Test The Legend of Zelda Spirit Tracks sur DS

Depuis la réception de Zelda Spirits Tracks, j’y ai régulièrement joué et je vais vous en faire un petit test.
J’ai donc terminé le jeu en jouant une vingtaine d’heures, sachant qu’il me reste encore quelques quêtes secondaires à faire, terminer la chasse aux lapins ^^ et regarder ce que raconte le mode défi.

Scénario :

Ce nouvel opus de Zelda se déroule plusieurs années après Phantom Hourglass, qui est le premier Zelda sorti sur DS.
En quelques sortes, nous retrouvons les descendants de nos personnages préférés.

Pour la petite histoire, bien avant la fondation de la citadelle d’Hyrule, la tour des dieux s’élevait au centre d’un monde quadrillé par des voies ferrées. Celles-ci acheminaient de l’énergie jusqu’à la tour provenant de quatre temples sacrés.
Cette énergie permet de conserver captif le roi démon Mallard !

Cependant, un serviteur du mal nommé Kimado, veut ressusciter son maître ! Pour cela, il fait disparaitre les voies ferrées ancestrales pour affaiblir la tour des dieux. Ensuite, il doit récupérer le corps de la princesse Zelda afin qu’il serve de réceptacle au roi démon…
Zelda n’existe donc plus que sous la forme d’un esprit qui accompagnera Link dans cette nouvelle aventure, pour sauver son royaume et retrouver son enveloppe charnelle.

Réalisation :

J’ai trouvé les graphismes de ce nouveau Zelda toujours aussi plaisants que ceux du volet précédent.
Même si je n’ai pas remarqué de différence flagrante avec Phantom Hourglass.
Mais, il faut dire que ces graphismes sont pas mal sur DS, et qu’au niveau 3D ils font partis des plus beau sur cette console.

Jouabilité :

En un mot, la jouabilité est excellente ! En effet, comme Zelda Phantom Hourglass, nous avons droit à une maitrise quasi parfaite de la capacité tactile de la Nintendo DS. Surtout qu’ici on utilise également le micro pour la flûte et l’hélice des bourrasques.

L’atout majeur de ce titre est la complicité entre Zelda et Link ! Pour rappel, ici nous pouvons prendre le contrôle des spectres, qui sont en fait des réceptacles temporaires de l’esprit de la princesse Zelda.
Ainsi, cela permet de progresser en coopération : en jouant à la fois avec Link et un Spectre !

Au niveau de la conduite du train (et oui, ici on peut faire « Tchou-tchou » ^^) : rien à dire de particulier. Même si à la longue c’est un peu lassant et qu’une vitesse de plus n’aurait pas fait de mal…

Durée de vie :

Pour terminer le jeu à 100% il faudrait environ plus de 30h ! Ce qui est pas mal, car même si la quête principale est assez rapide, il y a de nombreuses quêtes secondaires qui prennent du temps… Il y a aussi un mode multi que je n’ai pas testé, ajoutant des défis et permettant l’échange de trésors.

Attention, je ne dis pas que la quête principale est facile ! Il faudra rester bien concentré durant certaines énigmes qui sont parfois quelque peu compliquées… Par contre, la difficulté des ennemis et des Boss n’est pas tellement au rendez-vous

Bande son :

Pour faire rapide, c’est un Zelda ;-) Les mélodies de cet épisode sont très jolies, comme on en a l’habitude. Et cela est également valable pour les morceaux de flûte.

Conclusion :

Même s’il y a quelques petits bémols, comme les trajets en train qui deviennent lassant, les allers et retours à la tour des dieux, avec des escaliers interminables qui plus est…
J’ai aimé retrouver l’univers de Link et les fameuses énigmes des Zelda ^^

Je conseille donc ce jeu à tous, autant pour les fans de Zelda que pour les novices.

De mon coté, je vais essayer de terminer un maximum de quêtes secondaires et surement recommencer ensuite Phantom Hourglass, que je n’avais pas terminé…

Car, pour le moment je n’ai rien de spécial prévu sur mon planning des consoles portables. A part GTA Chinatown Wars sur PSP GO que je dois encore terminer et commencer MotorStorm Arctic Edge ^^

Les Gamers du Nord, ont décidé d’attribuer à The Legend of Zelda Spirits Tracks une note de 18/20 !

Pour plus d’info :

Site officiel : zelda.com/spirittracks