Test Earth Defense Force 4.1 Shadow of New Despair

L’insectophobie, comme son nom l’indique, fait référence à la peur des insectes. Araignées, fourmis, moustiques… tous ces reptiles peuvent provoquer des réactions brutales chez certaines personnes, entraînant transpiration, vertiges et inconfort. Il est juste de dire qu’une série comme Earth Defence Force, à moins d’être une thérapie, n’est certainement pas faite pour les personnes atteintes de cette phobie. Imaginez la ville de Tokyo envahie par des créatures géantes et vous verrez ce qui vous attend. Même avec une équipe des meilleurs experts, cela peut avoir des effets intéressants lorsque vous vous retrouvez face à une fourmi pataugeant joyeusement dans un bâtiment à plusieurs étages. Cette fois, la bombe anti-moustiques ne suffit définitivement pas !

Si le jeu vous donne une impression de déjà vu, c’est normal. Earth Defence Force 4.1 Shadow of New Despair est un remake de l’épisode 2025, sorti en février 2014. Les développeurs ont intégré quelques nouveautés et la production a été revue à la hausse, mais n’attendez pas le titre inédit. Il s’agit d’une refonte d’une version précédente, et la mise à jour peut être trop légère pour que les propriétaires d’anciennes versions renoncent à leurs tickets. En revanche, c’est une autre histoire pour les fans absolus et curieux de licences…

Attaque « raid »

Earth Defense Force 4.1 reste fidèle aux principes légendaires. En 2025, des essaims d’insectes extraterrestres font des ravages sur Terre, et rien ne semble arrêter ces monstres venus d’ailleurs. Dans les capitales du monde entier, tout est en ruine et en désolation. Les habitants fuient et tentent de survivre par tous les moyens, mais la bataille, dans des déséquilibres extrêmes, finit toujours du mauvais côté. Afin d’anéantir les envahisseurs (ne cherchez pas de scénarios plus poussés, c’est bon les gros travaux de la série Z), le gouvernement n’a d’autre choix que d’appeler une force d’élite appelée Earth Defence Force. Cette entité professionnelle regroupe 4 factions bien entraînées. Parmi ceux-ci, le Ranger est le plus proche d’un soldat standard. Il est rapide, peut conduire des véhicules et dispose d’un grand nombre d’armes. Fusils d’assaut, snipers, lance-missiles… rien ne peut lui faire peur ! D’autre part, le Wing Diver ressemble à une combinaison, vous permettant de vous élever dans les airs tout en profitant d’une agilité extraordinaire. Les Chevaliers de l’Air, quant à eux, se spécialisent dans la chirurgie et ont un rôle plus de soutien. En fin de compte, les escrimeurs sont des bêtes robustes, lourdes mais étonnamment puissantes. Il est juste de dire que toutes ces petites gens peuvent faire beaucoup de dégâts, surtout quand on sait que toutes les armes peuvent être améliorées.

Super, tu es mort !

Inutile de chercher des astuces dans les en-têtes de D3 Publisher. Earth Defense Force 4.1 est un jeu amusant qui vous invite à abattre des hordes d’insectes guerriers. Le joueur est libre de se déplacer où il veut, et le sentiment de liberté qui caractérise l’environnement ouvert est réel. Que ce soit au sol ou dans les airs, il faut un pied de monstre pour abattre ces créatures peu attrayantes. Encore faut-il être vigilant et éviter de se précipiter dans le tas. Les araignées tissent rapidement des toiles dans les villes – un véritable casse-tête pour les plongeurs ailés – et elles peuvent lancer des pièges en soie pour vous attraper puis vous dévorer. Ceux qui se souviennent du grappin de Scorpion dans Mortal Kombat comprendront. Accessible et assez jouable (sauf pour les véhicules qui réagissent très étrangement), Earth Defence Force 4.1 propose des trucs assez costauds : près de 90 missions, des centaines d’armes (ou variantes d’armes) à débloquer et de multiples décors, du rural Entrer dans la ville en passant sous terre pour effrayer toute claustrophobie (surtout si vous êtes poursuivi par des fourmis entièrement éclairées). Donc, il y a beaucoup de plaisir, mais évidemment, c’est dix fois plus amusant en multijoueur. Ce n’est pas que le solo soit mauvais, mais plus on est content, moins il y a de fourmis !

BAYGON grandeur nature

Pas facile d’affronter seul des essaims d’insectes (parfois super résistants et souvent des robots géants) ! Pouvoir compter sur le soutien d’un ami, d’une petite amie ou d’une famille dans cette situation est un vrai régal. Earth Defense Force 4.1 propose un mode écran partagé en plus des missions en ligne. Cette option est tellement rare dans le jeu d’aujourd’hui, c’est un bonheur ! Côté convivialité, rien ne vaut ça ! Il y a un aspect viscéral très intéressant à contourner les ennemis lorsque votre partenaire agit comme de la chair à canon. Pendant ce temps, les fans de compétitions en ligne pourront s’adonner à un nombre colossal de missions en ligne (près d’une centaine) pour acquérir plus d’expérience et de puissance de feu. Vu la résistance de certains ennemis, ce n’est pas un luxe ! Dans les affrontements sur toile, les coéquipiers tombés peuvent être ressuscités, et l’aspect stratégique plus poussé que le mode solo est un vrai plus. Avec un jeu comme celui-ci, les fans de kaïju (vous savez, la grosse bête japonaise) se sont bien amusés, et ils avaient raison !

Insecticide

Sans aucun doute, nous aimons beaucoup ce titre. Le problème, c’est qu’on comprend mieux que la 4.1 (au Japon, EDF 2025 s’appelle Earth Defence Force 4) c’est que la PlayStation 4 n’est décidément pas exploitée. A ce niveau, un graphiste, c’est comme prendre une bouchée de spray anti-mouches en plein visage ! Même avec des textures améliorées, nous n’avons clairement pas un jeu digne de 2016. Au moins quelques années de retard. Le crénelage (escaliers sur éléments décoratifs) est partout, il y a de légers écrêtages (ou éclatements) et la physique des objets est très spécifique. Il suffit de voir un bâtiment s’effondrer pour s’en rendre compte. Le jeu D3 Publisher fait pâle figure par rapport à la concurrence, bien que le réalignement graphique – plus de monde dans la rue, des textures raffinées – se fasse à droite et à gauche. Le jeu lui-même n’est pas terrible (il est plus net et plus détaillé que 2025), mais l’effort supplémentaire n’est pas anodin non plus. Au niveau de l’animation, l’apport de la nouvelle génération est indéniable : il y a moins de ralentissements par rapport à l’original, et même la fluidité joue toujours les yoyos régulièrement. Vous l’aurez compris, sur le plan technique, cette force de défense terrestre est un peu une remise à niveau. Heureusement, l’immersion n’a pas changé.

Invasion spectaculaire

Parfois, il s’agit de décompresser et de se détendre dans le jeu, qui n’est rien de plus qu’une décompression. Néanmoins, c’est l’une des caractéristiques de Earth Defence Force 4.1, et il est absolument nécessaire d’essayer le mode de difficulté le plus élevé. Les défis existent, puis les batailles en ligne deviennent amusantes. Résister à des vagues d’ennemis peut devenir un cauchemar si l’équipe n’est pas coordonnée, c’est pourquoi la réussite de certaines missions est un moment de grande satisfaction. Bien que conçu pour un public de niche, ce portage PS4 ravira tous ceux qui préfèrent une expérience un peu décalée. Super vernis pour la prochaine itération, ce sera parfait !

En résumé !

Test Earth Defense Force 4.1 Shadow of New Despair

L'insectophobie, comme son nom l'indique, fait référence à la peur des insectes. Araignées, fourmis, moustiques… tous ces reptiles peuvent provoquer des réactions brutales chez certaines personnes, entraînant transpiration, vertiges et inconfort. Il est juste de dire qu'une série comme Earth Defence Force, à moins d'être une thérapie, n'est certainement pas faite pour les personnes atteintes de cette phobie. Imaginez la ville de Tokyo envahie par des créatures géantes et vous verrez ce qui vous attend. Même avec une équipe des meilleurs experts, cela peut avoir des effets intéressants lorsque vous vous retrouvez face à une fourmi pataugeant joyeusement dans un bâtiment à plusieurs étages. Cette fois, la bombe anti-moustiques ne suffit définitivement pas ! Si le jeu vous donne une impression de déjà vu, c'est normal. Earth Defence Force 4.1 Shadow of New Despair est un remake de l'épisode 2025, sorti en février 2014. Les développeurs ont intégré quelques nouveautés et la production a été revue à la hausse, mais n'attendez pas le titre inédit. Il s'agit d'une refonte d'une version précédente, et la mise à jour peut être trop légère pour que les propriétaires d'anciennes versions renoncent à leurs tickets. En revanche, c'est une autre histoire pour les fans absolus et curieux de licences... Attaque "raid" Earth Defense Force 4.1 reste fidèle aux principes légendaires. En 2025, des essaims d'insectes extraterrestres font des ravages sur Terre, et rien ne semble arrêter ces monstres venus d'ailleurs. Dans les capitales du monde entier, tout est en ruine et en désolation. Les habitants fuient et tentent de survivre par tous les moyens, mais la bataille, dans des déséquilibres extrêmes, finit toujours du mauvais côté. Afin d'anéantir les envahisseurs (ne cherchez pas de scénarios plus poussés, c'est bon les gros travaux de la série Z), le gouvernement n'a d'autre choix que d'appeler une force d'élite appelée Earth Defence Force. Cette entité professionnelle regroupe 4 factions bien entraînées. Parmi ceux-ci, le Ranger est le plus proche d'un soldat standard. Il est rapide, peut conduire des véhicules et dispose d'un grand nombre d'armes. Fusils d'assaut, snipers, lance-missiles... rien ne peut lui faire peur ! D'autre part, le Wing Diver ressemble à une combinaison, vous permettant de vous élever dans les airs tout en profitant d'une agilité extraordinaire. Les Chevaliers de l'Air, quant à eux, se spécialisent dans la chirurgie et ont un rôle plus de soutien. En fin de compte, les escrimeurs sont des bêtes robustes, lourdes mais étonnamment puissantes. Il est juste de dire que toutes ces petites gens peuvent faire beaucoup de dégâts, surtout quand on sait que toutes les armes peuvent être améliorées. Super, tu es mort ! Inutile de chercher des astuces dans les en-têtes de D3 Publisher. Earth Defense Force 4.1 est un jeu amusant qui vous invite à abattre des hordes d'insectes guerriers. Le joueur est libre de se déplacer où il veut, et le sentiment de liberté qui caractérise l'environnement ouvert est réel. Que ce soit au sol ou dans les airs, il faut un pied de monstre pour abattre ces créatures peu attrayantes. Encore faut-il être vigilant et éviter de se précipiter dans le tas. Les araignées tissent rapidement des toiles dans les villes - un véritable casse-tête pour les plongeurs ailés - et elles peuvent lancer des pièges en soie pour vous attraper puis vous dévorer. Ceux qui se souviennent du grappin de Scorpion dans Mortal Kombat comprendront. Accessible et assez jouable (sauf pour les véhicules qui réagissent très étrangement), Earth Defence Force 4.1 propose des trucs assez costauds : près de 90 missions, des centaines d'armes (ou variantes d'armes) à débloquer et de multiples décors, du rural Entrer dans la ville en passant sous terre pour effrayer toute claustrophobie (surtout si vous êtes poursuivi par des fourmis entièrement éclairées). Donc, il y a beaucoup de plaisir, mais évidemment, c'est dix fois plus amusant en multijoueur. Ce n'est pas que le solo soit mauvais, mais plus on est content, moins il y a de fourmis ! BAYGON grandeur nature Pas facile d'affronter seul des essaims d'insectes (parfois super résistants et souvent des robots géants) ! Pouvoir compter sur le soutien d'un ami, d'une petite amie ou d'une famille dans cette situation est un vrai régal. Earth Defense Force 4.1 propose un mode écran partagé en plus des missions en ligne. Cette option est tellement rare dans le jeu d'aujourd'hui, c'est un bonheur ! Côté convivialité, rien ne vaut ça ! Il y a un aspect viscéral très intéressant à contourner les ennemis lorsque votre partenaire agit comme de la chair à canon. Pendant ce temps, les fans de compétitions en ligne pourront s'adonner à un nombre colossal de missions en ligne (près d'une centaine) pour acquérir plus d'expérience et de puissance de feu. Vu la résistance de certains ennemis, ce n'est pas un luxe ! Dans les affrontements sur toile, les coéquipiers tombés peuvent être ressuscités, et l'aspect stratégique plus poussé que le mode solo est un vrai plus. Avec un jeu comme celui-ci, les fans de kaïju (vous savez, la grosse bête japonaise) se sont bien amusés, et ils avaient raison ! Insecticide Sans aucun doute, nous aimons beaucoup ce titre. Le problème, c'est qu'on comprend mieux que la 4.1 (au Japon, EDF 2025 s'appelle Earth Defence Force 4) c'est que la PlayStation 4 n'est décidément pas exploitée. A ce niveau, un graphiste, c'est comme prendre une bouchée de spray anti-mouches en plein visage ! Même avec des textures améliorées, nous n'avons clairement pas un jeu digne de 2016. Au moins quelques années de retard. Le crénelage (escaliers sur éléments décoratifs) est partout, il y a de légers écrêtages (ou éclatements) et la physique des objets est très spécifique. Il suffit de voir un bâtiment s'effondrer pour s'en rendre compte. Le jeu D3 Publisher fait pâle figure par rapport à la concurrence, bien que le réalignement graphique - plus de monde dans la rue, des textures raffinées - se fasse à droite et à gauche. Le jeu lui-même n'est pas terrible (il est plus net et plus détaillé que 2025), mais l'effort supplémentaire n'est pas anodin non plus. Au niveau de l'animation, l'apport de la nouvelle génération est indéniable : il y a moins de ralentissements par rapport à l'original, et même la fluidité joue toujours les yoyos régulièrement. Vous l'aurez compris, sur le plan technique, cette force de défense terrestre est un peu une remise à niveau. Heureusement, l'immersion n'a pas changé. Invasion spectaculaire Parfois, il s'agit de décompresser et de se détendre dans le jeu, qui n'est rien de plus qu'une décompression. Néanmoins, c'est l'une des caractéristiques de Earth Defence Force 4.1, et il est absolument nécessaire d'essayer le mode de difficulté le plus élevé. Les défis existent, puis les batailles en ligne deviennent amusantes. Résister à des vagues d'ennemis peut devenir un cauchemar si l'équipe n'est pas coordonnée, c'est pourquoi la réussite de certaines missions est un moment de grande satisfaction. Bien que conçu pour un public de niche, ce portage PS4 ravira tous ceux qui préfèrent une expérience un peu décalée. Super vernis pour la prochaine itération, ce sera parfait !
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!