Test ESPN NBA 2 Night

Le tournoi est organisé pour Electronic Arts, qui a jusqu’à présent régné en maître sur la catégorie basket de la PS2. C’est donc au tour de Konami d’entrer dans les médias avec sa deuxième entrée, sa série intitulée ESPN. NBA Live 2 Night arrive sur les nouvelles consoles Sony, mais NBA Live 2001, qui n’est peut-être pas vraiment inquiétant, a été une déception.

Deuxième titre de basket à faire ses débuts sur PS2, NBA 2 Night s’est donc présenté directement comme le seul concurrent de NBA Live 2001, qui a signé une performance assez complexe. Alors Konami a tenté de se moquer d’E.A en lui proposant un véritable concurrent. Cependant, le plus jeune de la série ESPN ne semble pas être le match de basket que tout le monde attendait avec impatience. Toutes les équipes et toutes les stars de la saison NBA 2000 Dans le meetup de ce logiciel, on a retrouvé tous les grands noms du basket américain et leurs grands noms. Un grand nombre de players, dans lesquels certaines caractéristiques peuvent être modifiées et un éditeur qui permet la création d’une quinzaine de programmes alléchants, et rien qu’ici, tout dans ce titre est incomplet.

En posant la question du mode de jeu, on a regardé l’écran du menu, on s’est frotté les yeux, regardé à nouveau, et à notre grande surprise, ça n’a pas bougé, il faut se contenter des trois disponibles. Trois modes, c’est tout. Ainsi, il est possible pour les joueurs de participer à des matchs exhibition, de participer à des saisons NBA, ou encore aux désormais classiques playoffs. Sans détours vers le terrain de jeu ou autres fioritures, NBA 2 Night est une pomme crue. Les menus étaient loin d’être intuitifs et nécessitaient même une aide à l’écran pour nous comprendre, et nous sommes rapidement entrés dans le vif du sujet, choisissant tant d’options, ou les trouvant toutes si obscures que nous avons simplement cliqué pour entrer. . Sur le terrain, on est encore un peu déçus de voir ce que NBA 2 Night a à nous offrir, même si tout ne va pas être jeté, loin de là.

La prise en main du logiciel est vraiment l’élément que l’on pointe le plus facilement car il admet vite ses faiblesses. Les mouvements sont assez dérangeants et manquent un peu de vitesse dans l’ensemble. Nous avons remarqué l’absence d’une clé permettant aux joueurs d’accélérer, et le schéma défensif était très incohérent. On a essayé de voler le ballon et tout s’est terminé par des fautes pures et simples ou une charge involontaire au départ. Un autre élément gênant est le temps de réponse entre le moment où l’action est faite et le moment où le joueur l’exécute, ce qui devient effrayant lors du rebond. Il est difficile de passer le ballon d’un joueur à l’autre, ce qui aura pour effet de bloquer un véritable repère et de laisser toute la place à l’équipe adverse pour vous dunker. Seulement si tout va bien, force est de reconnaître que NBA 2 Night fait des efforts et offre quelques possibilités intéressantes au niveau de son gameplay. On salue les contrôles qui permettent de choisir les cinq formations principales en temps réel, et même le système d’affichage de la possibilité de passes directes, qui une fois maîtrisé, ajoute un peu de dynamisme au jeu.

Graphiquement, les performances globales sont généralement plus satisfaisantes que les concurrents d’E.A. Les mouvements des joueurs semblent plus fluides et les angles de caméra sont moins gênants. Les animations sont très réalistes, et nous sommes désolés que l’opérabilité souvent douteuse du logiciel n’ait pas empêché cette bonne qualité graphique de rendre le jeu vraiment vivant. De nombreuses lectures ont fourni des angles de caméra intéressants, nous permettant d’atteindre un excellent niveau de détail qui accompagne la modélisation des joueurs. Chacun d’entre eux est également reconnaissable dans le jeu, tant les différences de carrure ou de taille sont bien respectées. Au niveau du son, les performances restent moyennes, car sans relever de bémols à ce niveau, on ne peut pas non plus dire que c’est top. L’effet est très prononcé, mais manque de mordant convaincant. Le son est soigné mais toujours en anglais.

Dans l’ensemble, même si NBA 2 Night s’est avéré être un concurrent sérieux de NBA Live 2001, il s’est avéré être un jeu avec trop d’imprécisions et un manque de possibilités en termes de modes de jeu. Dommage, puisqu’il semble qu’il va se démarquer graphiquement, force est de reconnaître qu’il est globalement plus esthétique que ses concurrents. Le fait que l’interdiction de l’utilisation du pavé directionnel pour soutenir l’opérabilité des sticks analogiques est certainement un obstacle majeur pour le logiciel, sinon il est susceptible d’être un sérieux problème pour la concurrence.

En résumé !

Test ESPN NBA 2 Night

Le tournoi est organisé pour Electronic Arts, qui a jusqu'à présent régné en maître sur la catégorie basket de la PS2. C'est donc au tour de Konami d'entrer dans les médias avec sa deuxième entrée, sa série intitulée ESPN. NBA Live 2 Night arrive sur les nouvelles consoles Sony, mais NBA Live 2001, qui n'est peut-être pas vraiment inquiétant, a été une déception. Deuxième titre de basket à faire ses débuts sur PS2, NBA 2 Night s'est donc présenté directement comme le seul concurrent de NBA Live 2001, qui a signé une performance assez complexe. Alors Konami a tenté de se moquer d'E.A en lui proposant un véritable concurrent. Cependant, le plus jeune de la série ESPN ne semble pas être le match de basket que tout le monde attendait avec impatience. Toutes les équipes et toutes les stars de la saison NBA 2000 Dans le meetup de ce logiciel, on a retrouvé tous les grands noms du basket américain et leurs grands noms. Un grand nombre de players, dans lesquels certaines caractéristiques peuvent être modifiées et un éditeur qui permet la création d'une quinzaine de programmes alléchants, et rien qu'ici, tout dans ce titre est incomplet. En posant la question du mode de jeu, on a regardé l'écran du menu, on s'est frotté les yeux, regardé à nouveau, et à notre grande surprise, ça n'a pas bougé, il faut se contenter des trois disponibles. Trois modes, c'est tout. Ainsi, il est possible pour les joueurs de participer à des matchs exhibition, de participer à des saisons NBA, ou encore aux désormais classiques playoffs. Sans détours vers le terrain de jeu ou autres fioritures, NBA 2 Night est une pomme crue. Les menus étaient loin d'être intuitifs et nécessitaient même une aide à l'écran pour nous comprendre, et nous sommes rapidement entrés dans le vif du sujet, choisissant tant d'options, ou les trouvant toutes si obscures que nous avons simplement cliqué pour entrer. . Sur le terrain, on est encore un peu déçus de voir ce que NBA 2 Night a à nous offrir, même si tout ne va pas être jeté, loin de là. La prise en main du logiciel est vraiment l'élément que l'on pointe le plus facilement car il admet vite ses faiblesses. Les mouvements sont assez dérangeants et manquent un peu de vitesse dans l'ensemble. Nous avons remarqué l'absence d'une clé permettant aux joueurs d'accélérer, et le schéma défensif était très incohérent. On a essayé de voler le ballon et tout s'est terminé par des fautes pures et simples ou une charge involontaire au départ. Un autre élément gênant est le temps de réponse entre le moment où l'action est faite et le moment où le joueur l'exécute, ce qui devient effrayant lors du rebond. Il est difficile de passer le ballon d'un joueur à l'autre, ce qui aura pour effet de bloquer un véritable repère et de laisser toute la place à l'équipe adverse pour vous dunker. Seulement si tout va bien, force est de reconnaître que NBA 2 Night fait des efforts et offre quelques possibilités intéressantes au niveau de son gameplay. On salue les contrôles qui permettent de choisir les cinq formations principales en temps réel, et même le système d'affichage de la possibilité de passes directes, qui une fois maîtrisé, ajoute un peu de dynamisme au jeu. Graphiquement, les performances globales sont généralement plus satisfaisantes que les concurrents d'E.A. Les mouvements des joueurs semblent plus fluides et les angles de caméra sont moins gênants. Les animations sont très réalistes, et nous sommes désolés que l'opérabilité souvent douteuse du logiciel n'ait pas empêché cette bonne qualité graphique de rendre le jeu vraiment vivant. De nombreuses lectures ont fourni des angles de caméra intéressants, nous permettant d'atteindre un excellent niveau de détail qui accompagne la modélisation des joueurs. Chacun d'entre eux est également reconnaissable dans le jeu, tant les différences de carrure ou de taille sont bien respectées. Au niveau du son, les performances restent moyennes, car sans relever de bémols à ce niveau, on ne peut pas non plus dire que c'est top. L'effet est très prononcé, mais manque de mordant convaincant. Le son est soigné mais toujours en anglais. Dans l'ensemble, même si NBA 2 Night s'est avéré être un concurrent sérieux de NBA Live 2001, il s'est avéré être un jeu avec trop d'imprécisions et un manque de possibilités en termes de modes de jeu. Dommage, puisqu'il semble qu'il va se démarquer graphiquement, force est de reconnaître qu'il est globalement plus esthétique que ses concurrents. Le fait que l'interdiction de l'utilisation du pavé directionnel pour soutenir l'opérabilité des sticks analogiques est certainement un obstacle majeur pour le logiciel, sinon il est susceptible d'être un sérieux problème pour la concurrence.
0
Awful
Points Positifs :
Points Négatifs :

Also Check Out

0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Gameplay
    Graphics
    Longevity
    Thanks for submitting your rating!
    Please give a rating.

    Thanks for submitting your comment!