Test Silent Hill : Book of Memories | PS VITA

Il y a quelques temps, j’ai reçu de la part de Konami un voucher me permettant de récupérer la version dématérialisée de Silent Hill : Book of memories sur PS VITA. Étant particulièrement friand des jeux dégageant une certaine ambiance (Parasite Eve, Resident Evil, Silent Hill…), c’est avec joie que j’ai accueilli ce titre sur la dernière console portable de SONY. Pour rappel, le jeu est sorti le 2 novembre 2012.

Après quelques minutes de téléchargement (env 10min pour les 1,6 giga) et une bonne dizaine d’heures de jeu, voici mon avis sur Silent Hill : Book of Memories.

Graphismes, Réalisation et Jouabilité

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert qu’il ne s’agissait pas d’un survival horror mais qu’il avait été développé de manière à le faire davantage ressembler à un Hack’n Slash / jeu d’action. Vous devrez donc obligatoirement défoncer tous les ennemis rencontrés. Bien qu’un peu surpris au départ, on s’y fait vite.
Pour taper les ennemis, vous pouvez soit utiliser vos poings (de moins en moins efficaces au fur et à mesure que vous avancez dans les zones), soit utiliser des armes (à 1 ou 2 mains).
Lorsque vous tuerez des monstres, vous gagnerez de l’expérience. Cette expérience vous fera monter en level et vous permettra de faire évoluer votre personnage au niveau de ses statistiques (force, vitalité, intelligence, agilité etc.) A vous de bien répartir les points sous peine de mourir en boucle dans certaines zones. A noter également que les packs de monstres rencontrés sont, à mon avis, plus durs à battre que les boss.

Après avoir rapidement créé votre personnage, vous voici donc plongé dans le livre des mémoires.
Chaque niveau est découpé en plusieurs salles. Pour finir un niveau, c’est simple : il faut récupérer les pièces d’un puzzle. Une fois le puzzle résolu, celle fait exploser une porte bloquant la sortie et on peut ainsi accéder à la zone suivante.
Comment obtenir les pièces de puzzle ? Des défis sont répartis dans toute la zone. Une fois un défi terminé, vous recevez une pièce.
Pour résoudre le puzzle, il n’y a pas trop de difficulté lorsque l’on a compris le mécanisme. Il suffit de résoudre une énigme avec des pièces. Voici un exemple d’énigme aidant à résoudre le puzzle « Six figurines de jeu d’échecs – Leurs lueurs s’évanouissant – Suivant le soleil couchant ».

Graphiquement, il y a du bon et du moins bon. Au niveau de la modélisation des personnages, que ce soit notre avatar ou les monstres, c’est bien fait. Idem pour les jeux de lumière. Par contre, au niveau des décors, ça manque cruellement de textures et de fraîcheur. Certes, nous sommes dans un univers sombre, mais ce n’est pas une raison pour négliger le décor !

Concernant maintenant le gameplay, Silent Hill Book of Memories exploite parfaitement la tactile de la PS Vita : écran tactile pour naviguer dans les menus, dans son inventaire, recharger les armes à feu, switcher entre les armes, utiliser des kits de soins, de réparation… Le pavé tactile, quant à lui, sert à cibler l’ennemi lorsque l’on utilise le pouvoir de la lumière ou du sang.

Cependant, le jeu souffre d’un gros point négatif : des chargements très longs entre les zones… C’est assez vite déroutant car, faire une zone de A à Z sans rien laisser derrière soi prend déjà du temps, si on ajoute à cela les temps de chargement, on se retrouve à ne pas avoir beaucoup avancé à la fin de chaque session de jeu.
Ajoutons à cela une certaine redondance dans les niveaux : entrer dans une pièce, tuer, aller dans la suivante, tuer, etc. La plus grande difficulté étant de bien gérer sa vie, l’état de nos armes et trouver les points faibles des monstres.

Scénario

Nous n’aborderons pas cette partie car pour moi, le jeu en est dénué. Certes on a un peu de blabla, mais au final on s’intéresse beaucoup plus à ce qu’on va bien pouvoir trouver dans la pièce ou la zone suivante,plutôt qu’à comprendre l’histoire.

Bande son

Les voix sont en français… j’aurais largement préféré qu’on nous mette des voix en anglais et que l’on ajoute des sous-titres, car le résultat est plus risible qu’autre chose.
Au niveau de l’ambiance sonore, c’est assez banal. Rien de bien transcendant durant les sessions de jeu. Pour tout dire, le thème qui me plait le plus est celui du menu d’accueil…

Durée de vie

Le jeu est long, très long. Il vous faudra souvent quelques dizaines de minutes pour terminer une zone, voire plus si vous avez la bonne idée de mourir (vous devez la recommencer dès le début). Une fois la zone finie, il faut bien entendu résoudre le puzzle. Mais bon avec un minium de jugeote, cela ne devrait pas vous prendre plus de 2 min…

Conclusion

Je ne sais pas trop quoi vous dire concernant le jeu. A la fois déçu du résultat et content qu’un Silent Hill débarque sur PS Vita, on doit parfois savoir se contenter de ce qu’on nous offre. Peut-être aurons-nous un jour un patch raccourcissant le temps de chargement entre 2 zones ? Pour ma part, je vais continuer à y jouer dans le but de choper le trophée platine, tout en prenant soin de me distraire sur d’autres jeux comme Assassin’s Creed III Liberation, Playstation All-Stars Battle Royale ou Jet Set Radio.

Si vous êtes intéressé par le jeu, sachez qu’il est disponible en boutique spécialisée à 39,99 €. Vous trouverez Silent Hill Book of Memories au meilleur prix sur notre partenaire Amazon (35,46 €).