Test Ghostbusters : Sanctum of Slime sur PS3

Disponible depuis le 30 mars sur PS3 via Playstation Store, Ghostbusters Sanctum of Slime vous propose d’incarner l’un des quatre nouveaux chasseurs de fantômes dans le but de sauver New York City.

Étant donné la stupidité de l’I.A, j’ai du me résoudre à jouer en mode coop local, avec Greg, Claire et Jenrathy (le PSN étant down depuis quelques temps…), ce qui s’est révélé beaucoup plus jouissif que prévu !

Voici donc sans plus tarder mon test de Ghostbusters : Sanctum of Slime sur PSN.

Réalisation et jouabilité :

Comme j’ai pu le dire juste au dessus, si vous n’avez pas d’amis avec qui jouer, il faudra vous armer de beaucoup de patience et de calme surtout pour jouer avec 3 personnages contrôlés par l’I.A. En effet, ceux-ci n’utilisent pas forcement la bonne arme et leur priorité absolue est la résurrection des partenaires (quitte à mourir).
J’ai pu donc voir la différence entre utiliser 3 I.A, 2, 1 et 0 et bien entendu la dernière solution s’est avérée être la meilleure et la plus jouissive (même si une certaine personne dont je tairai le nom, ne nous a parfois pas rendu la tache facile ;-) ).

Les niveaux s’enchainent les uns après les autres tout en gardant le même but : vider la zone de tous les fantômes, tout en essayant de ramasser les objets cachés.

Niveaux décors, il y en a 4 différents : hôtel, cimetière, égout, ville. Il y a une certaine redondance la dedans, on aurait peut-être aimé en avoir plus mais bon, à force on s’y fait… Ce qui est le plus déroutant est la pauvreté des décors que ce soit au niveau contenu, esthétique ou le soin apporté aux détails, il pouvait y avoir je pense encore pas mal de taf à effectuer dessus…

Autre point négatif, après avoir vidé une zone, l’accès à une autre se libère. La transition entre les 2 arrive brusquement et nous coupe parfois en pleine action. Voulant faire varier un peu l’action, on nous propose 2 chapitres à bord de l’Ecto 4WD où il faudra la protéger des différentes vagues de fantômes, alors que celle-ci roule en plein ville.
Cependant, on se retrouve avec quelques lags assez énervants et qui au final nous donnent l’envie d’accéder directement au chapitre suivant.

Passons maintenant au point le plus positif du jeu et je pense le plus réussi : les boss. Ceux-ci vous demanderont de bien avoir compris leur technique, comment les éviter et surtout à faire attention à ce qui se passe. Un peu à la façon des boss dans WoW, mais en beaucoup plus simples quand même. Si tout le monde fait attention, les boss tombent tous au 1er essai.

Durée de vie :

En jouant en coop, vous arriverez rapidement à la fin du jeu (en fonction de votre groupe, comptez 4h en moyenne). Quelques trophées vous permettrons détendre un peu plus la durée du jeu. Après, rien ne vous empêche de refaire encore et encore les niveaux en coop, c’est toujours l’occasion de rigoler un bon coup.

Bande son :

Lors que l’on démarre le jeu, on est accueilli directement sur le menu avec le thème original du film. Là on se dit « woah ! ça envoi du lourd direct, cool !« . En fait, non… Hormis l’une des chansons de film les plus connus, c’est le néant total. Nous nous retrouvons avec des effets assez bofs (oui il faut le dire), quelque soit l’arme utilisée, on a l’impression que le son reste le même.
La bande son n’est donc pas à son avantage dans le jeu et le dessert totalement !

Conclusion :

Complètement nul en solo, le jeu prend un peu plus d’importance en mode coopération. Malgré la grossièreté des détails et une bande son qui le dessert totalement, les délires entre potes durant les différents chapitres, valent à eux seuls les heures de jeu consacrées à Ghostbusters : Sanctum of Slime.

Pour ceux qui n’ont pas de PS3, le jeu est également disponible sur Xbox LIVE Arcade et sur PC via Steam pour un montant de 7,99 €.