Le jeu associé :

Une nouvelle façon de terminer Zelda : Breath of the Wild

Accueil » Blog Jeux Vidéo : Actu, Test et Bons Plans » Astuces, Guides et Autres cheats des Jeux Vidéo » Une nouvelle façon de terminer Zelda : Breath of the Wild

L’année 2022 vient tout juste de commencer et on attend avec impatience la suite de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Dans le même temps, le premier opus suscite toujours l’enthousiasme, et les joueurs les plus créatifs et les plus imaginatifs ont encore de quoi s’éclater, rivalisant d’ingéniosité dans la façon dont ils complètent le jeu.

Bien qu’il existe de nombreuses façons de terminer un jeu comme The Legend of Zelda : Breath of the Wild, et que le speedrun du jeu soit clairement l’un des plus populaires, certains joueurs décident de rechercher d’autres types de défis à relever d’une manière peu orthodoxe. Non, on ne parle pas ici des quelques personnes qui ont eu le cran de le faire sur Wii U, mais d’un concept franchement original conçu pour compléter un titre Nintendo sans avoir à se rendre deux fois au même endroit dans un immense monde ouvert disponible aux joueurs.

Everest Pipkin n’est pas ce que vous appelleriez un speedrunner, mais a utilisé sa créativité pour se démarquer dans un créneau déjà occupé et trouver une façon très originale de mettre fin à Breath of the Wild. Basé sur le mythique « Snake » (dont les utilisateurs du Nokia 3310 se souviendront sûrement bien !), le concept est de profiter du « Fingerprint Mode » intégré au jeu via sa première mise à jour majeure « Les épreuves légendaires » en juin 2017 pour afficher tous les déplacements sur une immense carte au cours des 200 dernières heures de jeu !

Dans le légendaire jeu mobile, le but du jeu est de guider un serpent qui grossit au fur et à mesure qu’il progresse, tout en s’assurant qu’il ne croise jamais son chemin. Un mécanisme qui s’applique probablement au « Footprint Mode » de Breath of the Wild : il se déplace « juste » sur la carte du jeu, en s’assurant non seulement qu’il ne revienne pas deux fois au même endroit. Cependant, le défi n’est pas impossible, car si le jeu dispose d’une très grande carte, il faut prévoir un parcours très précis pour relever ce défi impossible, qui ne manquera pas de créer frustration et échec stupide, parfois remarqué des heures plus tard, et c’est trop tard pour redémarrer la sauvegarde précédente…

Un exploit réussit au bout de 8 mois !

En novembre 2020, Everest Pipkin a décidé de lancer ce projet fou intitulé « The Traveling Swordsman Problem » et savait très bien que ce n’était pas une promenade sur la map. Mais notre « joggeur » ​​ne savait probablement pas que cela lui prendrait autant de temps. Il lui a fallu plus de 8 mois pour boucler la course dans ces conditions, ce qui bien sûr ne nécessitait pas l’utilisation de techniques d’accélération en particulier, mais plutôt une bonne analyse du terrain afin d’optimiser au mieux son parcours, et d’avoir recours à des sauvegardes très régulières pour ne pas tout gâcher après tant d’heures de dur labeur.

Une situation extrêmement complexe

En effet, afin de pimenter le défi, elle a décidé de s’imposer quelques restrictions, respectant même certaines restrictions du scénario et de l’univers du jeu, comme passer par toutes les tours Sheikah de la carte, plutôt que de se contenter d’essayer de le terminer aussi vite que possible. possible, comme un speedrunner Cela s’est fait en une demi-heure en rejoignant le champ de bataille final directement depuis le plateau du prélude (en guise de prologue). Le défi devenait soudain plus difficile, d’autant plus que le parcours indiqué sur la carte était en 2D et qu’il n’y avait aucun moyen de distinguer les différentes hauteurs de passage. Cela crée certaines situations où le défi est annulé, comme lorsque Everest Pipkin a traversé l’entrée principale du Temple du Temps, elle atteint le toit du Temple du Temps et les deux points fusionnent complètement en mode empreinte. Malgré beaucoup de préparation en amont, ce fut loin d’être sa seule erreur.

En réussissant cet incroyable défi, Everest Pipkin a prouvé qu’il est tout à fait possible de terminer un jeu comme Breath of the Wild sans avoir à retourner deux fois au même endroit ! Vous pouvez découvrir cet exploit en lisant son post Twitter, ou revivre cette aventure surprenante avec une playlist qui rassemble l’intégralité de l’émission :

Partager ce post
Articles Similaires
0
0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Thanks for submitting your comment!