Test Ed Edd’n Eddy : The Mis-Edventures

Le dessin animé « Ed, Edd’n Eddy » trouvé sur Cartoon Network s’inscrit dans la lignée des séries déjantées mais geek comme Ren & Stimpy ou South Park. Avec une bonne partie de son humour inutile et de son esthétique cartoon, la série tente désormais de s’imposer sur nos consoles, et l’aventure vire vite au cauchemar.

Ne cherchez pas la moindre trace de métaphore ou de second degré dans ce crochet. Si l’aventure, ou plutôt la rencontre malheureuse, de nos trois anti-héros prend une tournure cauchemardesque après seulement quelques minutes de gameplay, ce sont bien les joueurs qui en font les frais. Tout ou presque dans ce titre sera jeté, et le simple fait d’y jouer est une torture. Donc, à moins que vous ne vouliez vous arracher les cheveux et maudire à jamais les développeurs responsables de cette atrocité, évitez de lire ce qui suit, évitez de regarder ces images et, surtout, évitez d’acheter Ed Edd ‘n Eddy The Mis-Edventures.

Ed, Edd’n Eddy est essentiellement une émission américaine, et les fans pourraient vous suggérer de la regarder en VO au lieu de VF. Reste que le doublage français ne sera pas superflu, permettant même aux plus jeunes de retrouver l’ambiance de la série, d’autant que la présence de dessins animés est l’une des rares vertus du titre. . Dans tous les cas, il ne peut éveiller l’intérêt des joueurs qu’en s’appuyant sur ses propres cartes, mais cela ne l’empêche pas d’être pointé du doigt. En tout cas, certes, l’apparente fidélité au dessin animé semble être le seul point positif de cette adaptation, et les aspects techniques et ludiques sont une totale catastrophe.

Partant de l’idée de nous laisser incarner les trois personnages principaux de la série, le principe du jeu repose essentiellement sur la complémentarité entre les trois héros. A tout moment, passez de l’un à l’autre pour utiliser leurs talents respectifs, ou laissez-les agir ensemble. Ils ont ensuite été vus adopter des formations kamikazes, essayant de se rendre dans d’autres endroits hors des sentiers battus. Sur le papier, le système de jeu semble tenir le coup, avec quelques réflexions à travers les énigmes qu’il faut surmonter. Par exemple, Ed est le seul à pouvoir soulever des objets et creuser le sol, tandis qu’Edd est capable de faire fonctionner des machines et d’utiliser des frondes, et Eddy a des bombes puantes infinies. De là, vous pouvez apprendre à interagir avec l’environnement, car tous les éléments décoratifs à votre portée sont mis en évidence sur l’écran. Nous avons donc compris ce qu’il fallait faire assez rapidement, mais alors que le gameplay fait tout ce qu’il peut pour ajouter des rayons à vos roues, nous devons encore atteindre nos objectifs.

Quelques minutes suffisent pour se rendre compte à quel point la prise en main est mauvaise. Le simple fait d’abattre un écureuil s’est avéré douloureux, quel que soit le caractère de l’avatar. Les images étaient inexactes, les bugs étaient fréquents et même des plantages de jeu se produisaient. Devoir faire demi-tour est également courant car un allié est coincé en arrière-plan, et si vous avez trois ennemis qui vous attaquent en même temps, ce n’est même pas la peine d’essayer de vous en débarrasser. Se faire mordre par un rat ou une huître commune peut tout de même provoquer une certaine frustration. Afin de coordonner l’image, les développeurs ont pensé que la mise en œuvre pourrait être accélérée en expérimentant un cel shading incontrôlé. Si c’était correct pour les personnages, il s’est avéré moins convaincant dans les décors, donnant l’impression d’un jeu inachevé. Lorsque vous franchissez une porte fermée, vous ne la poussez pas. Vous passez simplement d’un environnement à un autre sans aucune transition, comme si vous traversiez un mur. Ne cherchez plus, cette adaptation d’Ed, Edd’n Eddy, est un échec complet, à éviter comme la peste.

En résumé !

Test Ed Edd’n Eddy : The Mis-Edventures

Le dessin animé "Ed, Edd'n Eddy" trouvé sur Cartoon Network s'inscrit dans la lignée des séries déjantées mais geek comme Ren & Stimpy ou South Park. Avec une bonne partie de son humour inutile et de son esthétique cartoon, la série tente désormais de s'imposer sur nos consoles, et l'aventure vire vite au cauchemar. Ne cherchez pas la moindre trace de métaphore ou de second degré dans ce crochet. Si l'aventure, ou plutôt la rencontre malheureuse, de nos trois anti-héros prend une tournure cauchemardesque après seulement quelques minutes de gameplay, ce sont bien les joueurs qui en font les frais. Tout ou presque dans ce titre sera jeté, et le simple fait d'y jouer est une torture. Donc, à moins que vous ne vouliez vous arracher les cheveux et maudire à jamais les développeurs responsables de cette atrocité, évitez de lire ce qui suit, évitez de regarder ces images et, surtout, évitez d'acheter Ed Edd 'n Eddy The Mis-Edventures. Ed, Edd'n Eddy est essentiellement une émission américaine, et les fans pourraient vous suggérer de la regarder en VO au lieu de VF. Reste que le doublage français ne sera pas superflu, permettant même aux plus jeunes de retrouver l'ambiance de la série, d'autant que la présence de dessins animés est l'une des rares vertus du titre. . Dans tous les cas, il ne peut éveiller l'intérêt des joueurs qu'en s'appuyant sur ses propres cartes, mais cela ne l'empêche pas d'être pointé du doigt. En tout cas, certes, l'apparente fidélité au dessin animé semble être le seul point positif de cette adaptation, et les aspects techniques et ludiques sont une totale catastrophe. Partant de l'idée de nous laisser incarner les trois personnages principaux de la série, le principe du jeu repose essentiellement sur la complémentarité entre les trois héros. A tout moment, passez de l'un à l'autre pour utiliser leurs talents respectifs, ou laissez-les agir ensemble. Ils ont ensuite été vus adopter des formations kamikazes, essayant de se rendre dans d'autres endroits hors des sentiers battus. Sur le papier, le système de jeu semble tenir le coup, avec quelques réflexions à travers les énigmes qu'il faut surmonter. Par exemple, Ed est le seul à pouvoir soulever des objets et creuser le sol, tandis qu'Edd est capable de faire fonctionner des machines et d'utiliser des frondes, et Eddy a des bombes puantes infinies. De là, vous pouvez apprendre à interagir avec l'environnement, car tous les éléments décoratifs à votre portée sont mis en évidence sur l'écran. Nous avons donc compris ce qu'il fallait faire assez rapidement, mais alors que le gameplay fait tout ce qu'il peut pour ajouter des rayons à vos roues, nous devons encore atteindre nos objectifs. Quelques minutes suffisent pour se rendre compte à quel point la prise en main est mauvaise. Le simple fait d'abattre un écureuil s'est avéré douloureux, quel que soit le caractère de l'avatar. Les images étaient inexactes, les bugs étaient fréquents et même des plantages de jeu se produisaient. Devoir faire demi-tour est également courant car un allié est coincé en arrière-plan, et si vous avez trois ennemis qui vous attaquent en même temps, ce n'est même pas la peine d'essayer de vous en débarrasser. Se faire mordre par un rat ou une huître commune peut tout de même provoquer une certaine frustration. Afin de coordonner l'image, les développeurs ont pensé que la mise en œuvre pourrait être accélérée en expérimentant un cel shading incontrôlé. Si c'était correct pour les personnages, il s'est avéré moins convaincant dans les décors, donnant l'impression d'un jeu inachevé. Lorsque vous franchissez une porte fermée, vous ne la poussez pas. Vous passez simplement d'un environnement à un autre sans aucune transition, comme si vous traversiez un mur. Ne cherchez plus, cette adaptation d'Ed, Edd'n Eddy, est un échec complet, à éviter comme la peste.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!