Test Hatsune Miku : Project Diva Mega mix

Pour tous les fans de jeux vidéo japonais, on connaît forcément les jeux dits vocaloïds permettant de transmettre un son en mouvement ou bien en touche sur un jeu vidéo. La franchise Hatsune Miku parmis les plus populaires de vocaloids revient alors sur la Nintendo Switch avec Hatsune Miku: Project Diva. Je ne suis pas un fan mais j’ai voulu tenter l’aventure de ce genre de jeux et honnêtement une très bonne surprise.

Une découverte surprenante qui risque de me faire jouer à tous les Hatsune !

C’est donc une première pour ma part, je découvre la franchise Hatsune Miku avec Mega Mix et j’ai été assez surpris par l’univers que proposait le jeu puisqu’il est basé sur le logiciel de synthèse vocale de Yamaha Productions. Elle en est même la mascotte avec une popularité monstrueuse, je connaissais de nom mais je ne m’en étais jamais réellement intéressé.

Un univers clairement à part avec une ambiance particulière ainsi que différents personnages emblèmatique de la saga qui permettent à Hatsune Miku d’être bien plus qu’un jeu vidéo et bien plus qu’un simple personnage inventé.

Avec de nombreux morceaux que j’ai découvert et des mouvements à connaître quasiment par coeur, le jeu dispose d’une bonne longueur et d’un contenu riche.

Un gameplay très bien travaillé et pas si compliqué à prendre en main

Je parle clairement en tant que novice pour ce jeu et honnêtement j’avais quelques appréhension, la peur que le jeu soit complexe à prendre en main. Il faut dire que lorsque l’on débute une saga, les développeurs peuvent considérer que les joueurs sont des habitués. Ce n’est pas le cas !

On se retrouve donc avec un tutoriel qui va nous permettre de connaître les différentes actions du jeu et pouvoir prendre en main le jeu.

Au final, rien de bien compliqué puisqu’il va falloir effectuer une combinaison de touches en rythme par rapport à une musique avec des notes qui défilent. Ce n’est rien de bien particulier au final puisque cela rappelle fortement des jeux comme Patapon auxquels j’avais déjà joué à une époque.

Un mode facile permet de prendre en main le jeu de façon tranquille et modéré avec seulement 3 touches sur lesquels il faut appuyer mais par la suite si on augmente la difficulté, il va falloir forcément s’accrocher avec un enchaînement de boutons plus importants avec même des combos de touches à enclencher en simultanées ou bien rester appuyé sur une touche tout en appuyant sur d’autres touches en même temps.

Cela rend jeu le jeu prenant très rapidement avec des musiques qui restent en tête, on a forcément envie d’en voir plus et de continuer à jouer. Et pour peu que l’on soit vraiment accro, le jeu nous donne de quoi Try-Hard avec une difficulté accrue pour que ce soit difficile d’atteindre le 100% sur certains morceaux.

Hatsune Miku : un jeu fait pour la portabilité ?

C’est assez surprenant mais je dirai que la Nintendo Switch est la console de jeux qui s’adapte remarquablement avec le jeu Hatsune Miku: Project Diva MegaMix.

La maniabilité est clairement au rendez-vous avec la possibilité de jouer soit avec le dock soit en mode portable et c’est une nouveauté puisque aucuns des jeux Hatsune Miku n’a jamais eu de jeux au format portable que ce soit sur Nintendo 3DS ou sur Playstation Vita. Une nouveauté qui fait clairement plaisir pour les habitués et on se rend compte que le jeu s’adapte très bien à ce mode.

Je déconseille malgré tout de jouer normalement avec les manettes classiques de la Nintendo Switch mais plutôt de jouer avec une manette pro pour avoir une meilleure prise en main lors de vos parties puisqu’il faut pouvoir appuyer facilement sur les touches et rapidement si on veut pouvoir progresser dans le jeu. Je vous conseille donc fortement de ne pas vous équiper de la manette classique pour ce jeu même si en vrai elle fait le travail surtout lorsque l’on est en mode nomade.

Le seul défaut de ce mode nomade de la console est la fluidité de certaines notes qui apparaissent sur l’écran, principalement en mode expert où on doit enchaîner très rapidement pas mal de notes. Petit point négatif non négligeable dont il fallait parler mais qui ne va pas vous gâcher la vie.

Des morceaux funs et une playlist excellente dans ce jeu

Le jeu Hastune Miku dispose d’une playlist assez importante de 101 morceaux avec 10 morceaux inédits. Je ne connaissais pas la franchise jusqu’à ce test donc je ne peux donner un réel avis à ce sujet mais je peux complètement comprendre que l’on soit dessus par le nombre de nouveautés présentes sur le jeu.

En termes de son, on découvre de tout que ce soit de la J-Pop, du Rock avec Hatsune Miku qui est la star et nous chante ces meilleurs morceaux sans hésitation. Les dix musiques du jeu vont permettre donc aux joueurs habitués de ne pas être lassé du jeu trop rapidement :

  • “Catch the Wave” – kz (livetune)
  • “Alien Alien” – Nayutan Seijin
  • “39 Music!” – Mikito-P
  • “Hibana” – DECO*27
  • “Teo” – Omori and Sakurai
  • “Roki” – Mikito-P
  • “Jigsaw Puzzle” – Mafumafu
  • “Dreamin’ Chuchu” – emon (Tes.)
  • “Ohedo Julia-Night” – Mitchie M
  • “Jitter Bug” – Nanashi Hachiya

De la personnalisation pour créer son propre univers et son propre style

Les développeurs ont pris le soin de travailler sur la personnalisation dans le jeu. La classique personnalisation de la tenue est bien présente afin de donner à notre star le look que l’on souhaite.

Pour pouvoir customiser notre personnage, il suffit tout simplement de progresser dans les chansons en les terminant pour débloquer des Diva Points.

On peut même éditer des T-Shirts qui est la grande nouveauté du jeu en terme de personnalisation, on peut créer son propre haut avec une personnalisation simple mais efficace.