, cette œuvre vise à balayer le passé pour mieux regarder vers l'avenir. Il y aura donc plein de nouveautés, mais sont-elles sages ? En gros, Dynasty Warriors Next ressemble à un épisode plus classique. Il va donc falloir revisiter la Romance des Trois Royaumes à travers le mode campagne, permettant d'unifier une Chine au bord du chaos. Ensuite, nous devrons mener une bataille épique pour réprimer l'insurrection qui se développe à travers le pays. Ce mouvement est on ne peut plus traditionnel, car nous incarnerons un général qui doit réussir sur le champ de bataille en éliminant des milliers d'ennemis. Pour gagner, vous devez d'abord capturer des zones (présentées dans Dynasty Warriors : Gundam) avant d'attaquer le fort de votre adversaire et éventuellement de lui faire face en tête-à-tête. Ces duels sont un parfait exemple de la nouveauté de cet ouvrage. Celles-ci se déroulent au bord du champ de bataille et font la fierté des capacités de la console, en particulier de l'haptique. Vous allez donc devoir faire divers QTE en dessinant, par exemple, en traçant une flèche dans le sens de l'esquive, et puis le tout ressemble à une lame à l'infini du pauvre. En fait, l'action est brouillonne, et vous vous retrouverez rapidement à frotter votre écran dans tous les sens sans chercher à comprendre ce que vous faites. Malheureusement, ce problème sera omniprésent car les développeurs choisiront de mettre ces possibilités haptiques au cœur du gameplay. De nombreuses embuscades viendront alors interrompre votre rythme en vous demandant par exemple d'éliminer des assassins du bout des doigts avant qu'ils ne s'approchent trop près. Le problème est que ces étapes sont trop fréquentes et peu intéressantes. Malheureusement, nos ennuis ne sont pas encore terminés, car Tecmo Koei a décidé d'utiliser toute la puissance de la Vita et d'inclure divers mini-jeux dans le titre. Ensuite, nous commencerons par regarder les courses de chevaux, où vous devez utiliser le gyroscope pour diriger un cheval au galop tout en sautant par-dessus les ennemis en claquant vers le haut. Ensuite, les commandes sont particulièrement imprécises, la difficulté est trop faible, et il y a peu d'intérêt, car le but est juste de franchir la ligne d'arrivée avant la fin du compte à rebours. De plus, l'utilisation du mode photo de la réalité augmentée vous permettra de placer des images de vos généraux préférés où vous le souhaitez. Mais attention, ce ne sera qu'une image fixe, et tout cela sera assez fantaisiste. En fin de compte, les développeurs ont laissé leurs jeux présenter les fonctionnalités de la Vita, mais malheureusement, ces fonctionnalités n'ont pas été utilisées à bon escient. Cependant, Dynasty Warriors Next n'est pas un mauvais jeu et il a quelques arguments pour le prouver. La mise en œuvre est donc assez soignée et les officiers et soldats sont assez détaillés. La déco n'est pas trop réussie, mais tout est très satisfaisant. De plus, c'est un beat'em all classique mais efficace, quoiqu'avec quelques défauts qui assombrissent le tableau. On pense notamment à la renaissance infinie des ennemis, que l'on aperçoit souvent sous votre nez. Cependant, ce jeu compensera largement cela, grâce à sa longévité et à ses possibilités multijoueurs décentes. Il est donc possible de coopérer à 4 pour participer à des missions ou organiser des événements en ligne. Bref, on est là avec un jeu mi-figue, mi-raisin, proposant une expérience pas désagréable au premier abord, mais franchement entachée de nouveautés superflues.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!